Search

Tu peux triompher de l’injustice !

Spread the love

Il existe différentes situations désagréables et inacceptables dans ce bas- monde. L’injustice envers un chrétien peut prendre plusieurs formes. Elle peut être une persécution, une accusation non prouvée, une attaque personnelle, un boycott, etc. L’injustice est un phénomène qu’on ne peut pas éviter. Bien souvent, Dieu s’en sert pour que Sa gloire se manifeste. Toutefois, elle n’est pas toujours comprise ou bien perçue par la personne qui la vit au quotidien.

Même si cette injustice mérite pleinement qu’on clame haut et fort notre innocence, qu’on signale les préjudices subis, ce n’est toutefois pas le rôle du chrétien de tenter de se venger. Lorsqu’on a foi en Dieu, on doit croire que seul Son secours divin nous sortira du pétrin.

Romains 12 : 19 (LSG) : « Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère, car il est écrit. A Moi la vengeance, à Moi la rétribution, dit le Seigneur. »

Quand l’injustice révèle la gloire de Dieu

Qui n’a jamais vécu une injustice ? Je pense que tout le monde se sentira concerné par cela. Effectivement, l’injustice peut être interprétée soit comme une grâce ou un malheur de plus. Que le Saint-Esprit nous aide à avoir du discernement quand elle nous arrive.

  • L’exemple de Joseph (Genèse 37-50)

Jalousé par ses frères parce qu’il était le fils préféré de leur père et à cause de ses rêves, ils le firent tomber dans un puits, puis le vendirent comme esclave à Potiphar. Ensuite il fut abordé par la femme de Potiphar pour coucher avec elle. En refusant, il se retrouve jeté en prison pendant plusieurs années. Un rêve non compris par Pharaon qu’il arrive à interpréter lui donne accès à la place de premier ministre. Après analyse et réflexion, Joseph a été préparé en amont pour rentrer dans le plan de Dieu pour sa vie. Tout ce qui lui est arrivé avait pour but de le conduire au palais royal.

  • L’exemple des amis de Daniel (Daniel 30: 1-30)

Le roi Nabuchodonosor donna l’ordre à chaque citoyen d’adorer et de se prosterner devant la statue d’or sculptée à son image. Mais les amis de Daniel voulant rester fidèles à Dieu n’ont pas tenu compte de ce décret. C’est alors que Nabuchodonosor ordonna qu’on les jette dans un feu vif et intense à cause de leur désobéissance. Il fit chauffer sept fois plus ce feu lorsqu’il apprit leur désobéissance. Néanmoins, le roi réalisa qu’au lieu d’être trois dans le feu, ils étaient plutôt quatre. Ils ressortirent sans aucune égratignure, sains et saufs. La bonne nouvelle est que Nabuchodonosor fut tellement surpris et subjugué qu’il était obligé d’honorer le Dieu de ces derniers.

Par ces deux illustrations, on retient que derrière nos injustices, Dieu peut glorifier Son nom. Dieu a permis que ces événements arrivent pour que la destinée de Joseph se réalise mais également pour que sa famille et le peuple Égyptien soient à l’abri de la famine. De même que la confiance et l’assurance des amis de Daniel ont prouvé l’existence et la puissance de leur Dieu.

1 Pierre 2 : 19 – 20 (LSG) : « Car c’est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu, quand on souffre injustement. En effet, quelle gloire y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes ? Mais si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c’est une grâce devant Dieu. » 

Hébreux 4 : 16 (LSG) : « Approchons donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. »

Triomphe de l’injustice par ton appui sur Dieu

Ecclésiaste 7 : 14 (Martin bible) : » Au jour du bien, use du bien et au jour de l’adversité, prends-y garde ; car Dieu a fait l’un à l’opposé de l’autre, afin que l’homme ne trouve rien à redire après Lui.

1 Pierre 4 : 19 (LSG) : « Ainsi que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu remettent leurs âmes au fidèle Créateur en faisant ce qui est bien. »

Ésaïe 41 : 10 (LSG) : « Ne crains rien, car Je suis avec toi, ne promène pas des regards inquiets, car Je suis ton Dieu. Je te fortifie, Je viens à ton secours. Je te soutiens de ma droite triomphante. » 

Le chrétien face à la souffrance qu’inflige l’injustice semble déstabilisé dans sa foi, sa quête et son rapport relationnel avec Dieu. Il se demande pourquoi cela lui tombe dessus sans prendre le temps de se tourner vers Dieu. En outre, notre discernement devient flou, lorsqu’on reste figé sur l’immensité du problème. Mais Dieu nous rend victorieux et vainqueurs grâce à l’autorité qu’Il nous a confiée pour que nous dominions les situations complexes par lesquelles nous passons.

Voici quelques conseils pour t’aider à traverser les injustices que tu vis :

  • Romains 12 : 21 (LSG) « Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien. »  Quelle que soit la manière dont on te traite, l’amour a le pouvoir de renverser les circonstances. La Bible déclare dans 1 Corinthiens 13 : 4,8 (LSG) : « La charité est patiente (…) la charité ne périt jamais. »
  • Confie-toi en Dieu.
  • Patiente et garde la foi.
  • Prie/Jeûne toujours en accord avec le Saint-Esprit.
  • Demande à Dieu la paix et la joie du cœur.
  • Garde le silence et laisse Dieu agir.
  • Sois obéissant/attentif à la Parole et aux recommandations de Dieu.
  • Ne fais rien de toi-même qui peut aggraver la situation, causer un tort supplémentaire.
  • N’essaie pas de te justifier en permanence.

2 Pierre 2 : 9 (LSG) « Le Seigneur sait délivrer de l’épreuve les hommes pieux, et réserver les injustes pour être punis au jour du jugement. » 

Ne pas être d’accord pour toutes les choses injustes que l’on te fait subir est normal. Néanmoins, il n’est pas envisageable de se faire justice soi-même ; il y a une autorité divine plus compétente pour traiter le cas. Ce n’est pas parce que tu vis une injustice que la présence de Dieu s’est retirée ou que tu as péché. 

« S’il n’y avait pas de nuages, on ne serait pas content de voir le soleil »

Gaëtan Giguére

L’injustice doit nous faire voir les choses avec un regard nouveau afin de l’accepter avec positivité et beaucoup de recul. Nous ne sommes pas toujours justes avec Dieu nous non plus. Au final, de l’injustice nous pouvons tirer des leçons qui nous feront mûrir et reconnaître qu’il y a toujours une solution divine à tous les problèmes croisés.

Romains 5 : 3-5 (LSG) : « Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l’épreuve et cette victoire l’espérance. Or l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit, qui nous a été donné. » 

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close