Search

Le mensonge ne vient pas de Dieu

Proverbes 12 : 17 (Louis Segond) « Celui qui dit la vérité proclame la justice, et le faux témoin la tromperie »

Mentir n’a jamais réellement arrangé les choses. Nous vivons dans un monde rempli de mensonges et au fil des années nous en sommes venus à le banaliser, à le rationaliser en tant que péché plus ou moins normal que l’on pourrait commettre sans que cela ne soit véritablement grave. Et ceci s’est tellement inscrit dans nos habitudes que parfois, sans même vouloir mentir, on le fait quand même.

Qu’est-ce que le mensonge ?

D’abord qu’est-ce que c’est que mentir ? Mentir c’est exprimer une chose fausse, c’est affirmer ce que l’on sait être faux ou nier ce qu’on sait être vrai et taire la vérité qu’on devrait dire. J’ajouterais que mentir c’est aussi extrapoler une vérité en y ajoutant des faits qui n’y ont pas eu lieu et que tricher est une forme plus élaborée du mensonge.

De nos jours, cette mentalité qui prône que nous devons absolument mentir pour réparer des situations surtout quand nous sommes en désavantage est devenue tellement commune qu’en tant qu’enfant de Dieu, nous nous devons d’éclaircir les choses pour que nous ne nous prenions plus dans cette toile d’araignée qu’est le mensonge et que nous le considérions tel qu’il est réellement.

C’est ainsi que pour une meilleure compréhension nous verrons d’abord les origines du mensonge et les conséquences qu’il a engendrées, mais aussi la vérité dans ses trois dimensions.

Le diable est le père du mensonge

Jean 8 : 44 (Louis Segond) « Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il  profère le mensonge, il parle de son propre fonds, car il est menteur et le père du mensonge »

Comme tu as du le comprendre, le mensonge a été le premier péché qu’a enfanté le diable, lui le père du mensonge. Rempli d’orgueil et voulant se faire adorer comme Dieu, il a entrainé dans sa rébellion un tiers des anges de l’Eternel sur la base de sa fausseté et la conséquence est qu’il a été précipité et banni avec ses acolytes du royaume de Dieu et condamné avec eux à l’enfer.

Mais l’histoire ne se termine pas là. Le premier menteur, jaloux de la création de Dieu, c’est-à-dire d’Adam la première âme vivante faite à l’image du Père, se faufila dans le jardin d’Eden et mentit à Eve pour la conduire à pécher contre Dieu. De ce mensonge découla la perte de l’éternité et de la sainteté de l’homme et donc notre condamnation à tous à cause du péché qui avait ainsi pénétré le genre humain et tout ceci du fait d’un seul mensonge. Alors ne t’étonne pas que le Seigneur Jésus, de façon si dure, reprenne les hommes qui mentent sur leur faute car, Il sait de qui est le mensonge et connait l’ampleur des dégâts qu’un seul mensonge pourrait engendrer.

La vérité dans le Père, le Fils et le Saint-Esprit 

La vérité est un attribut de Dieu et quand je dis Dieu, je veux en fait parler du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Esaïe 65 : 16-17 (Louis Segond) « Celui qui voudra être béni dans le pays voudra l’être par le Dieu de vérité »

L’Éternel ne revient jamais sur Ses paroles car Il n’est point un menteur. Tout ce qu’Il dit, Il l’accomplit car la vérité est Son essence. C’est dans cette mesure qu’Il ne peut que la transmettre à qui Le reconnait tel qu’Il est.

Jean 14 : 6 (Louis Segond) « Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi »

La vérité affranchit car elle est la lumière des hommes. Elle est une lampe lorsque les ténèbres du monde surviennent. Elle est ce qui insuffle la vie aux hommes; ainsi l’on vit car la vérité vit en nous. On vit car elle demeure en nous.

 Jean 14 : 17 (Louis Segond) « L’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et le connait point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure en vous, et il sera en vous »

L’Esprit de vérité témoigne de la Parole de vérité qui est elle-même inspirée du Dieu de vérité.

Ainsi, sans vérité en nous, le Saint-Esprit ne peut se mouvoir dans nos vies. Une façon pour nous de comprendre que la vérité est divine et que pour avancer avec Christ et mener à bien la mission qui nous a été confiée sur terre, il nous faut la manifester. Refuser la vérité, c’est refuser Jésus et si l’on refuse Jésus, c’est que l’on rejette Son Père.

L’Amour dénote de la vérité et s’il n’y pas de vérité, c’est donc qu’il n’y a pas d’amour. Le mensonge dénote de la rébellion et s’il y a mensonge c’est que nous refusons la correction de Dieu donc la direction de l’Esprit de Dieu. La vérité apporte la vie quand le mensonge est synonyme de mort.

C’est à nous alors de décider à qui nous voulons appartenir, au Dieu de vérité ou au père du mensonge ? Prendrons-nous alors la porte étroite ou celle grandement ouverte ?

Sois puissamment béni mon ami du bout du monde!

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close