Search

4 clés pour apprendre à pardonner facilement

Spread the love

Le pardon est l’un des fondements de notre foi chrétienne. Le Seigneur Jésus est mort à la croix pour nous, afin que nous puissions être pardonnés et réconciliés avec le Père Céleste. Nous avons toujours eu le réflexe de faire recours au Seigneur lorsque nous péchons ; nous Le supplions en vue d’obtenir le pardon de nos fautes à travers la repentance. Mais le contraste, c’est lorsque notre prochain est en faute ou nous offense ; nous avons du mal à lui pardonner et notre attitude change vis à vis de ce dernier. La mauvaise nouvelle c’est que, si nous ne pardonnons pas à notre prochain, le Seigneur ne nous pardonnera pas non plus.

Matthieu 6 :14-15 (LSG)  « Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. »

Qu’est-ce que le pardon ?

Le dictionnaire Larousse nous propose, non pas une définition, mais trois définitions du verbe pardonner. Premièrement, Pardonner c’est accorder à quelqu’un son pardon pour son acte, ne pas lui en tenir rigueur. Deuxièmement, Pardonner c’est également le fait de ne pas sanctionner une faute ou ce qui pourrait être considéré comme un manquement à un règlement. Troisièmement, c’est le fait de supporter, tolérer, excuser un comportement ou une attitude.

Selon le dictionnaire biblique, le pardon, c’est l’action de pardonner à un offenseur. Dans la Bible, le mot grec traduit par « pardonner » a littéralement le sens de « laisser aller », comme quand une personne n’exige pas le remboursement d’une dette. Jésus a utilisé cette comparaison quand Il a enseigné aux disciples à prier.

Luc 11:4 (LSG) « Pardonne-​nous nos péchés, car nous aussi nous pardonnons à quiconque nous offense »

De la même manière, Jésus a assimilé le pardon à l’annulation d’une dette dans Sa parabole sur l’esclave impitoyable.

1. Se pardonner à soi-même

Nous ne pouvons pas avoir cette capacité de pardonner aux autres sans toutefois nous pardonner à nous-mêmes. Et quand c’est le cas, on s’inflige à soi-même une punition pour une faute commise par autrui. Il y a un adage populaire qui dit : « la charité bien ordonnée commence par soi-même ».

Parfois, se pardonner à soi-même peut paraître bien plus difficile que de pardonner à quelqu’un d’autre. Lorsque nous vivons avec un sentiment de culpabilité pour quelque chose qui a eu lieu dans le passé, ce paquet de négativité enfoui au fond de nous peut provoquer un sentiment éternel et pénétrant de malheur. Se pardonner est un acte important pour aller de l’avant et se libérer du passé. C’est également une manière de protéger notre santé, notre bien-être.

Genèse 45 : 4-5 (LSG) « Joseph dit à ses frères : Approchez-vous de moi. Et ils s’approchèrent. Il dit : Je suis Joseph, votre frère, que vous avez vendu pour être mené en Égypte. Maintenant, ne vous affligez pas, et ne soyez pas fâchés de m’avoir vendu pour être conduit ici, car c’est pour vous sauver la vie que Dieu m’a envoyé devant vous. »

2. Être animé de l’amour de Dieu

L’amour, c’est la nature même de Dieu : Dieu est amour ! Cet amour ne va pas à l’encontre de Sa sainteté, Sa droiture, Sa justice ou même de Sa colère. L’amour de Dieu est l’une des clés essentielles qui nous pousse à pardonner facilement. Lorsque nous réalisons que nous avons été sauvés par amour à travers le sacrifice de Jésus à la croix, notre désir de pardonner aux autres augmente.

Romains 5 : 8 (LSG) « Mais Dieu prouve Son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. »

Jésus a été le premier à nous aimer et cet amour L’a conduit à la croix pour le pardon de nos offenses et transgressions.

1 Corinthiens 13 :7 (S21) déclare au sujet de l’amour : « il pardonne tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout. »

Aussi vrai que l’amour pardonne tout et supporte tout, nous aussi nous devons lâcher prise et pardonner à notre prochain.

3. Prendre toujours la décision de pardonner

Lorsque nous sommes conduit par le Saint-Esprit, pardonner n’est plus un choix mais une obligation. Notre langage change lorsque nous sommes frustré, offensé, blessé dans notre amour propre. Joseph était bien placé pour faire du mal ou pour rendre le coup à ses frères eu égard à tout ce qu’il avait subi. Mais il a pardonné car il a compris que derrière tous les événements qui se sont succédé, c’était l’accomplissement du plan de Dieu pour sa vie.

Genèse 45 : 7 -8 (LSG) « Dieu m’a envoyé devant vous pour vous faire subsister dans le pays, et pour vous faire vivre par une grande délivrance. Ce n’est donc pas vous qui m’avez envoyé ici, mais c’est Dieu ; Il m’a établi père de Pharaon, maître de toute sa maison, et gouverneur de tout le pays d’Égypte. »

4. Pardonner est un commandement de Dieu !

Colossiens 3 : 13 (LSG) « Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi. »

Romains 12 : 18 (LSG) « S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. »

Pardonner n’est pas chose facile lorsque nous n’avons pas encore connu l’amour de Dieu. Mais si nous avons connu l’amour de Dieu, pardonner devient notre nature.

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close