Search

Comment reconnecter avec Dieu après s’être éloigné ?

Nous nous sommes tous éloignés de Dieu, nous avons tous eu la sensation d’avoir été trop loin, et nous n’osions plus ou ne voulions plus Lui parler, ni croire en Lui. La Bible, la Parole de Vérité, nous donne des réponses à toutes nos questions. Sache que si tu lis cet article, c’est que tu es l’enfant de Dieu et que si tu penses que tu en as fini avec Dieu, sache que Lui n’en a pas fini avec toi.

L’étape la plus importante, l’étape déterminante, est la Rédemption. Si nous nous sommes éloignés et que nous ne savons pas comment revenir, c’est que nous savons que la vie sans Dieu est fade. Si nous nous sommes éloignés, c’est qu’en tombant dans le péché, en ayant une proximité relative avec ce dernier, une chose en entraînant une autre, nous nous sommes coupés de notre relation avec papa.

Les relations naturelles demandent un entretien, du temps, du dévouement. Avec Dieu, c’est exactement pareil. Plus nous passons du temps avec Lui, plus nous apprenons à Le connaître et à nous confier à Lui, mais nous apprenons aussi à être guidés par Lui. En nous éloignant, nous avons perdu cette proximité. En utilisant le péché ou les idoles, Satan a stratégiquement remplacé cette image parfaite de Dieu, par des mensonges : « il ne te pardonnera jamais, tu es perdu, tu ne mérites pas Son amour, c’est peine perdue pour toi, etc. ».

Ce sont d’abominables mensonges ! Nous ne méritons pas l’amour de Dieu, c’est un don gratuit. Nous ne retomberons jamais aussi bas que lorsqu’Il est venu nous chercher. Il nous faut briser ces mensonges dans le nom puissant de Jésus-Christ. Cependant, si l’ennemi nous ment, c’est que nous lui avons laissé accès par notre conduite, nos péchés, etc. Au lieu de le laisser prendre le contrôle de nos pensées, il suffit simplement de se repentir sincèrement, à cœur ouvert devant Dieu.

 Il ne s’agit pas là, de demander pardon à Dieu, il s’agit de se repentir. Que signifie « se repentir » ? En Grec, se repentir: Metamellomai, signifie,  « changement ». Se repentir est non seulement demander pardon à Dieu mais cette demande est accompagnée d’un réel changement de choix, de vie, de raisonnement. Il est évident que nous ne pouvons pas changer sans le Saint-Esprit, par notre propre force, mais nous devons être intentionnels dans la motivation de ce changement, ce qui nous conduira forcément à nous réfugier dans Ses bras dès que la tentation surviendra, et Il pourra être notre force.

La rédemption, ouvre notre cœur, à revoir le Seigneur comme un bon père, qui ne nous condamne absolument pas, qui nous aime tout simplement, tout comme le père de la parabole du fils prodigue dans Luc 15 versets 11 à 32 (LSG).  A-t-il condamné son enfant, lui a-t-il reproché d’avoir dilapidé son héritage ou d’avoir eu une mauvaise vie ? Non. Il était heureux de le serrer à nouveau dans ses bras. Voici comment est notre Dieu, notre Père céleste.

Durant ce processus de repentance et de retour dans les bras du Père, il est crucial d’être honnête, totalement transparent avec Dieu. Lui dire pourquoi nous nous sommes éloignés, Lui partager nos doutes, nos peines, nos angoisses, nos incompréhensions.

 Il n’y a eu qu’un seul homme cité dans la Bible comme ayant le « cœur de Dieu » : David.

Actes 13:22 : « Et Dieu leur donna, pendant quarante ans, Saul, fils de Kis, de la tribu de Benjamin; puis, l’ayant rejeté, il leur suscita pour roi David, auquel il a rendu ce témoignage: J’ai trouvé David, fils d’Isaï, homme selon mon cœur, qui accomplira toutes mes volontés. C’est de la postérité de David que Dieu, selon Sa promesse, a suscité à Israël un Sauveur, qui est Jésus.… »

La lecture des Psaumes est une clé pour continuer ce processus de retour dans les bras du Père. Nous sommes face à un journal intime poétique, un livre écrit par un homme selon le cœur de Dieu, et que voyons-nous ? Un homme qui n’a pas peur de s’adresser à Dieu comme un enfant à son père, qui L’interpelle dans les situations, qui Lui demande le chemin, mais qui sait aussi Lui rendre grâce et garder un cœur reconnaissant.

L’ennemi nous fait croire un mensonge qui nous fait tous chuter : la plainte est le contraire de louange, non, son réel contraire est le mutisme. Voici la clé. Dès lors qu’on ne parle plus à Papa, nous tombons. Il n’y a pas de filtre à avoir lorsque nous Lui parlons. David l’avait bien compris et intégré. Le psaume 13 (LSG) débute par des plaintes, mais se termine par une louange: « Jusques à quand, Éternel! M’oublieras-tu sans cesse? Jusques à quand me cacheras-tu ta face? Jusques à quand aurai-je des soucis dans mon âme, et chaque jour des chagrins dans mon cœur? Jusques à quand mon ennemi s’élèvera-t-il contre moi? Regarde, réponds-moi, Éternel, mon Dieu! Donne à mes yeux la clarté, afin que je ne m’endorme pas du sommeil de la mort, regarde, réponds-moi, Éternel, mon Dieu! Donne à mes yeux la clarté, afin que je ne m’endorme pas du sommeil de la mort, afin que mon ennemi ne dise pas: Je l’ai vaincu! Et que mes adversaires ne se réjouissent pas, si je chancelle. Moi, j’ai confiance en ta bonté, j’ai de l’allégresse dans le cœur, à cause de ton salut; Je chante à l’Éternel, car Il m’a fait du bien ».

Le Roi David est tombé, il est tombé amoureux de Bethsabée, épouse d’un de ses officiers, Urie le Hittite; elle tombe enceinte. Pour la protéger de la lapidation, il envoie son mari Urie en première ligne du champ de bataille. Comme prévu, il meurt, et le Roi David épouse Bethsabée. Lorsque le prophète Nathan le mène au repentir dans 2 Samuel 1-9 (LSG), quelle a été sa réaction ? Le Psaume 51 (LSG) nous le montre; il se repent sincèrement. Verset 3 : « Car je reconnais mes transgressions, et mon péché est constamment devant moi ». Plus loin, du verset 11 à 15 il continue : « Ne me rejette pas loin de Ta face, ne me retire pas Ton esprit saint. Rends-moi la joie de Ton salut, et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne! J’enseignerai Tes voies à ceux qui les transgressent, et les pécheurs reviendront à Toi, j’enseignerai Tes voies à ceux qui les transgressent, et les pécheurs reviendront à Toi Ô Dieu, Dieu de mon salut! Délivre-moi du sang versé, et ma langue célébrera Ta miséricorde ».

Il ne s’est pas coupé de Dieu, il ne s’est pas éloigné. L’enfant meurt et la Parole nous dit dans 2 Samuel 12:20  (LSG) : « Alors David se leva de terre. Il se lava, s’oignit, et changea de vêtements; puis il alla dans la maison de l’Eternel, et se prosterna ».

Dieu est infiniment bon, Il n’attend qu’une chose: que tu te repentes dans Ses bras. Plus tu attendras, plus ce sera compliqué, c’est certain. Dieu n’est pas un homme pour mentir, croyons en Ses promesses et en celles données par le Saint-Esprit en utilisant la main de Paul dans Romains 8:38-39 (LSG) :  « Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. »

Dieu nous aime, et si notre raisonnement manipulé par les ténèbres nous fait penser le contraire, comprenons une fois pour toute que si Dieu met encore en nous Son souffle de vie, alors ce n’est pas terminé. Relevons-nous, lavons-nous et avançons !

1 comment

  1. Bonjour

    Bonjour a tous mes frères et soeurs en Jésus Christ notre merveilleux Seigneur plein de grâce et d’Amour, soyez richement bénis.
    Votre soeur en Christ Mireille

Write a response

Répondre à Maréchal Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close