Search

Vraie repentance et fausse repentance : quelles en sont les différences?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

La repentance selon Dieu, qu’en est-il réellement ?

Il est important de pouvoir distinguer ce qu’est une vraie repentance d’une fausse. Il peut arriver que par ignorance, nous pensons nous être repentis devant le Père, alors même que ce n’est pas tout à fait le cas.

La repentance est suivie du pardon du péché que nous avons commis. Sans repentance, il n’y a pas de pardon, c’est le processus obligatoire. Se repentir, c’est confesser que nous avons eu un comportement, un acte ou une pensée qui est mal, selon la loi de Dieu.

Quelle est la définition de la repentance selon La Bible ?

En effet, la repentance est un acte qui prouve que nous assumons avoir péché. C’est la reconnaissance d’une faute commise et qui nous rend impurs aux yeux de Dieu. Nous acceptons notre faute et cela crée en nous, un sentiment qui nous met mal à l’aise, au point d’aller chercher le pardon de Dieu.

1 Jean 1 : 9 (LSG) « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. »

Voyons ici les différences entre la vraie repentance et la fausse repentance :

C’est quoi la vraie repentance?

  • Accepter et reconnaître sincèrement son péché
  • Faire preuve d’humilité en confessant sa faute auprès de Dieu et d’une personne de confiance afin d’être libéré de ce poids (vivement recommandé)
  • Prendre des décisions strictes afin de ne pas retomber dans la même faute. 

 Et la fausse repentance alors?

  • Implorer le pardon de Dieu par crainte du « que dira-t-on ? » des Hommes et non de Dieu.
  • Implorer le pardon de Dieu dans le seul but de soulager notre conscience.
  • Demander pardon tout en continuant de se donner des raisons pour justifier notre acte.
  • Demander pardon tout en sachant que nous allons recommencer.
  • Ne pas prendre de décision ferme pour éviter de retomber dans ce même péché.

Retenons que la repentance c’est : reconnaître, confesser puis abandonner.

Dieu nous châtie (nous discipline) lorsque la repentance n’est pas réelle. C’est un acte qui prouve que c’est un Dieu jaloux, qui ne veut pas que Ses enfants s’égarent. Il nous châtie pour ne pas nous laisser sombrer dans la bassesse au niveau de notre foi. Son but est de nous « secouer », nous émonder, pour sincèrement revenir à Lui, et recommencer à marcher dans Ses voies. Psaumes 118 : 18 (LSG) « L’Éternel m’a châtié, mais il ne m’a pas livré à la mort. »

Attention à ne pas tomber non plus dans la culpabilité dans nos pensées. C’est une arme dont l’ennemi se sert souvent, pour nous empêcher de croire et de recevoir le pardon de Dieu. Afin de nous retarder dans la suite de notre course, en nous remplissant d’une conscience souillée, loi de la pensée de Dieu.


PARTAGER L'ARTICLE SUR

2 comments

  1. A chaque fois que je lis vos articles, c’est une grande joie qui m’anime et cela m’amène à lire davantage la Bible. Soyez bénies abondamment.

    1. Cher Landry, nous rendons gloire à Dieu seul pour ce que produit Sa Parole dans votre vie. Nous nous réjouissons avec vous ! Puisque l’Eternel vous guide davantage, soyez bénis.

Write a response

Répondre à Hélé-Christelle Kimbata Annuler la réponse.

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close