Search

Comment restaurer une relation brisée ?

Les conflits et les incompréhensions font malheureusement partie de la vie. Qu’il s’agisse des désaccords entre parents et enfants, entre époux, des discordes entre frères et sœurs, des querelles entre amis ou entres collaborateurs, etc. Tout cela peut altérer les relations voire même les détruire. En réalité, ce n’est pas le dessein de Dieu ; ce qu’Il désire c’est que nous soyons en paix avec tous, que nous parlions tous le même langage (1 Corinthiens 1 :10). 

A travers cet article, nous allons voir ensemble 5 étapes qui pourront nous aider à restaurer une relation brisée :

1. Présenter la situation au Seigneur

D’après la Parole de Dieu, nous ne pouvons rien faire sans l’aide du Saint-Esprit. Il faudrait présenter chaque situation que nous vivons devant le trône de grâce, afin qu’Il nous donne la direction à suivre. En effet, nous avons besoin de Sa sagesse pour adopter la bonne attitude.

Dans ce processus de restauration, la première étape est de présenter son cœur au Seigneur. Ne pas avoir honte de Lui dire sa douleur et sa frustration. Le Roi David l’avait très bien compris car cela apparaît bien dans plusieurs de ses Psaumes.

Il important de mettre des mots sur ses maux, d’être vrai et sincère avec Dieu. C’est ainsi que le Seigneur pourra nous guérir et nous restaurer. Dès lors, on aura la force et le courage d’aller vers l’autre personne.

2. Faire le premier pas

Ce n’est pas une démarche facile à faire, mais elle est nécessaire. Que nous soyons l’auteur ou la victime de l’offense, cela ne devrait plus avoir d’importance lorsqu’on est dans un processus de réconciliation.

Le Seigneur est même très sensible à ce qu’on fasse le premier pas. En effet, Il y accorde une attention particulière. Lisons ensemble ce qu’Il nous dit dans Sa Parole :

Matthieu 5 : 23-24 (BFC) « Si donc tu viens à l’autel présenter ton offrande à Dieu et là tu te souviennes que ton frère a une raison de t’en vouloir, laisse là ton offrande, devant l’autel, et va d’abord faire la paix avec ton frère ; puis reviens et présente ton offrande à Dieu. »

3. Savoir se mettre à la place de l’autre

A cette étape, il est important d’écouter plutôt que de parler. Cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas donner son point de vue ; mais lorsqu’on vient dans une démarche de réconciliation, il est bon de ne pas chercher à se justifier systématiquement car ça pourrait empirer la situation.

Nous sommes des êtres spirituels certes, mais nous avons également des émotions et des sentiments. Chaque personne a une sensibilité qui lui est propre. Par moment, l’on ne se rend pas compte que nous pouvons blesser par nos mots ou par nos attitudes.  

Pour toi, le ton que tu as utilisé était peut-être poli et respectueux, mais si ton interlocuteur s’est senti offusqué, alors n’essaie pas de te justifier et mets-toi à sa place ; il a tout simplement une sensibilité différente de la tienne et c’est cela que tu dois comprendre.

4. Admettre et reconnaître ses erreurs

Jacques 4 :1 (BFC) « D’où viennent les conflits et les querelles parmi vous ? Ils viennent de vos passions qui combattent sans cesse au-dedans de vous. »

C’est vrai que nous avons des traits de caractère avec des qualités mais aussi des défauts. Il est important de prendre conscience du fait que certaines de nos attitudes ou de nos mots puissent heurter notre prochain.

Nous devons nous montrer humbles et reconnaître nos torts. Si l’on a mal agi, il faut l’admettre et demander pardon. Dès lors qu’on reconnaît humblement ses torts, on apaise la colère de l’autre, désamorçant ainsi les tensions.

5. Tourner la page

Il est important d’accepter de tourner la page et de passer à autre chose. Il faut à tout prix sortir de la culpabilité, l’une des prisons favorites du malin. Dès l’instant où l’on a demandé pardon à Dieu et à la personne concernée, il est primordial de ne plus s’attarder sur le sujet.

Le malin essaiera toujours de nous faire culpabiliser en nous rappelant ces évènements passés, mais nous devons avoir le discernement afin de ne pas nous laisser tirer vers le bas. Et nous devons veiller sur les pensées de notre cœur. Le Seigneur et ton prochain t’ont pardonné, alors ne culpabilise plus.

Matthieu 5 : 9 (BFC) « Heureux ceux qui créent la paix autour d’eux, car Dieu les appellera Ses fils. »

Notre Dieu est Dieu d’amour et de paix. Ce qu’Il désire, c’est que Ses enfants soient en paix avec tous. Dans Sa Parole, nous avons maints versets qui nous exhortent sur la paix, nous encourageant ainsi à la pratiquer.

Alors autant que cela dépend de nous, soyons en paix avec tous. Donnons-nous les moyens, efforçons-nous à prendre soin et à entretenir les relations que le Seigneur nous fait la grâce d’avoir !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close