Search

Vaincre l’égoïsme spirituel

Il est vrai que notre venue sur terre s’est faite d’une manière singulière, mais nous devons savoir que dans l’exécution de ce pourquoi nous sommes venus sur terre, le singulier doit laisser place au solidaire, c’est-à-dire que tu ne dois pas seulement privilégier tes propres intérêts au dépens de ceux du reste du monde.  Tu dois comprendre que tu as aussi un travail à faire  dans la vie de ton semblable.  (1 Corinthiens 10 :33).

Trop souvent cet égoïsme se manifeste dans certaines choses que nous faisons, notamment :

1.La manière de prier

Pour savoir que tu es spirituellement égoïste, il te faudrait analyser la manière dont tu pries. La plupart de nos prières, du début à la fin ne sont centrées que sur nous-mêmes, où du début à la fin, il n’y a que  le : «JE, MOI, MIEN, ETC. ».  C’est  vrai  qu’il n’est pas interdit de présenter à Dieu ses propres besoins, mais la prière dans la dimension de l’intercession notamment, nous rappelle aussi qu’il y a quelqu’un à côté de nous, pour qui nous devons nous présenter devant Dieu, oubliant momentanément nos besoins et présenter ceux de notre semblable. Trop souvent, nous pensons que quand dans nos prières nous privilégions d’abord les intérêts des autres, les nôtres ne seront pas résolus rapidement. Bien au contraire, notre Dieu dans sa qualité d’omniscient et Père responsable, connait tout ce qu’il te faut, mais il veut d’abord que tu fasses la chose pour laquelle il t’a envoyé sur terre. Et quand Il constate que tu as très bien fait ce que tu devais faire pour Lui (à travers ta prière d’intercession), Il se sentira aussi obligé de très bien faire ce qu’Il doit faire pour toi.  (Job 42 :10)

2.La manière dont nous utilisons la parole de Dieu

Dieu étant un Dieu qui parle,  Il utilise diverses manières de le faire, comme passant par Sa parole (écrite et révélée). C’est vrai qu’il y a de ces paroles qui te sont particulièrement destinées mais il y en a aussi de celles que Dieu a voulu que tu écoutes pour que tu serves de canal pour les transmettre aux autres après. Mais trop souvent, même quand cette parole  ne nous est pas destinée particulièrement, nous la gardons toujours pour nous-mêmes. Quand nous lisons dans Matthieu 28 : 19-20, Jésus après avoir pris le temps  d’enseigner à  Ses disciples, leur demanda de ne pas garder cette parole pour eux-mêmes. Il les envoya ainsi partager cela dans toutes les nations. Aujourd’hui, nous parlons de l’expansion de l’Eglise, mais nous ne devons pas ignorer un fait important, d’une part c’est parce que les disciples de Jésus n’ont pas été égoïstes avec ce qu’ils ont reçu. S’ils avaient gardé ça pour eux-mêmes, je ne crois pas qu’on pourrait parler de l’évangile aujourd’hui. C’est la même instruction que l’apôtre Paul  donne à son fils (Timothée) dans la foi (2 Timothée 2 :2 ; 2 Timothée 4 :1-2).

3.La manière dont nous traitons les autres

En lisant Luc 6 :31, la bible nous demande de faire aux autres ce que nous voulons qu’on fasse pour nous. Mais trop souvent, c’est le contraire que nous vivons. Nous sommes toujours prêts à recevoir un bon traitement mais pas prêts  à  le faire aux autres. S’il s’agit de notre cas, nous désirons que Dieu nous pardonne ou fasse grâce, mais qu’Il punisse les autres. Un égoïste dans sa manière de traiter les autres,  aime toujours se placer dans la position du receveur et non du donneur.

4.Ne pas partager nos expériences avec Dieu aux autres

Il y a certaines situations qui nous arrivent dans la vie, pas par habitude mais des fois c’est Dieu lui-même qui nous fait passer par ce chemin pour nous forger et qu’à notre tour nous puissions aider ceux qui passeront par le même chemin. Ainsi, ils sauront quelle attitude adopter pendant cette traversée. Mais à maintes reprises, nous gardons ces expériences pour nous-mêmes, nous laissons les gens souffrir, se perdre parce qu’ils n’ont  personne pour leur dire comment s’en sortir dans ces genres de situations. Il est très important de comprendre qu’il y a de ces prix que tout le monde n’est pas censé payer, mais c’est à toi de les payer pour eux, pour qu’à leur tour, qu’ils trouvent le chemin déjà bien tracé. Mais triste est de constater que  nous avons de fois des langages du genre « qu’ils souffrent d’abord, qu’ils ressentent aussi ce que j’ai ressenti… ».  Il y a des choses (mauvaises qu’elles soient) qui nous arriverons juste pour le bien des autres, alors ne pas partager tes expériences avec Dieu aux autres, toi en tant que précurseur, c’est faire perdre toute une génération. (2 Corinthiens 1 :3-6 ; Romains 15 :1-3)

Alors comment faire pour vaincre cet égoïsme ? La réponse est toute simple. C’est seulement en désirant ressembler à Christ, chercher à avoir la nature de Jésus par l’aide du Saint-Esprit. Lui (Jésus), étant Dieu, a accepté de laisser son trône pour venir mourir, souffrir pour toi et moi. D’ailleurs nous perdons plus en étant égoïstes qu’en étant généreux, selon le principe de la bible qui dit « on ne récolte que ce que l’on sème ».

Notre Dieu est un Dieu qui te dit, toi dans mon champ et moi dans ta maison. Cela veut dire, dès l’instant que tu t’occupes ou te soucies des cas des autres, Dieu s’occupe aussi des tiens.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close