Search

Comment méditer efficacement la parole de Dieu ?

Méditer désigne une activité mentale par laquelle l’on examine mûrement quelque chose. C’est réfléchir longuement sur une pensée,  une parole, un écrit, un événement, une situation, etc., de manière à l’approfondir, afin de découvrir, comprendre et ainsi connaître. La Bible nous dit à cet effet : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira » Jean 8-32 (LSG).

 

Si nous sommes chrétiens, c’est que Christ a payé le prix, afin que nous vivions en lui, une vie pleinement satisfaisante. Si aujourd’hui nous subissons nos vies plutôt que d’en jouir, c’est par manque de connaissance, comme il est écrit : « Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance … » Osée 4-6 (LSG).

 

Faute de connaissance donc, nous laissons la destruction et la mort, s’emparer progressivement de tous les domaines de notre vie à travers notamment maladie, chômage, dettes, pauvreté, apostasie, etc., jusqu’à ce que nous soyons entièrement détruits. Mais la connaissance au contraire donne la vie. Cette connaissance est le fruit de la méditation de la parole de Dieu. Dieu a mis dans sa parole, tout ce dont nous avons besoin pour réussir dans tout ce que nous entreprenons. Si nous nous contentons de la lire, nous ne découvrirons rien et continuerons de vivre une vie d’échecs. Lire la Bible, c’est se contenter du « logos », de la lettre qui tue ; mais méditer, c’est rechercher et découvrir le « rhema », la révélation de l’esprit qui vivifie (2 Corinthiens 3-6). C’est pourquoi Dieu donna cet ordre à Josué :

 

« Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras. » Josué 1-8 (LSG)

 

Comment donc méditer efficacement la Bible ?

 

1- Invoquer Dieu avant d’ouvrir sa Bible 

Qui de mieux que l’auteur d’un texte, pour aider à mieux comprendre ses écrits ? Dieu est l’auteur de la Bible. La deuxième épître de Paul à Timothée (2 Timothée 3-16)  nous apprend à cet effet que toute écriture est inspirée de Dieu. Il est donc la personne la mieux indiquée pour nous révéler ce dont il parle. S’engager donc dans la méditation de la parole sans invoquer Dieu, qui est l’auteur de cette parole, peut très vite s’avérer absurde et vain. On se doit de l’invoquer afin qu’il nous conduise et nous parle au travers de sa parole.

 

2- Être rempli du Saint-Esprit

Lorsque Jésus notre Maître partait de ce monde, il nous a promis le Saint-Esprit, l’Esprit de vérité, pour nous conduire dans toute la vérité (Jean 16-13). Il a tenu parole en ce qu’à la Pentecôte, l’Esprit qui avait été promis est effectivement descendu. Comme le Seigneur nous l’avait annoncé, il est là pour nous enseigner et nous conduire dans toute la révélation. C’est donc au travers de son Esprit que Dieu se révèle à nous désormais.  C’est pourquoi, il est compliqué de comprendre quelque chose de la Bible quand on n’est pas rempli du Saint-Esprit.

 

3- Méditer avec humilité 

Quand vient l’heure de méditer, il faut ôter son manteau d’orgueilleux qui sait tout, de « super spirituel » et se calmer pour recevoir de Dieu. Même s’il s’agit d’un verset que vous avez déjà lu et médité une bonne centaine de fois, le Seigneur peut encore vous dire quelque chose de nouveau en cette occasion. Mais le Seigneur résiste aux orgueilleux, il ne fait grâce, donc ne se révèle, qu’aux humbles de cœur (Jacques 4-6 ; 1 Pierre 5-5). Si donc, vous venez dans sa présence avec des préjugés et des idées pré conçues, vous ne recevrez rien.

 

4- Ne pas chercher quelque chose mais quelqu’un

Lorsque nous nous engageons dans la méditation de la parole, nous ne devons pas chercher quelque chose, mais quelqu’un, Dieu. Jean 1-1 nous apprend que la parole est Dieu. Généralement, nous méditons par intérêt, selon nos challenges du moment, pour découvrir une solution (quelque chose). Sachez que nous méditons d’abord pour découvrir Dieu. Dès que nous sommes dans sa présence, tous nos jougs sont brisés. Lorsqu’on a Dieu, on a tout. Si nous continuons de méditer la parole de Dieu comme un Avocat consulte le code civil pour mettre en place une stratégie de défense, notre méditation restera stérile. Dieu se révèle à ceux qui le cherchent lui (pas ses stratégies, ses astuces, ses principes, afin d’obtenir ce que nous voulons), de tout leur cœur. Certains par exemple ne sont pas vraiment intéressés par Dieu, mais méditent la Bible pour découvrir les principes bibliques pour s’enrichir ou pour réussir telle ou telle chose. Sur le coup, ça peut paraître très spirituel, mais sachez que méditer, c’est d’abord chercher Dieu.

 

5- La Bible ne se lit pas, elle s’écoute 

Méditer la Bible, c’est tendre l’oreille à l’esprit. Nous méditons souvent la Bible comme nous ferions avec un ouvrage quelconque dont l’auteur ne vit plus, pour nous éclairer sur ses idées. On essaie dès lors de se débrouiller pour comprendre ce qu’il aurait voulu dire, vu qu’il n’y a plus aucun moyen de lui demander directement. Mais Dieu n’est pas mort, il vit éternellement. Alléluia ! On peut donc à tout moment lui demander par le Saint-Esprit, ce qu’il veut dire dans tel ou tel autre passage biblique. A cette étape, la méditation tend vers une forme de prière où l’on converse avec Dieu par le Saint-Esprit. N’hésitez donc pas à vous arrêter et à demander au Saint-Esprit la révélation qui se cache derrière telle ou telle affirmation.

 

6- Aller au rythme de Dieu (on ne peut pas tout comprendre en même temps)

Il y a des versets que l’on médite et qu’on ne peut comprendre tout de suite malgré toute notre bonne foi. C’est une question de niveau ou de maturité spirituelle. Après survient un fait par lequel le Saint-Esprit nous rappelle le passage que nous avions médité sans vraiment comprendre et nous en donne la révélation. Allons au rythme de Dieu. Tout ne se comprend pas en un jour et ce n’est pas une raison pour se décourager. Faisons confiance au Seigneur, il sait le moment adéquat pour nous révéler tel ou tel aspect de sa parole.

 

25 comments

  1. Merci pour tout vous m’avez tellement aider et je me rend compte maintenant que depuis tout ce temps je ne fais que lire la bible et non la médité

  2. Bonjour chers !!!
    Un réel plaisir pour moi de vous connaitre en Christ, je suis très attentif de vous lire tout en exploitant tous vos commentaires qui parle autour de la Méditation, Je dis merci à Dieu puisque c’est lui qui a permis que nous puissions nous connaitre et rencontré en ce jour.
    Je présentes mes sincères remerciements a EUNOCK que Dieu vous accorde encore plus de ce que vous faites en son honneur.
    J’ai suivi notre frère HENRY par rapport a son souci, ma contribution est celle DES DONS SPIRITUELS ET LEUR DIVERSITE dans le livre de ( 1 Corinthiens 12:131). Je vouler exactement dire quoi par là ? vous n’êtes obligé de parler en langue étant chrétien, Dieu peux opérer sur un autre qui est aussi un DON. Dieu nous donne par rapport à son vouloir et non par rapport a notre désir quelque soit nos capacités spirituelles.

  3. Bonjour Eunock!!
    Je me permets de vous écrire, et de vous remercier par rapport aux six points de méditation de la parole de Dieu.
    Ces points m’ont permis de bien comprendre ce que c’était que la méditation.
    J’ai une question pour toi Eunock. Bientôt deux ans que je suis né de nouveau, et que je suis baptisé par immersion.
    Entre je veux bien prier en langue mais j’y arrive pas. Pourquoi je n’arrive pas? Etant donné que j’ai fais les cours bibliques sur les fondements du Royaumes
    et j’ai aussi fais les cours sur la maturité spirituelle. Je sais que le baptême du Saint-Esprit n’a rien avoir avec les cours bibliques. Mais comment e peux faire? J’ai un père spirituel qui m’a imposé les mains,, mais toujours pas.
    Qu’est-ce que je peux faire s’il vous plaît?

    1. Bonjour mon frère Henri

      Plusieurs choses peuvent bloquer la manifestation du parler en langue dans la vie du chrétien. La première et je ne pense pas que ce soit ton cas, c’est de le mépriser ou de l’avoir méprisé de par le passé, sans s’être repenti. Plusieurs personnes considèrent le parler en langue comme du folklore et regardent avec préjugés et parfois dédain, les chrétiens qui ont reçu ce don. Alors, après bien sûr le voile de l’ignorance tombe, elles veulent à leur tour expérimenter ce don mais oublient qu’elles l’avaient méprisé. Une repentance sincère s’impose dans ce cas, sinon cela peut bloquer la manifestation de ce don dans ta vie. Le principe avec les dons spirituels est qu’il faut soupirer après eux, les désirer fortement pour les recevoir ; ça les gens le savent. Mais ce qu’on ignore généralement, c’est que parallèlement, lorsqu’on méprise un don au lieu de le désirer et de soupirer après sa manifestation dans nos vies, il nous fuit.

      Un autre aspect à ne pas négliger et c’est peut-être ton cas, c’est qu’on garde la bouche fermée et on attend généralement que Dieu vienne l’ouvrir de force pour y mettre la langue. Ce n’est pas pour dire qu’on doit s’inventer un langage non, mais il faut être bien disposé. Le Saint-Esprit est un gentleman et Il ne forcera jamais personne. On parle en langues quand on le décide. Paul dit je prierai en langue et je prierai aussi par intelligence (1 Corinthiens 14:15) : c’est toi qui est aux commandes ! Le Saint-Esprit se repose sur toi, Il te remplit, mais Il ne te possède pas à la façon des démons, de sorte à t’enlever toute volonté. Je peux sentir que l’Esprit me pousse à parler en langue ; cela peut être au travers de mes entrailles qui bouillonnent ou un zèle particulier ou un surexcitation ou juste une conviction… (ça varie d’une personne à l’autre), mais la décision me revient : le Saint-Esprit ne nous viole pas !

      Plusieurs ont reçu le don du parler en langue du Seigneur mais ne l’ont encore jamais manifesté parce qu’ils attendent que Dieu descende ouvrir leur bouche et parler à leur place. Ce n’est pas comme ça que ça se passe. Toi tu ouvres la bouche, Dieu y met ses mots et tu parles ! C’est peut-ton cas. Tu as ta part et c’est aussi ça la foi. Si ton père spirituel t’a imposé les mains pour que tu reçoives ce don, il est probablement déjà en toi (la Bible dit que la promesse est pour toi – Actes 2:39). Il ne te reste plus qu’à le manifester.

      Il y a plusieurs autres choses à dire sur le sujet, qui ne tiendraient pas dans un commentaire. Je t’invite à t’aider du moteur de recherche sur le site, pour identifier les articles qui traitent du Saint-Esprit et du parler en langue. Il y en a plusieurs qui pourraient davantage t’édifier.

      Sois béni !

  4. Je te remercie pour cet article, il m’a été très utile. j’ai envie de me rapprocher plus de Dieu et rester en communion avec par la méditation de la Parole, mais j’ai du à être rempli et rester en communion avec le Saint esprit
    J’ai du mal à soutenir sa présence, quand je suis en communion avec le Saint Esprit, j’ai l’impression d’être écrasée, il est tellement puissant que j’ai l’impression d’avoir du mal à le contenir.
    ensuite, je n’arrive pas à garder la communion, j’ai toujours l’impression que je vais l’attrister et effectivement je fini par faire quelque chose qui l’attriste puisque à un moment je me sens vide et je dois recommencer tout à zéro pour sentir à nouveau sa présence en moi et tout cela fini par m’épuiser (physiquement, spirituellement et même psychologiquement).
    je en sais pas si je me suis fait bien comprendre car c’est un peu difficile à expliquer.
    merci pour votre réponse

    1. Bonjour Désirée

      Tu ne dois pas vivre dans la peur d’attrister le Saint-Esprit parce que c’est ce qui va toujours finir par se produire. Job 3:25 LSG dit : Ce que je crains, c’est ce qui m’arrive ; ce que je redoute, c’est ce qui m’atteint. Tu dois aussi comprendre que pour arriver à maintenir une bonne relation avec le Saint-Esprit, il faut arrêter de faire des efforts dans la chair, ça ne marche pas. Il faut plutôt s’abandonner à Lui, sachant que c’est encore Lui qui après nous avoir donné le vouloir Lui plaire, nous en donnera la capacité (Philippiens 2:13). Essayer de plaire à Dieu par ses propres forces t’exposera toujours à la frustration, car tu n’y arriveras pas. Qu’est-ce que tu dois faire donc ? Prier Dieu et Lui demander de manifester cette dimension en toi, où tu es continuellement en communion avec Lui, par le Saint-Esprit et travailler sous couvert de cette grâce, à entretenir cette connexion par notamment la méditation, la prière, le jeûne, etc. A ce niveau, il faut être intentionnel car même si Dieu dispose la capacité, Il ne viole pas notre conscience ou notre liberté ; nous devons la saisir et la manifester.

      Pour le fait de se sentir écrasé par la présence de Dieu, c’est tout à fait normal et bien que nous vivons différemment la manifestation de la présence de Dieu, j’ai déjà entendu le témoignage de personnes qui le ressentent comme toi. Mais avec le temps, ton vase s’élargit normalement et tu arrives à mieux la contenir.

      Toutefois, ne demeure pas dans la culpabilité lorsque tu commets un péché et attriste le Saint-Esprit. Repent-toi et reprends la marche ; c’est cela le parcours du chrétien et nous sommes tous sujets à cette réalité, tant que nous sommes dans cette enveloppe charnelle. Je te conseille de lire les articles du site sur la sanctification pour en savoir davantage. Sois bénie

  5. Bonjour et merci beaucoup pour vos eclairciment mais ma question est la suivante. J’ai l’impression que je ne suis jamais connecté au saint esprit car quand je lis la bible je ne comprends pas.

    1. Bonjour ma sœur. Plusieurs personnes ont ce problème et je veux juste t’encourager à ne pas abandonner. Même si tu ne comprends pas, lis quand-même ta Bible. Plus tu te familiariseras avec la Parole de Dieu et de mieux en mieux tu pourras entendre l’Esprit te parler. Mets en œuvres les pistes partagées ci-dessus et persévère dans la lecture et la méditation de la Bible. Tout ne deviendra pas clair du jour au lendemain mais avec le temps, tu deviendras intime à la Parole de Dieu et mieux tu pourras la comprendre. Dieu te bénisse et t’éclaire !

    1. Merci de ton commentaire Eunice. Il n’y a pas de lieu ni d’endroit indiqué pour méditer. L’important c’est d’avoir un endroit calme où tu peux te concentrer dans la présence de Dieu, loin de toute perturbation. Pour le moment, cela dépend aussi de toi. Cela peut être tôt le matin ou tard le soir ou encore en journée… Tu as le choix.

  6. Je trouve que ce que vous faites est à saluer.parce que moi je lis la bible mais je n’arrive pas à la mediter

  7. Bonjour moi c’est Alexandra , je suis totale perdu car il y’a un peux de temps que j’ai recommence une vrais relation avec DIEU. Des épreuves de la vie m’on éloigné de lui de tel sorte que je haïssais. Aujourd’hui je prends conciense de mon erreur mais je porte en moi de penser obscure (dû à toute cette haine , l’ignorance on va dire). Je essayer de me reconnecter(je prie et tout mais bon c’est pas accès car à mon fort intérieur j’ai le sentiment de ne pas être sincère et pourtant j’ai tellement envie de l’être et j’ai tellement besoin de lui) à lui sans un très grand succès, je me sens hypocrite et sale. J’ai vraiment besoin d’aide car je suis vraiment perdu

    1. Je propose que tu m’envoie un e-mail de sorte que je puisse mieux t’eclairer sur ce sujet car je ne suis pas l’auteur de ce site

    2. Difficile de te donner une solution en quelques lignes. Sache juste que tu t’es peut-être éloignée de Lui, mais notre tendre Père Lui ne s’est jamais éloigné de toi. Il a toujours été là, même quand tu ne faisais pas attention à Lui. Et aujourd’hui, ce n’est pas toi qui Le cherche, c’est plutôt Lui qui est à ta recherche. Il veut retrouver sa fille chérie. ce sentiment que tu as, ce besoin que tu as de te rapprocher de Lui ne vient pas de toi; c’est Lui qui en est à l’origine, afin de t’attirer à Lui. Ça fait un peu cliché mais tout ce que tu as à faire, c’est Lui ouvrir ton cœur.

      Et si nous essayions tous ensemble par cette petite prière :

       » Tendre Père, c’est moi, ta fille Alexandra. Je me suis un peu éloignée de Toi car je souffrais, et le diable en a profité pour semer en moi toute sorte de mauvaises pensées. J’ai fait mon chemin loin de Toi et la seule chose dont j’ai pu me convaincre, c’est que je ne peux vivre sans Toi. Je décide aujourd’hui de revenir, je décide de répondre à ton appel, Toi qui m’attend depuis si longtemps. Accepte-moi de nouveau près de Toi et révèle Toi de nouveau à moi. Restaure cette relation que nous avions et que j’ai brisée et donne-moi d’être plus intime à Toi dorénavant. Au nom de Christ-Jésus, Amen !  »

  8. merci pour tout ,moi à mon niveau je ne sais pas trop il y a une pression intérieur sur moi et tout ce que je fais dans cette pression je n’arrive pas à aboutir à un résultat fiable . j’ai tellement lutter contre ça mais je ne trouve pas de satisfaction . aidez moi , comment je vais faire?

    1. Bonjour cher Sunday. Je te contacte par mail pour en savoir plus sur cette pression intérieure afin de mieux te servir. Sois béni

  9. Bonjour Eunok kanti
    Je viens de tomber sur votre blog alors que je chercherais où je pourrais avoir des méditations de la Parole de Dieu au quotidien. Je trouve vos éclairages très intéressants et je vous en remercie. Ma question est la suivante, vous parlez d’invoquer Dieu avant d’ouvrir la bible, je suis ok avec celà, mais comment saurais je que Dieu a voulu me parler à travers ma lecture ou c’est juste le fruit du hasard ? Dois je mettre juste ma foi en action et agir sans me poser de questions ? Si j’agis ainsi au quotidien en ouvrant ma bible comme vous l’avez expliqué précédemment, est ce que je laisse vraiment la place à Dieu ? Cela fera comme si je pioche par ci par là mais au final je ne sais pas si cela a du sens ? Pouvez plus m’eclairer Sur ce sujet ?? Merci encore et soyez bénie .

    Nanou

    1. Bonjour Nanou, Merci de ton commentaire.

      Tu sais, la Bible le dit très bien que Dieu parle tantôt d’une manière et tantôt d’une autre. On ne peut l’enfermer dans une méthode figée. L’important c’est L’invoquer à l’heure de méditer et être sensible à la voix du Saint-Esprit qui nous dirige. Pendant que tu pries pour que Dieu te parle à travers ta méditation, Dieu peut te mettre un passage à cœur, juste comme ça. Tu n’avais rien de particulier en tête et là tu sens que tu dois lire Hébreux. En général quand tu t’y rends, on dirait que le passage a juste été écrit pour toi, pour la situation que tu vis. Dieu te parle. Aussi, il peut arriver qu’après avoir prié tu n’aies aucun passage en tête tout de suite; tu ouvres juste ta Bible et tombe directement sur un passage qui te parle particulièrement.

      Un jour, je priais comme ça pour avoir la confirmation de mon appel. J’avais déjà reçu tellement de signes dans ce sens mais tu sais comme on peut être têtu parfois. Après une courte prière où je disais à Dieu confirme moi que je suis vraiment appelé, j’ouvre comme ça ma Bible et je tombe pile poil sur Marc 1 à partir du verset 16 où Jésus appelle Ses disciples. C’était une réponse du Tic au Tac comme on dit.

      Alors oui, Dieu peut te parler de cette façon aussi mais il est recommandé d’avoir pour soi-même un plan de lecture et de méditation de la Bible pour avancer de façon structurée. ça peut être une lecture thématique de la Bible (foi, prière, amour, sainteté, etc.), ou encore une lecture chronologique, livre après livre. ça n’empêche pas qu’on délaisse ce plan pour se focaliser sur un passage donné selon la direction particulière de l’Esprit.

  10. cette méthode je l’applique et elle guide mes méditations.prier avant tout et soyez attentif au saint- Esprit.

  11. Je tiens en premier lieu à vous remercier pour cette connaissance au faite sur la méditation de la bible qui est parole vrai

  12. Merci énormément pour ce texte, mais ma question est celle-ci. Comment méditer sur »la bonne parole »??
    J’veux dire, est ce qu’il faut, après avoir observé tous les principes cités plus haut, ouvrir la bible et tomber sur une partie quelconque ou prendre une parole qui nous est plus familière.??

    1. Merci de votre question Christelle. Le premier point parle déjà d’invoquer Dieu avant d’ouvrir la Bible. Si vous le faites sincèrement, Il mettra quelque chose dans votre cœur. Peut-être une orientation ou une direction, ou un Livre de la Bible,, ou encore un thème (foi, prières, Saint-Esprit, etc.). Alors, vous n’aurez qu’à suivre le chemin qu’Il vous montre. Écoutez cette petite voix dans votre cœur.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close