25 Jun 2018
Home / CROISSANCE SPIRITUELLE  / Vers la maturité  / La mort à soi : le seul moyen de vivre la vraie vie chrétienne et manifester le caractère de Dieu

La mort à soi : le seul moyen de vivre la vraie vie chrétienne et manifester le caractère de Dieu

On observe beaucoup de chrétiens aujourd’hui qui se vantent d’être nés de nouveau, d’appartenir à Jésus, mais dont la vie ne reflète rien de Jésus. La bible nous dit pourtant, dans 1 Jean 4.17 que

On observe beaucoup de chrétiens aujourd’hui qui se vantent d’être nés de nouveau, d’appartenir à Jésus, mais dont la vie ne reflète rien de Jésus. La bible nous dit pourtant, dans 1 Jean 4.17 que « Tel il est, tels nous sommes aussi dans ce monde ». Alors pourquoi les « Enfants de Dieu » ne manifestent pas le caractère de Dieu ? Si nous sommes de lui, nous devons vivre sa vie. Pourquoi tant de luttes ? Tellement de chrétiens sont aujourd’hui frustrés parce qu’ils n’arrivent pas à se débarrasser de leurs vieilles habitudes, leurs anciens péchés. Et ce, malgré leurs prières, leur jeûne etc… Mais la parole de Dieu nous dit que le corps du péché a été détruit ! Alors quel est le problème ? La bible serait-elle que mensonge, et fiction ?

 

Non, le problème vient de nous. Nous avons oublié que pour naître de nouveau, il faut mourir à soi d’abord. Alors qu’est-ce que la mort à soi ?

Colossiens 3.3 « Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu ».

 

La mort implique de renoncer à nous-même. Mourir est une décision que nous prenons à chaque instant, parce que tant que nous vivons, Christ ne peut se manifester. Combien de chrétiens prennent des engagements afin de changer de vie, abandonner le péché, abandonner un trait de caractère ? Mais y retourne après un moment. Un adage dit « A chasser le naturel, il revient au galop ». Et c’est exactement ce qu’il se passe, ils rejettent leur nature, mais finissent par y retourner parce que c’est leur nature. Dira-t-on que le péché est la nature des chrétiens ? Loin de là, ceux qui appartiennent à Christ reçoivent la vie de Dieu au travers de son Saint Esprit. Ils deviennent Enfants de Dieu. Un enfant peut il avoir autre chose que la nature de son géniteur ? Non, nous recevons tous, la nature sainte de Dieu. Par notre nouvelle naissance, nous avons en horreur le péché comme notre Père céleste. Seuls les enfants de Dieu peuvent donc vivre la vie de Dieu. Pour les autres, cela peut sembler relever du surnaturel, de l’impossible. Et pourtant, cette vie est accessible à qui s’abandonne à Dieu.

 

Mourir pour Dieu, c’est livrer son moi, livrer ses pensées, livrer ses opinions, livrer ses habitudes, livrer ses questionnements, livrer ce que nous pensons savoir, pour penser Dieu, vivre Dieu. Il s’agit de typiquement abandonner toute réflexion quant il s’agit d’obéir à la volonté de Dieu. La mort est l’abandon du moi. Nous obéissons sans réfléchir parce que Dieu l’a dit. Nous pensons en conformité avec la parole de Dieu pour vivre sa vie. Jésus Christ, le Fils de Dieu, en est le modèle parfait. Il ne vivait pas par lui-même, il ne pensait pas par lui-même, Il disait même « Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé, et d’accomplir son œuvre » (Jean 4.34). Christ était esclave de la volonté de Dieu. A tel point où il pouvait dire « Qui m’a vu, a vu le Père ». Peut – on le dire de nous, Chrétiens, aujourd’hui ?

 

Nous sommes trop émancipés, nous questionnons tout, nous cherchons des raisons à tout. « Pourquoi Dieu fait ci ? Pourquoi veut-il que je fasse cela ? Je pourrais faire ainsi… ». Nous questionnons les choix de Dieu, nous négocions avec Dieu. On dit ainsi à Dieu : « je sais mieux que toi ce qu’il convient de faire ». La vie chrétienne est une vie d’obéissance. Nous abandonnons à Christ notre libre arbitre pour le laisser régner. Tu ne peux pas régner sur ta vie et au même moment, attendre de Christ qu’il règne également sur ta vie. Quelqu’un doit lâcher les rênes. En ce jour, si tu reconnais que tu négocies encore avec Dieu, si tu reconnais que tu ne lui obéis pas totalement, fais cette prière avec moi :

 

Père, tu m’as fait connaître ton nom et par ma nature d’enfant de Dieu. C’est une immense grâce que tu m’offres et que je ne saurais saisir sans abandonner mon ancienne nature avec ses habitudes. Père, je reconnais qu’il n’y a pas assez de place sur le trône de mon cœur pour toi et moi, alors, Seigneur, je te remets tout, sans rien retenir. Je prends l’engagement de renoncer à ma réflexion, à mon entêtement, à mes habitudes, pour laisser vivre l’enfant de Dieu en moi. Pour le laisser grandir. Je veux le nourrir de ta parole, je veux qu’il soit guidé par ton Esprit. Et moi Seigneur, je me livre à toi. Et Toi, Viens régner sur ma vie. Il n’y a rien, Seigneur, que tu me demandes de faire que je ne sois pas capable de faire. Car si tu ordonnes, c’est que tu as pourvu.  Au nom de Jésus Christ, j’ai prié, Amen.

kouassi608@gmail.com

Etudiant en Fiscalité, J'ai 22 ans et je suis passionné par Christ. La première chose qu'il a fait dans ma vie c'est bouleverser mon système de pensées. J'ai donc à cœur de transformer les mentalités à la lumière de la parole de Dieu .

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT