Search

Vivre longtemps et heureux, quel est le Secret de la longévité selon Dieu ?

De nos jours, l’heure est aux remèdes antivieillissement et les Hommes mettent le comble de leur ingéniosité à trouver des moyens de retarder au maximum l’arrivée de « La grande faucheuse ». On parle de plus en plus des vertus du sport, du fait d’éviter de manger gras, de boire des boissons gazeuses ou encore de l’eau fraîche, les crèmes anti-rides sont très à la mode, etc. Tout ça est bien, mais comme toujours, les Hommes s’agitent beaucoup et en oublient l’essentiel : demander à Dieu. En effet, l’Homme ne s’est pas créé lui-même et ne vit certainement pas par lui-même. Quoi donc de plus normal que de demander au créateur, comment faire pour vivre plus longtemps ? Dieu n’a d’ailleurs pas attendu qu’on Lui demande, avant de nous révéler dans Sa Parole des secrets qui sont constamment éprouvés de générations en générations.

  • Honorer son père et sa mère

Exode 20 : 12 (LSG) « Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne »

C’est le premier commandement avec une promesse et laquelle ! Vivre des jours heureux et les voir se prolonger (Ephésiens 6 : 2). En effet, les parents qu’ils soient biologiques ou spirituels sont dépositaires d’une autorité qui leur vient de Dieu. Ce n’est pas exagérer que de dire que l’Eternel a fait d’eux des dieux pour leurs enfants. Qui honore donc son père ou sa mère, honore Dieu et qui honore Dieu Lui est agréable et a dès lors l’assurance de vivre des jours heureux sur terre et de vivre longtemps.

Quand nous considérons la vie des héros de la foi dont il est rendu hommage dans le livre d’hébreux 11 et dont la Bible témoigne qu’ils ont été agréables à Dieu, leurs vies ont quelque-chose en commun. Autant qu’ils étaient, ils vécurent longtemps. Hénoc a par exemple vécu trois cent soixante-cinq (365) ans (Genèse 5 : 23) jusqu’à ce que Dieu le prit, Noé a vécu neuf cent cinquante (950) ans (Genèse 9 : 29), Et que dire d’Abraham qui vécut cent soixante quinze (175) ans ! D’ailleurs, la Bible dit de lui (Genèse 25 : 8) qu’il mourut : « …après une heureuse vieillesse, âgé et rassasié de jours, et il fut recueilli auprès de son peuple ». Etc.

Honorer le Seigneur c’est également obéir à Sa Parole, notamment quand Elle te dit abandonne la colère (Ephésiens 4 : 26) ! En effet, elle assombrit ton visage de rides très tôt et te garantit des maladies dangereuses pour ta longévité telles que : les ulcères, l’hypertension, les affections cardio-vasculaires, etc. C’est déférer à Ses exigences notamment quand Elle te dit : ne t’inquiète de rien (Philippiens 4 : 6); car l’inquiétude, les soucis sont une Carie pour les os. Quand elle te dit par exemple pardonne, ne discute pas, ne marchande pas, pardonne juste ! Si tu es quelqu’un qui a du mal à pardonner, tu ne vivras probablement pas longtemps. C’est scientifiquement avéré !

  • S’abstenir de faire le mal ou d’être méchant

Psaumes 37 : 1-2 (LSG) : « Ne t’irrite pas contre les méchants, N’envie pas ceux qui font le mal. Car ils sont fauchés aussi vite que l’herbe, et ils se flétrissent comme le gazon vert. »

Les méchants prospèrent pour un temps mais observez bien, leur vie est tragiquement écourtée. Quiconque persiste dans le mal a vocation à subir le même sort. Vous en connaissez plusieurs vous, des barons de la drogue qui vivent de vieux et paisibles jours en compagnie de leurs petits enfants ? Combien de gangsters ont ce privilège d’ailleurs ? Combien de prostituées travaillent jusqu’à s’offrir une retraite paisible dans leurs vieux jours ? Ceux qui passent leur vie à faire le mal sont, nous dit la Bible, fauchés aussi vite que l’herbe. Et ceux qui donnent l’impression de vivre moyennement longtemps sont des personnes à qui le Seigneur fait grâce, usant de patience afin qu’ils parviennent à la repentance (2 Pierre 3 : 9). Ces personnes finiront probablement par donner leur vie à Christ dans leurs vieux jours, à moins d’être des fils de la perdition.

Dans le Livre de 2 Rois 20 notamment des versets 1-6, la Bible nous compte l’histoire d’Ezéchias qui malade et au seuil de la mort, reçoit la visite du Prophète Esaïe qui lui annonce sa mort prochaine. Mais ce dernier entra en prières et rappela à l’Éternel comme il a marché avec droiture durant sa vie. En effet il dit (2 Rois 20-3)« Ô Éternel : souviens-toi que j’ai marché devant ta face avec fidélité et intégrité de cœur, et que j’ai fait ce qui est bien à tes yeux !… ». Sur ce, la Bible nous dit que Dieu renvoya Son Prophète lui annoncer une bonne nouvelle, sa guérison prochaine ainsi que quinze années en plus sur sa vie (2 Rois 20 : 4-6). Nous voyons ici que Ezéchias a plaidé ses bonnes œuvres (il n’était pas quelqu’un de méchant), et cela a suffi pour que le Seigneur lui fasse grâce de quinze années supplémentaires. Faire le bien a donc son importance. Même si dans la nouvelle alliance nous ne recevons pas les choses en fonction du bien que nous faisons, mais par pure grâce de Dieu, nos choix et nos actions au quotidien ont des conséquences et il ne faut pas l’ignorer.

  • Vivre pour ce pourquoi on a été créé

Dieu nous a tous créés pour un but et personne n’est le fruit du hasard. Dieu nous a créés depuis le commencement (Genèse 1 : 28), puis recréés en Jésus-Christ, pour de bonnes œuvres qu’Il a préparées d’avance pour nous, afin que nous les pratiquions (Ephésiens 2 : 10). Ta vie a donc pour but de découvrir et d’accomplir les bonnes œuvres que Dieu a préparées d’avance pour toi.

Si tu t’obstines donc à vivre ta vie comme tu veux, sans égards pour le but pour lequel tu as été créé, je ne vois pas pourquoi Dieu serait motivé à te maintenir sur cette terre longtemps. Jonas en a fait la douloureuse expérience, pour s’être retrouvé au séjour des morts dans le ventre du poisson, parce qu’il avait refusé d’accomplir les œuvres pour lesquelles le Seigneur l’avait suscité (Jonas 2 : 1). Découvre donc et accomplis les œuvres que le Seigneur a prévues pour toi. Que ton existence soit ainsi un parfum de bonne odeur qui parfume les allers du ciel, afin que Dieu prenne plaisir à ta vie.

Cet article n’a certainement pas vocation à te faire craindre la mort. Loin s’en faut ! Le chrétien né de nouveau ne craint pas la mort. L’Apôtre Paul pouvait dire, Christ est ma vie et la mort m’est un gain (Philippiens 1 : 21). Non, cet article a seulement pour but de te communiquer les bonnes dispositions pour vivre assez longtemps, pour accomplir l’œuvre à laquelle le Seigneur t’a appelé et pour laquelle tu es sur cette terre ; car, nous aurons des comptes à rendre au ciel. Ne prends donc pas le risque d’avoir vécu inutilement.

2 comments

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close