Search

Tu as vécu un échec dans ta vie, est-ce une fatalité ?

Au moment où vous cliquez sur cet article, vous êtes peut-être submergé par des doutes et des regrets. Vous vous en voulez ou vous en voulez à quelqu’un. Cela peut être une entreprise, un patron, un conjoint, un ami, un professeur, un parent…La liste peut encore être longue. Vous avez parfois pris de mauvaises décisions et vous en vivez actuellement les conséquences. Vous avez peut être fait un mauvais choix qui vous conduit aujourd’hui dans des souffrances et des douleurs incroyables. Vous vous posez peut-être beaucoup de questions sur ce que va être maintenant l’avenir, à cause de cet échec ou cette erreur. Vous avez du mal même parfois à prier, tellement vous vous sentez coupable… J’aimerais vous dire que Dieu ne vous condamne pas ; alors ne vous condamnez pas vous-même déjà et ne laissez personne vous condamner non plus !

 

« Car si notre cœur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses. Bien-aimés, si notre cœur ne nous condamne pas, nous avons de l’assurance devant Dieu. Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de Lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui Lui est agréable ». 1 jean 3 verset 20-22

 

Bien souvent, nous sommes plus dur envers nous-mêmes que Dieu ne l’est lui-même. On se « flagelle » émotionnellement. On met le point final alors que Dieu n’a même pas dit que c’est terminé. Peu importe la situation, aussi grave puisse t-elle paraitre à vos yeux ou ceux des autres, ce n’est pas fini pour vous ! Il y a encore de l’espoir !

 

Dans ce genre de situation, on passe par beaucoup d’émotions. D’abord le choc, ensuite le déni puis la colère et le marchandage. Après cela vient souvent un grand sentiment de tristesse. On peut alors abandonner et baisser les bras, se condamner et dire que c’est terminé.  On peut aussi écouter toutes les voix de la peur, du doute et tous autres mensonges de l’ennemi et rentrer dans de profondes ténèbres de dépression. Ne plus oser avancer ni entreprendre quoi que ce soit d’autre, car on vit un traumatisme.

 

J’aimerais vous encourager ce jour. Vous n’êtes pas anormal(e) ! Ce que vous ressentez en ce moment, d’autres le ressentent ou sont déjà passés par là. Vous n’êtes pas rejeté(e) de Dieu. Il ne vous a pas abandonné(e). Au contraire, Il frappe à la porte de votre cœur pour vous accompagner dans toutes ces phases et vous tend Sa main puissante, pour vous sortir de ces ténèbres et vous amener à Son admirable lumière.

 

La bible dit : « Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière! » 1 Pierre 2 verset 9.

 

Donnez-vous une seconde chance, car Dieu vous tend la main. Ne mettez pas un point là où Dieu met une virgule. Prenez le temps d’accepter de vous trouver dans cette situation et de ressentir de telles émotions. Ce n’est pas la peine de vivre dans le déni. Acceptez simplement que oui c’est vrai, je me suis trompé(e). Oui c’est vrai, ça me blesse… Je souffre. Reconnaissez devant le Seigneur ce que vous ressentez mais ne vous arrêtez pas là ! Demandez-Lui également de vous aider à traverser cet échec, cette erreur, ce deuil. Cela prendra le temps qu’il faudra pour guérir émotionnellement mais n’abandonnez jamais ! Ne restez pas indéfiniment dans cet état. Invitez Christ dans cette situation. Invitez-Le à régner dans votre cas. Traversez la douleur avec Lui. 

 

« L’Éternel guérit ceux qui ont le cœur brisé, Et il panse leurs blessures » Psaume 147 verset 3.

 

Demandez-Lui de guérir votre cœur. Il est le grand guérisseur. Il l’a déjà fait pour d’autres, Il le fera pour vous aussi car Il vous aime d’un amour éternel (Jérémie 31 verset 3). Je vous encourage à garder ces versets proches de vous sur un papier, à les méditer et à les rappeler tout le temps à votre âme. C’est votre prescription pour guérir de ces douleurs.

 

Dans ce processus de guérison, veillez aussi à ce que vous entendez. Refusez d’écouter des voix ou des personnes qui vous font rester dans cet état de condamnation, de ténèbres et de mensonges. Invoquez le Sang de Jésus sur vos oreilles, sur votre cœur et sur votre âme. Que le Sang puisse vous rendre plus blanc que la neige (Psaume 51 verset 7). Ne vous lassez point de prier pour votre guérison, même si vous avez l’impression que ca prend du temps. Il y a toujours de la lumière au bout du tunnel.

 

Dieu vous donne une seconde chance. Vous ferez mieux cette fois-ci. Choisissez de  sortir de tout cela en vainqueur. Apprenez les leçons que Dieu veut vous enseigner dans ces épreuves mais surtout ne vous condamnez pas. Ca arrive à tout le monde de se tromper, de prendre une mauvaise décision. Relevez-vous car le meilleur est encore devant vous. Le Seigneur vous en donne la force ! Amen

2 comments

  1. C’est tellement ce que je traverse en ce moment que j’ai l’impression que vous exprimez avec des mots bien précis ce que je n’arrive a dire. Des vagues et des vagues d’émotions se déchaînent au plus profond de mon être et le plus terrible de tous c’est le regret. Merci pour cette exhortation.

    Je ne mettrai point de point final là ou Dieu met une virgule.

    Dieu vous bénisse.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close