Search

Comment entretenir de bons rapports avec les personnes susceptibles ?

La susceptibilité est une réaction qualifiée de vive et parfois démesurée, par rapport à une remarque interprétée comme une attaque personnelle. La personne susceptible a tendance à se replier sur elle-même et à refuser toute communication par moments.

De façon générale, une personne susceptible a tendance à se vexer facilement. Une réflexion qui pourrait paraître anodine, n’aura pas les mêmes effets sur une personne susceptible, car elle a une sensibilité différente.

En réalité, ces personnes souffrent d’un manque de confiance en elles-mêmes. Ce manque de confiance peut être le résultat de blessures du passé pouvant remonter à l’enfance.

Le plus souvent, entretenir des rapports cordiaux avec une personne susceptible n’est pas toujours évident. De ce fait, à travers cet article, nous allons voir ensemble certaines attitudes à avoir pour gérer au mieux la susceptibilité de l’autre :

1) Encourager et valoriser

Comme évoqué précédemment, les personnes susceptibles sont des personnes qui en général ont une mauvaise estime d’elles-mêmes. Et parce qu’elles ont peu ou pas confiance en elles, elles ont tendance à rechercher l’approbation des autres pour apaiser leur manque d’assurance. C’est ce que les psychologues qualifient de mécanisme de compensation.

Mais bien que les personnes susceptibles doivent apprendre à faire un travail sur elles-mêmes, il n’empêche qu’il est important de les aider dans ce processus en les encourageant et en les valorisant. Il faut prendre le temps de semer en elles, des paroles aimables et valorisantes.

La plupart du temps, on a davantage tendance à se focaliser sur les défauts et les faux-pas que sur les qualités. Il est important d’apprendre à encourager et valoriser son semblable. Cela a pour but de créer de l’assurance et de la confiance en soi.

2) Choisir le bon moment

Pour gérer la susceptibilité d’une personne que l’on côtoie, il est important de bien choisir son moment pour faire passer un message un peu délicat.

En effet, il faut savoir choisir le moment où elle sera la plus ouverte et réceptive à ce qu’elle va entendre. C’est un fait, il y a des moments où nous sommes plus attentifs et plus disposés à écouter et à parler. Des moments où nous sommes plus ouverts à la discussion.

Il faudrait donc user de patience et apprendre à jauger selon les circonstances, le moment propice pour échanger ou discuter d’un sujet particulier.

3) Choisir le bon ton et les bons mots

Lorsque nous avons des personnes susceptibles dans notre entourage, si nous désirons garder une atmosphère de paix, il est important de faire attention au ton de la voix, mais aussi d’éviter de faire des « blagues » qui pourraient être prises au premier degré.

L’idée n’est pas de penser qu’on ne peut plus s’exprimer librement, mais comme nous le recommande La Parole, il est important de garder une atmosphère de paix autour de nous :

Romains 12 :18 (LSG) « S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. »

Si tu sais que cette personne dans ton entourage prend tout au premier degré et n’a pas ton sens de l’humour, alors évite si possible, de faire des blagues ou des remarques qui pourraient être mal interprétées. Encore une fois, c’est simplement dans le but de préserver la paix avec tous.

4) Prier 

Nous ne pourrions finir cet article sans recommander la prière : l’un des meilleurs remèdes, sinon le meilleur ! Parce que nous sommes des êtres spirituels et que nous avons conscience que les choses se passent d’abord dans le monde spirituel, nous devons alors prier et recommander ces personnes entre les mains du Seigneur.

La Bible nous dit que nous n’avons pas à lutter contre la chair ni le sang (Éphésiens 6 :12) ; nous devons donc traiter toute chose de façon spirituelle en intercédant pour ces personnes et les présenter devant le Trône de grâce. Prier le Saint-Esprit ; Lui qui sonde les cœurs, afin qu’Il puisse d’une part, les aider à mieux gérer leurs émotions et d’autre part, aider les personnes de leur entourage à avoir de la sagesse et de l’intelligence dans leurs attitudes.

Romains 12 :10 (LSG) « Par amour fraternel, soyez plein d’affection les uns pour les autres ; par honneur, usez de prévenances réciproques. »

Côtoyer une personne susceptible peut être difficile à gérer par moments et on peut avoir l’impression de constamment « marcher sur des œufs ». C’est vrai que ça n’est pas toujours évident d’avoir la bonne attitude, et de « prendre sur soi », mais le Seigneur nous recommande d’avoir de bons rapports les uns avec les autres et d’entretenir l’amour.

Nous devons donc nous efforcer à garder de bonnes relations avec les personnes de notre entourage et cela quels que soient leurs caractères. Nous devons également user de patience et avoir de la compassion. Le Saint-Esprit est là pour nous assister dans cette démarche !

1 comment

  1. Ce n’est pas la susceptibilité de la personne qu’il faut gérer mais il faut se gérer soi , par la maîtrise de soi ,prier beaucoup en langues ce qui est très important en demandant le secours du SAINT ESPRIT et en obéissant à Ses directives. Quand il pleut vous ne chercher pas à gérer les nuages mais vous faites ce qu’il faut pour éviter d’être trempé .DIEU vous bénisse

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close