Search

Un seul Dieu et un seul médiateur

A qui faut-il s’adresser pour être en accord avec Dieu le Père ? Cette question touche le thème du salut, de la rédemption et de la réconciliation. L’apôtre Paul déclare dans 1 Timothée 2 :5 LSG : « Car il y a un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme ».

Par la médiation, on sous-entend l’intervention d’un agent médiateur entre deux parties opposées, non pour se poser en juge, mais pour faciliter l’accord, impossible sans cette entremise.

Selon la Bible (Romains 3 :23 ; Éphésiens 2 :1-3), un désaccord fait de rébellion s’est créé entre Dieu et les hommes. Alors un besoin de renouer le contact s’est présenté. L’Ancien Testament nous présente plusieurs cas de médiations : le cas de Moïse, intercesseur pour son peuple (Exode 32 :30-32), fidèle à Dieu (Nombres 12 :6-8 et Hébreux 3 :2), prophète de Dieu ; il eut pour mission de transmettre au peuple d’Israël le message de Dieu (Exode 19 :7 ; 24 :3-8 ; Lévitique 26 :46 ; Galates 3 :19).  

A travers ceux qui ont joué le rôle de médiateur entre Dieu et le peuple dans l’Ancien Testament, nous voyons essentiellement deux modes de médiation : le mode prophétique (dont la fonction est la transmission d’un message de la part de Dieu à l’homme) et le mode sacerdotal où le sacrificateur est consacré pour plaider la cause des hommes, par le moyen des offrandes sacrificielles (Lévitique 9 :7).

Mais les médiateurs qui ont précédé Jésus, ont eu une médiation incomplète et insuffisante (Hébreux 10 :1-4), parce que cela était la préfiguration de ce que Jésus devait faire.

 Parole faite chair (Jean 1 :14), la venue de Jésus ouvre une ère nouvelle. Par Ses déclarations, Jésus nous fait clairement savoir Sa fonction de médiateur (Jean 14 :6). Jésus est celui en qui, à jamais, s’opère la communion entre Dieu et les hommes. Les apôtres, à tour de rôle proclament la médiation unique et exclusive de Jésus. Il est le médiateur d’une nouvelle et plus excellente alliance (Hébreux 9 :15 ; 12 :24 ; 8 :6).  La médiation de Jésus est parfaite et complète en ceci :

  • Il est médiateur par Sa vie et Ses actes (Sa mort sur la croix et Sa résurrection). C’est dans cette œuvre de salut et de rédemption que Son intervention médiatrice est la plus remarquable (Jean 3 :17 ; Actes 4.10-12 ; Romains 3 :24-25 ; 2 Corinthiens 5 :18-19 ; Ephésiens 1 :7 ; Colossiens 1 :14,20). En cela Il remplit parfaitement le ministère sacerdotal de réconciliation du pécheur avec Dieu en devenant Lui-même victime expiatoire. 
  • Il est médiateur dans Sa position à la droite du Père, intercédant pour nous (Romains 8 :34 ; 1 Pierre 3 :22). En cela Il accomplit le ministère royal de justice, de libération et de protection.
  • Il est médiateur, car Seul véritable porte-parole de Dieu (Jean 1 :14 ; 17 : 6-8 ; Hébreux 1 :1-3). En cela Il accomplit le ministère prophétique de révélation, de proclamation et d’interprétation de la volonté de Dieu.

Que dire donc de Marie, effectue-t-elle aussi une autre médiation ? Notons d’abord que tout Chrétien, peu importe son appartenance religieuse, doit admirer et respecter la personne de Marie pour sa qualité de femme ayant porté Jésus et son exemple d’obéissance et de foi. Mais néanmoins dans les Évangiles, Marie ne demande pas à ses contemporains de la servir. Elle a plutôt dirigé ceux qui venaient à elle vers Jésus : Jean 2:5 (PDV) : « Faites tout ce qu’Il vous dira ». Elle ne s’est donc jamais placée sur un même plan que Jésus, parce qu’elle savait que le Saint enfant qui devait naître d’elle, était Celui qui devait sauver et réconcilier le peuple à Dieu.

Autant nous avons un seul Dieu, nous avons aussi un seul et unique parfait médiateur entre Dieu et les hommes qui est Jésus-Christ !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close