Search

Tu vivras pour voir des jours meilleurs !

Certaines circonstances dans la vie amènent des fois à douter de la possibilité d’un avenir meilleur. A force de traverser des situations difficiles et compliquées, nous en venons parfois à perdre espoir, croyant que pour nous, tout est fini. L’ennemi de nos âmes vient distiller sournoisement en nous des pensées négatives, qui nous tiennent et nous oppressent, et notre vision s’arrête aux circonstances que nous vivons. Nous pouvons même continuer de croire en Dieu, mais cesser de croire qu’Il peut encore faire quelque chose de merveilleux et beau avec notre vie. Cet article est pour toi qui as cessé de croire en un avenir glorieux. Dieu veut que tu saches que ce n’est pas fini pour toi.

Tu ne mourras pas, tu vivras !!!

Psaumes 118 : 17 (Louis Segond) « Je ne mourrai pas, je vivrai… »

Ces épreuves ne t’emporteront pas. Elles n’en découdront pas avec toi. Tu ne mourras pas, non ! Mais plutôt tu vivras !!! Et tu témoigneras des merveilles et des bienfaits du Seigneur. Tu vivras pour être un témoignage vivant pour le Seigneur. Quand les gens verront ta vie et ce que le Seigneur aura fait avec toi, tu n’auras pas besoin de parler pour qu’ils donnent toute la gloire à Dieu.

N’écoute pas l’ennemi quand il vient te donner des idées négatives. Ne prête pas attention à ses mensonges. Dieu ne peut pas te dire qu’il n’y a pas d’espoir pour toi. Alors quand tu reçois ce genre de pensées, réprime-les immédiatement et confesse la Parole de Dieu. Déclare les promesses de Dieu à ton endroit. Le but de Dieu n’est pas que tu te perdes et que tu meurs. Mais Il permet parfois que nous passions par certaines circonstances pour édifier notre foi. C’est cela la finalité.

Job 11 : 16 (Louis Segond) « Tu oublieras tes souffrances, tu t’en souviendras comme des eaux écoulées »

Tu vivras pour connaître des jours meilleurs. Tu oublieras tes souffrances passées; elles te sembleront lointaines. Dieu te restaurera et te relèvera. Il essuiera tes larmes et t’établira. Tu ne mourras pas sans avoir vu la main de Dieu intervenir dans ta vie. Dieu n’abandonne pas Ses enfants; des temps de rafraîchissement viennent de part du Seigneur pour toi. Il y a un temps pour tout, un temps pour pleurer et un temps pour rire. Relève ta tête et reste ferme sur ta foi !

Dieu est bon !

Lamentations 3 : 22 – 23 (Louis Segond) « Les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme ; elles se renouvellent chaque matin. Oh ! Que ta fidélité est grande »

Il faut que cela soit une absolue certitude en toi. Dieu est bon ! Il n’y a pas de variation sur cette affirmation. Et Sa bonté est infinie. Les manifestations de cette bonté sont comme l’océan. Elles ne peuvent s’épuiser. Et si tu es certain que Dieu est bon, alors tu ne douteras pas un seul instant en Sa capacité de te faire voir des jours meilleurs, des jours joyeux, des jours de réjouissance… C’est possible !!!

Nous pensons des fois, à tort, que chrétienté rime avec tristesse quotidienne. Nous pensons que nous ne pouvons pas avoir des jours où nous débordons de joie et de bonheur et qu’il faut attendre d’être au ciel pour jouir de notre statut d’enfant de Dieu. Ainsi, nous nous complaisons d’une manière ou d’une autre dans la tristesse, pensant que c’est en cela que nous sommes les plus spirituels.

Oui, nous aurons des oppositions, des persécutions. Mais Dieu ne nous abandonne pas à notre sort. Et il n’attend pas que tu t’abandonnes toi-même. Il n’attend pas que tu perdes espoir, parce qu’Il est bon, Il est infiniment bon, Il est éternellement bon ! Et Il te fera goûter les fruits de Sa bonté sur cette terre, avant que tu Le rejoignes un jour dans la félicité éternelle.

N’oublie pas de témoigner des œuvres de l’Éternel

Psaumes 118 : 17 (Louis Segond) « …et je raconterai les œuvres de l’Éternel »

Quand tu auras goûté à Sa bonté sur cette terre, quand tes mains seront pleines et que tu nageras dans l’abondance, souviens-toi de l’Éternel. N’oublie pas le Seigneur et n’oublie pas ton parcours. Nous enfants de Dieu, avons la mission de témoigner de notre foi autour de nous, encore plus quand Dieu intervient de manière spéciale dans nos vies.

2 Corinthiens 1 : 3-4 (Louis Segond) « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque affliction ! »

Que ta bouche ne reste pas fermée. Que tes pieds ne soient pas liés. Mais tu devras courir et raconter les œuvres de Celui qui s’est une fois encore manifesté dans ta vie. Dieu ne te console pas juste pour toi, mais pour que tu puisses apporter cette consolation dont tu as été l’objet de Sa part à d’autres qui traversent les situations que tu as traversées.

Parfois, Dieu tarde à intervenir dans la situation que nous vivons parce qu’Il veut s’assurer que nous avons compris cet aspect. Il veut s’assurer que nous avons saisi Son cœur et que nous ne pensons pas qu’à nous-mêmes. Il veut s’assurer qu’Il a trouvé enfin en nous le partenaire qu’Il recherche pour toucher ce monde. Alors, je t’invite à t’interroger toi-même sur ta vision d’un avenir glorieux.

Les meilleurs jours que tu vivras dans le futur seront d’autant plus glorieux, quand tu auras décidé de libérer ce que Dieu t’aura appris pour bénir les autres. Peut-être même que tu as déjà entre tes mains la clé de ta libération : commencer à libérer le dépôt de Dieu qu’il y a en toi. Cesse d’attendre que des meilleurs jours te tombent du ciel. Va les chercher ! Provoque-les ! Va donner aux autres ce que tu cherches…!

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close