Search

Vivre en paix avec tous : la loi de l’amour

La loi de l’amour nous impose d’aimer les autres comme nous-mêmes, et ne surtout pas faire à autrui ce qu’on n’aimerait pas qu’on nous fît. Si seulement on pouvait tous observer ce principe de base dans nos relations avec nos proches et toutes les autres personnes d’ailleurs, j’imagine combien le monde se porterait mieux ! Car oui, c’est possible de vive en paix avec tout le monde et l’amour en est le chemin.

Mais le mot amour est tellement galvaudé de nos jours qu’on ne sait plus trop quel sens lui donner. Pour plusieurs et particulièrement dans le monde, le mot amour rime avec sexe au point où quand on te dit je t’aime, tu devrais entendre tu me plais, j’ai envie de toi. C’est ce qui s’appelle « amour éros », basé sur le désir charnel. Pour d’autres, je t’aime veut simplement dire j’ai besoin de toi. Il s’agit là de l’amour basé sur les intérêts, encore appelé « amour phileo ». Mais l’amour dont nous sommes censés nous aimer les uns les autres est l’amour désintéressé et bienveillant appelé « amour agapao ».

1 Corinthiens 13 : 4-7 (NEG) « L’amour est patient, il est plein de bonté ; l’amour n’est point envieux, il ne cherche pas à se faire valoir, il ne s’enfle pas d’orgueil. Il ne fait rien d’inconvenant. Il ne cherche pas son propre intérêt, il ne s’aigrit pas contre les autres, il ne trame pas le mal. L’injustice l’attriste, la vérité le réjouit. En toute occasion, il pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère »

Voici l’amour dont le Père nous a aimés, Lui qui n’a pas épargné Son cher Fils mais qui L’a livré en sacrifice pour nos péchés (Jean 3 : 16). C’est d’un tel amour que nous sommes à notre tour appelés à nous aimer les uns les autres, comme le Christ nous a aimés (Jean 15 : 12). Car l’amour est une personne, Jésus-Christ, et aimer son prochain comme Il nous le recommande, c’est se réclamer de Lui (1 Jean 4 : 20). Comment réussir à aimer mon prochain de l’amour de Christ ?

Sois patient

Quand on aime, on est patient avec les autres. On ne s’emporte pas à la première erreur, on n’attend pas que les autres changent et deviennent parfaits du jour au lendemain. La patience est également la manifestation du fruit de l’esprit (Galates 5 : 22). Tout chrétien mature porte du fruit de l’Esprit dont la patience.

Cela dit, la patience ce n’est pas seulement envers le prochain, c’est d’abord envers soi-même. Il est des personnes très exigeantes envers elles-mêmes dans leur marche avec le Seigneur. Ainsi leur vie de foi se résume à un seul mot : frustration ! Le Seigneur n’attend pas de toi que tu sois parfait à force d’efforts acharnés; Il te connaît, Il sait quand tu es faible et quand tu manques de courage. Il attend juste de toi que tu ais une bonne disposition de cœur et que tu Lui fasses la place pour agir en toi, au travers de toi et pour toi. Lâche un peu la pression, sois détendu, accorde-toi du temps pour le progrès ! Comme le dit souvent Maïsha Siméon : « il y a de la marge pour l’erreur et il y a de la marge pour le progrès ».

Tu dois également et surtout faire preuve de patience envers Dieu, car Il fait toute chose bonne en Son temps. Ce qu’Il t’a promis, Il a la capacité de l’accomplir et Il ne se répent pas de ce que Sa bouche a dit. Tu veux voir Ses promesses se manifester dans ta vie ? Demeure dans la bonne attitude et sois patient.

Sois bon envers les autres

La bonté est une qualité morale qui porte à être doux, facile, indulgent, à faire du bien à autrui. C’est faire preuve de bienveillance envers nos semblables. C’est également un fruit de l’esprit que le chrétien mature est appelé à porter. Être bon envers les autres, c’est être constamment porté à servir, plutôt que de vouloir se faire servir de tous. Le Seigneur nous le recommande dans Sa Parole en ce qu’Il dit : « soyez bons les uns envers les autres et mettez-vous au service les uns des autres ». Quand on aime vraiment, on ne fait pas d’efforts pour faire preuve de bonté. C’est une manifestation naturelle de l’amour, le vrai.

Ne sois pas envieux

Porter envie à nos semblables ouvre la porte à la jalousie et la jalousie lorsqu’elle est consommée donne vie à la haine et de la haine on passe au meurtre. En Afrique, il est un adage populaire qui dit que « la jalousie est un stage d’initiation à la sorcellerie ». Ce n’est pas vraiment faux car la jalousie ouvre une porte d’accès au diable pour nous conduire en profondeur dans le mal. C’est par jalousie de Caïn envers son frère Abel dont le sacrifice avait été approuvé de Dieu, qu’il a progressivement développé la haine et de la haine, il est passé au meurtre de son frère. C’est une pente descendante qu’il vaudrait mieux ne pas amorcer parce qu’après, c’est difficile de s’arrêter.

Sois humble

Je vous dirais bien comme le dit clairement la Bible d’ailleurs, que « l’orgueil précède la chute » ; mais ça, j’imagine que vous le savez déjà. Par contre, ce que vous ignorez peut-être, c’est que la chute dont il s’agit n’est certainement pas une chute à vélo. C’est la chute dans tous les domaines de ta vie : maladie, disette, manque, apostasie, divorce, échecs, etc. Sais-tu seulement combien de personnes ont détruit leur vie de couple à cause de l’orgueil ? Combien de familles sont aujourd’hui disloquées parce que personne n’a été assez humble pour prendre sur lui et demander pardon ? Sais-tu combien d’entreprises stagnent parce que les dirigeants sont trop orgueilleux pour traiter dignement les employés ? Sais-tu juste … ?

La Bible nous recommande (Philippiens 2 : 5) d’avoir les pensées d’humilité qui étaient en Jésus, Lequel n’a pas regardé à Son égalité avec Dieu comme une proie à arracher, mais s’est dépouillé de Sa Gloire pour mourir à la croix pour nos péchés. L’une des choses qui m’a le plus marqué dans l’humilité du Maître, c’est qu’Il a passé trois ans avec Ses disciples, mais Il se confondait tellement bien à eux, qu’il n’était pas aisé de dissocier le maître des disciples, à tel point qu’il a fallu le baiser de judas pour l’identifier. Quelle humilité !

Le problème n°1 de l’orgueilleux hélas, ce ne sont pas les autres ou les circonstances fâcheuses de la vie qui se liguent contre lui. Ce n’est pas non plus le diable qui serait plutôt son partenaire privilégié. Non, l’ennemi n°1 de l’orgueilleux, c’est Dieu Lui-même ! En effet Il dit : « Je résiste aux orgueilleux et fais grâce aux humbles ». Quel malheur d’avoir pour ennemi Dieu ! Comme pouvait le dire David, qui te sauvera de la main de Dieu ? Encore quand tu as des problèmes avec le monde ou Satan, tu peux venir te réfugier à l’ombre du Dieu fort. Mais qui pourrait bien te sauver de Sa main quand Il décide de Lui-même de te résister ? Voyez combien ce n’est pas rentable ni intelligent d’être orgueilleux.

Après, il y a plusieurs orgueilleux qui s’ignorent (J’y reviendrai dans un autre article) et généralement le pire des orgueilleux est celui qui se juge le plus humble de tous. On confond à tort l’orgueil à la vantardise qui n’est qu’une forme expressive de l’orgueil parmi tant d’autres. Sinon l’orgueil, le vrai, est dans le cœur ! Que chacun s’examine donc !

Sois honnête

L’honnêteté ! Une denrée bien rare de nos jours, même en milieu chrétien, hélas. Il se définit comme un état moral constitué par l’instinct ou l’habitude de la vertu et de la probité. L’amour, nous dit la Bible, ne fait rien de malhonnête. Être honnête, c’est avoir pour ami et compagnon de tous les jours, la vérité et la droiture de cœur. En cela, l’honnêteté est bien souvent associée à la loyauté.

Sois désintéressé

Dans le monde où nous vivons de nos jours, tout est affaire de calcul, d’intérêt. Je ne fais rien pour toi si je n’y ai pas mon compte. C’est du gagnant-gagnant. Les riches s’aiment (philéo) et s’entraident entre eux, et les pauvres n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes. Or, être désintéressé, c’est faire preuve d’altruisme. Donner sans rien attendre en retour. Si nous ne sommes bienveillants qu’envers ceux qui peuvent nous rendre la pareille, de quel amour aimons-nous donc ?

Ne sois pas irritable

L’irritabilité est le défaut des personnes qui se mettent très facilement en colère et avec qui il faut toujours marcher sur des œufs, tant on ne sait pas ce qui pourrait les mettre hors d’elles. C’est des personnes qui s’agacent, sont contrariées et s’offensent pour tout et (la plupart du temps) RIEN. Nous en avons tous dans notre entourage. C’est généralement des personnes qu’on évite à force d’avoir du mal à entretenir des relations stables et paisibles avec elles. Or, ce sont généralement des personnes très douces, simplement victimes de leurs émotions qu’elles ont du mal à contrôler.

Si tu es irritable, tu ne pourras avoir d’amis, ni garder durablement un(e) conjoint(e) d’ailleurs. Tu ne seras en paix avec personne et probablement pas avec Dieu non plus. Le Saint-Esprit est un Esprit de Paix, Il ne peut s’épanouir dans un cœur aussi instable. La Bible dit (Proverbes 21 : 9) qu’il est préférable d’habiter à l’angle d’un toit, que de partager la demeure d’une femme querelleuse. C’est aussi valable pour les hommes.

Ne soupçonne pas le mal

Tu es toujours en train de chercher le ver dans la plaie, abandonne ! C’est toujours toi qui soupçonne tout le monde, épiant du coin de l’œil les actions de chacun. L’amour ne soupçonne pas le mal. Il voit et croit le meilleur en chacun. Il ne tient pas le compte des mauvaises actions subies de la part d’autrui, guettant la goutte d’eau qui fera déborder le vase, pour « légitimement ? » exploser. « Tu es toujours comme ça », « tu fais toujours ça », « tu ne changeras jamais », « je savais que tu allais remettre ça ! », « c’est la troisième fois que tu me les fais », etc. Si le Seigneur devait agir de sorte avec nous, qui s’en sortirait ?

Ne sois pas injuste

L’amour n’est pas injuste et il ne se réjouit pas de l’injustice. Malheur, dit la Bible, à toute personne qui renvoie libre celui que Dieu a condamné et qui condamne celui que Dieu renvoie libre. Combien de fois ne sommes-nous pas injustes envers nos frères dans la foi. Oui, il a péché, oui ça fait peut-être la troisième fois, et oui c’est mal. Mais là il a plus besoin de ton soutien en prières et de ton affection plus que tes critiques. Ce qui triomphe du péché c’est l’amour. C’est confondus par l’amour du Christ, qui nous a aimés au point de Se livrer à la croix pour nous alors que nous n’avions aucun soin de Lui, que nous avons été gagnés à la vie du Royaume. Oui, « Nous l’aimons, parce qu’Il nous a aimés le premier ». L’Eglise disait un oint de Dieu « est la seule armée au monde qui achève ses blessés » et ça les amis, ce n’est pas juste !

Excuse, croit, espère et supporte tout

Il y a un mot dans la Bible qui décrit bien cette attitude de cœur, c’est le mot débonnaire.

Mathieu 5 : 5 (NEG) « Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre ! »

Le débonnaire se définit comme quelqu’un de bon, bienveillant, conciliant, facile à vivre, indulgent, tolérant, d’une gentillesse qui confine à s’y méprendre, à la faiblesse.

Voilà le type de chrétiens que Jésus voudrait que tu sois. Tu peux dès à présent Lui demander Son aide pour y parvenir, s’il tel est ton désir. Si tu es sérieux dans ta requête, tu peux déjà avoir l’assurance de l’exaucement, car c’est la parfaite volonté de Dieu pour toi.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close