Search

Comment réagir en tant que chrétiens face aux crises dans le monde ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Le racisme, les violences policières, etc., sont de plus en plus au cœur des faits divers. Dernièrement, le monde a été touché par la mort dramatique de l’américain Georges Floyd, suite à une bavure policière. Face à cet acte méchant et criminel, aux Etats-Unis, en France et dans plusieurs autres pays du monde, plusieurs se sont mobilisés pour réclamer justice, en proclamant haut et fort: « Black Lives matter ». Face à l’injustice, nous pouvons ainsi ressentir beaucoup d’émotions. Certains, qui en sont profondément marqués, peuvent aller jusqu’à répondre par la haine et la violence. D’autres choisissent un comportement plus pacifiste et enfin, il y a ceux qui restent parfois indifférents. A travers cet article, nous verrons comment réagir en tant qu’enfants de Dieu face aux crises dans le monde.

Chercher à connaitre le véritable ennemi.

Ephésiens 6 :12 (LSG) « Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. »

Ephésiens 2 :1-2 (LSG) « Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. »

Nous avons tous été témoins ou victimes d’une injustice, de racisme, de rejet, de moqueries ou d’autres abus. Ceux qui commettent de tels actes sont sous l’influence du péché, de la mentalité de ce monde. Car nous habitons encore une terre manipulée par « le prince de la puissance l’air », « le diable ». Nous avons certainement entendu cet adage « Diviser pour mieux régner ». C’est exactement ce que le diable fait. Il prend un malin plaisir à nous monter les uns contre les autres. Son travail est de propager le mal et d’attirer l’humanité vers l’enfer. Dans les situations d’injustices, nous pouvons parfois être remplis de colère ou de rancœur, contre ses auteurs. En tant que victimes, nous pouvons même penser que cela est légitime. Alors qu’en réalité, le vrai ennemi n’est jamais la personne qui pose ces actes, mais plutôt le diable qui se cache derrière. 2 Corinthiens 2 :11 (LSG) « Afin de ne pas laisser à satan l’avantage sur nous, car nous n’ignorons pas ses desseins. » En effet ne tombons pas dans son piège, car avoir de tels sentiments, polluent notre vie spirituelle et nous éloigne de la présence de Dieu. Luc 6 : 28 (LSG) « Bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent. »  Le Seigneur nous appelle à aimer et non haïr notre prochain ; faire le contraire c’est aussi pécher devant Dieu.

La prière, ton arme défensive.

1 Timothée 2 :1-4 (LSG) « J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté. Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. »

Dieu sait de quoi est fait la nature de l’homme livré à lui-même. Romains 3 : 23 (LSG) « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. » Nous ne sommes pas meilleurs que ces personnes qui commettent ces atrocités. Nous avons juste reçu la grâce de connaître Jésus-Christ, et d’être justifiés par Lui. Nous devons donc avoir de la peine et de la compassion pour les autres qui n’ont pas encore rejoints les corps du Christ, car les personnes qui commettent des actes racistes ou des meurtres sont encore perdues. Plutôt que de les condamner, nous devrions au contraire prier pour qu’elles connaissent Dieu et qu’elles soient sauvées aussi à leur tour. 

Ne sois pas indifférent(e).

L’autre piège est celui de tomber dans l’indifférence. En tant que chrétiens, nous ne devons pas être des revendicateurs ni être dans les conflits et les querelles. Néanmoins, nous ne devons pas non plus faire l’autruche. Ephésiens 5 :11 (LSG) « Ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. » Notre Père nous appelle à prendre position. Il nous commande aussi de pleurer avec ceux qui pleurent. Si nous sommes témoins d’injustices, nous devons soutenir et consoler les victimes. 

Laisse Dieu être juge.

Le Seigneur nous demande aussi de ne pas rendre le mal par le mal (1 Pierre 3 :9). Cela ne veut pas dire qu’Il est insensible aux injustices que l’on peut subir ou observer, bien au contraire. Dans Sa Parole, Il dit Romains 12 :19 (LSG) « Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A Moi la vengeance, à Moi la rétribution, dit le Seigneur. »

Ezéchiel 18 : 23 (LSG) « Ce que Je désire, est-ce que le méchant meure ? dit le Seigneur, l’Eternel. N’est-ce pas qu’il change de conduite et qu’il vive ? ». De la même façon qu’Il a usé de patience envers nous, nous aussi devrions user de patience envers d’autres. Car Il désire que ceux qui commettent le mal se repentent. 2 Pierre 3 :15(LSG) « Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l’a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée. » Dans le cas où ces personnes ne se repentent pas, elles subiront les conséquences de leurs actes. Romains 2 :9(LSG) « Tribulation et angoisse sur toute âme d’homme qui fait le mal, sur le juif premièrement, puis sur le grec ! »

L’amour est notre arme ultime.

Esaïe 53 : 7 (LSG) « Il a été maltraité et opprimé, et il n’a point ouvert la bouche, semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, à une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n’a point ouvert la bouche. »

« Je veux marcher comme Tu as marché, je veux aimer comme Tu as aimé, sur la route malgré les coups… ». Ceci est l’extrait d’un merveilleux chant intitulé « Walk in love » de Dena Mwana et Gwen Dressaire.

A l’exemple de Jésus, l’amour reste la meilleure attitude que nous devons adopter en tant de crise. Jésus a subi la plus grande des injustices, mais a continué à aimer et prier pour Ses ennemis. Luc 23 : 34 (LSG) « Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font… ». La plupart de ces personnes ne savent plus ce qui est bien et ce qui est mal. Elles ont été élevées dans un système de pensées et d’idéologies faussées. C’est pourquoi, nous qui avons la connaissance, nous devrions leur montrer l’exemple en répondant par l’amour. Réagir autrement ne ferait qu’alimenter le mal. Aimons ces personnes même lorsqu’elles ne sont pas aimables. C’est humainement impossible certes, mais avec l’aide du Saint-Esprit, nous y arriverons. La clé se trouve dans ce verset: Marc 12 :30-31 (LSG) « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force. Voici le second: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là. »

Avant de pouvoir aimer notre prochain comme nous même, il faut recevoir cet amour de Dieu. Avoir chaque jour un cœur à cœur avec notre Créateur. Cela nous permettra d’avoir un amour qui ira au-delà de toutes sortes d’injustices. Cet amour suscitera même la curiosité de nos bourreaux, certains se poseront même des questions au point de s’approcher de Dieu.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close