Search

Jeune, ta conversion c’est aujourd’hui pas demain.

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Entre le désir de profiter des choses que la vie peut nous offrir, et vivre pieusement en Christ, pour certains, le choix est vite fait, mais à quel prix ?

Autour de moi, je peux entendre certains dire « Je suis jeune, j’ai tout le temps de me convertir » ou encore « Je veux profiter de ma jeunesse ». Que tu entretiennes la première pensée ou la deuxième; tu fais fausse route. Il n’y a pas meilleure façon de profiter de sa vie, qu’en la confiant à Celui qui nous a créé : Dieu, le Maître de l’univers.

Le christianisme n’est pas une prison

Contrairement à ce que beaucoup de jeunes peuvent penser, le Christianisme n’est pas une prison. C’est vrai, en tant que chrétien, on prie, on jeûne, on lit et médites la Bible, etc., mais en plus de ces merveilleux moments, nous savons aussi prendre plaisir à la vie. Car c’est une grâce de vivre, pourquoi ne pas en profiter ? C’est donc souvent une image déformée et tordue de la vie chrétienne qui est véhiculée dans le public, et cela freine plusieurs dans leur choix de suivre le Seigneur.

Il est donc faux de penser que lorsque tu deviendras chrétien, tu ne pourras plus t’amuser; tu le feras mais d’une manière plus responsable, c’est-à-dire sans offenser Dieu. Oui, tu peux profiter de ta vie, de ta jeunesse, sans pour autant être dans le péché.

« Je veux d’abord m’amuser, faire tout ce que je souhaite et je vais me convertir après ». C’est une réflexion qui te freine et ralentit ta destinée, mon frère, ma sœur. Elle te vide de tes forces alors que tu en as besoin; détache-toi donc de cette image figée, stricte, et sans plaisir que tu as de la vie chrétienne. Je le réitère : le christianisme n’est pas une prison ! Pourquoi vivre dans la peur et le tourment, quand il est possible de prendre une décision qui nous permettra d’être plus épanouis ?

Aujourd’hui, personne n’est à l’abri, il n’y a pas que les vieux qui meurent. Mieux vaut prévenir que guérir comme on le dit si bien mais, dans ce cas-là, si tu as eu la grâce d’être prévenu(e) tu n’auras peut-être pas la grâce de guérir. Il est mieux d’avoir le choix, et de faire le bon choix, plutôt que de se retrouver dans une impasse. C’est maintenant qu’il faut accepter Jésus !

Être jeune et chrétien, c’est décider d’avoir une longueur d’avance.

Le jeune chrétien a clairement une longueur d’avance sur le jeune non-chrétien. Simplement parce qu’en acceptant de venir à Christ dans ta jeunesse, tu éviteras de commettre les erreurs que tes parents, tes aînés ont pu commettre.

Jean 14 :6 (LSG) « Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi »

Etant le chemin, Il te conduira dans ta destinée parfaite, Il t’épargnera de beaucoup d’erreurs, de chagrins inutiles. Étant la Vérité, il te révélera toujours ce que tu dois faire et comment tu dois le faire. Car Il dit en Jérémie 29 : 11 (LSG) « Car Je connais les projets que  J’ai formé sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur afin de vous donner un avenir et de l’espérance ».

Il sait en tout temps ce qui est bien pour toi. Étant la Vie, Il te permettra d’avoir une belle expérience terrestre tout en t’assurant un bel avenir Céleste.

Ce verset ne s’applique donc que sur les chrétiens me diras-tu, je peux te répondre par un oui ; car comment veux-tu connaître des mystères sur ta vie, si tu es loin de la personne qui doit te les révéler ? Dieu est avec nous tous, que nous soyons païens ou chrétiens, Il ne fait pas de différence. Mais Sa proximité et Sa capacité à se révéler à nous dépendent de la place qu’on Lui donne dans nos vies.

Tu devras répondre de tes actes.

Tu peux très bien décliner l’appel de Dieu, tu peux décider de vivre ta vie sans accepter le Seigneur, personne ne t’y oblige; mais sache que tu auras des comptes à rendre.  Ecclésiaste 11 : 9 (LSG) « Jeune homme, réjouis-toi dans ta jeunesse, livre ton cœur à la joie pendant les jours de ta jeunesse, marche dans les voies de ton cœur et selon les regards de tes yeux ; mais sache que pour tout cela Dieu t’appellera en jugement. »

Ce serait une maladresse de ne pas réaliser l’importance de ce verset. C’est bien beau de profiter de la vie (selon le monde) mais quel est le prix à payer ? Serais-tu prêt(e) à vivre éternellement dans l’étang de feu ?

Être jeune et avoir Jésus à ses côtés, c’est un privilège extraordinaire; c’est la plus belle expérience d’une vie. Décider d’offrir sa jeunesse n’est pas un gâchis, c’est au contraire le fait d’entretenir une pensée contraire qui est un gâchis. De son temps, Henri Estienne avait dit : « Si jeunesse savait ; si vieillesse pouvait ».

Fais le bon choix tant que tu en as la possibilité. Avec Dieu, tu réaliseras des choses incroyables et sache que peu importe les difficultés auxquelles tu fais face, la solution se trouve en Jésus. Car Il est venu mourir à la Croix, c’est bien pour toi, car Il t’aime d’une manière inimaginable. Aujourd’hui encore, Il continue de te tendre la main et de frapper à ta porte (Apocalypse 3:20)

J’ai personnellement réalisé que vivre en Christ, ce n’est pas vivre prisonnier, c’est vivre pleinement sa vie !!!


PARTAGER L'ARTICLE SUR

2 comments

  1. Merci pour cet article, qui nous donne de redécouvrir l’importance de se mettre à la suite du Christ. C’est le sens même de notre vie.

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close