Search

Tu dois passer par la croix !

Chacun de nous a un ou plusieurs personnages bibliques qu’il tient en estime. On est reconnaissant à Dieu pour la qualité de leur vie et les exploits qu’ils ont eu à réaliser pendant leur existence. On aimerait bien manifester leur degré d’onction, avoir cette relation particulière qu’ils avaient avec leur créateur; mais on est moins enclin à vouloir passer par les mêmes épreuves qu’ils ont dû traverser pendant leur existence.

Il n’y a rien d’impur dans le fait de désirer de manifester plus d’onction, plus de fruits de l’Esprit, d’avoir plus de responsabilités, un meilleur niveau de vie, plus de bénédictions. Tant que nous gardons notre cœur pur, ces désirs sont naturels et ont pour but de nous amener à rechercher l’excellence en toute chose. La vie est progrès continue chaque fois que nous atteignons un niveau, celui-ci devient obsolète. Il faut tendre au niveau suivant (Romain 12 :2).

Tout est possible bien aimé(e) dans le Seigneur ; nous pouvons tout par Jésus-Christ qui nous fortifie (Philippiens 4 :13). Tout ce que tu peux imaginer dans ton esprit, tu peux travailler à manifester cela dans le monde physique. De même, tout ce que tu vois quelqu’un faire, tu peux aussi le faire et même en mieux, à condition d’accepter de te soumettre aux mêmes règles et principes.

Bien souvent, nous convoitons les résultats que les autres obtiennent sans pour autant vouloir braver les épreuves qu’ils ont eu à traverser.  Quelqu’un de sage a dit un jour: « Dans la vie, vous avez deux options : soit vous vous amusez maintenant, et vous paierez plus tard ; soit vous payez maintenant et vous vous amuserez plus tard. Mais dans tous les cas, la vie vous réclamera son dû ! ».

De nombreuses personnes ont des merveilleux projets qui ne vont cependant, hélas, jamais voir le jour car le coût de la réalisation est trop élevé à leurs yeux. Comprenons bien les amis : Le salut est gratuit, mais pour voir la Gloire de Dieu et réaliser des exploits, il te faudra quitter la foule pour passer du temps seul avec Dieu sur la montagne. Moïse y a passé sans manger ni boire, jusqu’à quarante jours et quarante nuits; mais à sa descente, son visage rayonnait de la Gloire de Dieu.

Néhémie échanson du roi a dû abandonner les bons mets et le confort du palais royal pour aller rebâtir les murailles de Jérusalem. Cela lui coutât de l’adversité, son confort, sa sécurité et cinquante-deux jours de sa vie; mais au final, il réalisa quelque chose que le peuple n’a pas pu réaliser pendant cent cinquante-deux ans. Par son sacrifice, le peuple s’est rapproché de son Dieu et a retrouvé l’espérance.

Christ notre maître n’a pas été épargné de la croix. Il a porté Sa croix et est même mort à la croix pour nos péchés. Par Son sacrifice, l’humanité toute entière a accès au merveilleux plan de salut qu’Il propose. De sorte à ce qu’il n’y a maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Christ. Et si le père n’a pas épargné la croix à Son Fils bien aimé en qui Il a mis toute Son affection, ce n’est pas nous qui y échapperons.

Que signifie réellement porter sa croix ?

Matthieu 16 :24 (LSG) « Alors Jésus dit à Ses disciples : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. »

Ce point mérite qu’on s’y attarde un peu car le risque de confusion existe. Nous avons souvent l’habitude de nous mettre tout seul dans des conditions inconfortables, attirés par notre propre convoitise. Dans le langage courant on associe l’expression « porter sa croix » à l’idée de souffrance. On pourrait alors penser que chaque fois que nous souffrons de quelque chose ou pour quelque chose, nous sommes entrain de porter notre croix. Mais la vérité est tout autre. Ce n’est pas parce que l’on souffre que cela indique forcement que nous portons la croix. Toutes les souffrances ne sont pas provoquées par le poids de la croix.

Porter sa croix, c’est renoncer à sa volonté, ses propres ambitions et décider de suivre Jésus, se conformer à Sa parole, même quand on n’en a pas envie. C’est faire les choses non pas parce que nous sentons l’envie de le faire, mais parce que Dieu dit de le faire. Porter sa croix, c’est prier pour ses ennemies alors même qu’on a envie de les haïr; c’est vivre la pureté alors même que la chair nous incite à l’impudicité; c’est marcher dans la droiture quand bien même l’argent de la corruption pourrait nous sortir d’une galère; c’est se lever pour prier alors que le sommeil est savoureux.

Porter sa croix, c’est donc mettre une croix sur sa propre volonté, en renonçant à soi-même et accepter de vivre les conséquences de ce renoncement et de l’abandon à Christ.

Que Christ nous donne la force et le courage nécessaires pour tirer une croix sur notre propre volonté et marcher dans Ses.

Marc 8 :35 (LSG) « …celui qui perdra sa vie à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera. »

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close