Search

Le Secret de la victoire de Job sur les épreuves

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Job 23 :10 (LSG) « Il sait néanmoins quelle voie j’ai suivie ; et, s’il m’éprouvait, je sortirais pur comme l’or. »

Job était, à l’image de beaucoup d’hommes de Dieu dans la Bible, un homme qui a vécu des épreuves. Il avait une crainte parfaite de Dieu et cherchait continuellement à marcher selon la volonté divine. Job 1 :1-5 nous le décrit comme un homme qui vivait dans la sanctification et sans hypocrisie. Il était un exemple parfait et un modèle à suivre.

Tout était rose dans sa vie jusqu’au jour où tout s’écroula. En un seul jour, il perdit ses enfants, son bétail en entier et toutes ses richesses. Comme pour l’enfoncer, il tomba sous le coup de la maladie, rongé sans relâche par un ulcère, perdit le soutien de sa femme qui lui proposa de maudire Dieu et de mourir. Privé de toute consolation de la part de ses amis, il était terrorisé par toutes sortes de cauchemars pendant la nuit mais sans aucune explication sur tous ces maux ; même Dieu semblait l’oublier dans sa douleur, malgré tous ses cris de détresse. Il était l’image du rejet et de la souffrance. 

Malgré cela, Il demeura fidèle dans les épreuves. De même que Job, nous ne sommes pas épargnés par les épreuves. Cependant, comment tenir ferme comme Job, comment était-il parvenu à surmonter toutes ses épreuves ? Quel était le secret sa victoire dans les épreuves ? 

Sa reconnaissance à l’Eternel

 Job 1 :21 (LSG) « […] Je suis sorti nu du sein de ma mère, et nu je retournerai dans le sein de la terre. L’Eternel a donné, et l’Eternel a ôté ; que le nom de l’Eternel soit béni ! »

Est-ce surprenant, la manière dont job a répondu au porteur de mauvaises nouvelles ? Ce n’est pas qu’il était insensible à tout cela, mais il savait que tout ce qu’il avait lui venait de Dieu. Rien ne peut arriver dans notre vie sans la permission divine. C’est la raison pour laquelle la Bible nous recommande ceci : 1 Thessaloniciens 5 : 18 (LSG) « Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ ».

L’action de grâce est une puissance et elle confond même l’ennemi. Elle libère la faveur de Dieu dans notre vie, car Dieu sait que nous comprenons qu’Il est à l’œuvre. Aucun cheveu de notre tête ne tombera sans qu’Il ne soit au courant.

Mais le plus souvent dans les moments d’épreuves, nous nous lamentons et nous disons en nous-même « pourquoi  moi ? ». En réalité, « pourquoi moi » laisse entendre que cela aurait dû arriver à quelqu’un d’autre et non soi, comme si nous maudissions les autres ! Et nos lamentations et plaintes laissent comprendre que Dieu aurait pu faire les choses autrement, donc Il est imparfait.

Les épreuves ne finiront jamais tant que nous vivons. Cependant, nous avons toujours le choix : soit de nous lamenter et nous plaindre, ce qui ne changera en rien la situation sinon nous rendre vulnérables, soit tout simplement de dire : « merci Seigneur car rien ne t’est impossible ; je sais que cela tourne à mon bien ». En effet, la Parole déclare que : Romains 8 : 28  (LSG) « […] toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon Son dessein ». Apprenons à considérer la grâce de Dieu comme suffisante en temps d’épreuve, car elle nous forge et nous apprend à devenir des hommes accomplis.

Sa crainte et son intégrité envers Dieu

Job 2 : 9-10 (LSG) « Sa femme lui dit : Tu demeures ferme dans ton intégrité ! Maudis Dieu, et meurs ! Mais Job lui répondit : Tu parles comme une femme insensée. Quoi ! Nous recevons de Dieu le bien, et nous ne recevrions pas aussi le mal ! En tout cela Job ne pécha point par ses lèvres. »

La réponse de Job à sa femme est remarquable. Sa femme connaissait bien sa conduite et son intégrité. Sa proposition a été vaine. Job n’était pas prêt à abandonner et maudire Dieu à cause de sa douleur, ni prêt à se corrompre dans son intégrité. Il n’a pas renié sa conduite, sa marche avec crainte, loin du mal. Il n’a pas péché. C’est dans les épreuves que nous faisons sortir notre vraie personnalité, notre intégrité et notre fidélité ; ce que nous chantons par nos lèvres semblent disparaître. Notre relation avec Dieu ne doit pas être basée sur la chair. Beaucoup sont prêts à abandonner Dieu et à mener une autre vie quand ils ne reçoivent pas de réponse favorable à leurs requêtes.

 L’influence des amis sera toujours là pour nous éprouver. Serons-nous prêts à demeurer dans l’intégrité si nous perdons tout (amis, proches, biens, santé…) ? Quand le rejet des hommes et les situations complexes de la vie nous assaillent, préservons bien notre cœur pour éviter toute influence qui nous éloignerait de Dieu et tournons nos regards vers Lui en nous accrochant plus à la Parole. Demandons-Lui ce qu’Il voudrait nous apprendre à travers ces épreuves. Car les épreuves nous fons grandir et découvrir une nouvelle facette de Dieu.

Ceci doit être la caractéristique des enfants de Dieu. Si nous nous revêtons de la nature divine et de Ses caractéristiques en étant enracinés dans Sa Parole, aucune épreuve ne pourra nous reverser car nous avons déjà bâti sur le véritable roc avec un fondement solide. La perte de ses enfants, ses richesses et l’abandon n’ont jamais pu en aucun cas renverser la relation intime que Job avait envers Dieu. Nous pouvons perdre tout durant les moments d’épreuves (richesse, conjoint, enfants, amis, travail et toute relation) mais il nous restera toujours Dieu. Alors n’acceptons jamais de briser cette relation, car Il est fidèle.

Son espérance et sa patience

Job 19 :25-27  (LSG) « Mais je sais que mon rédempteur est vivant, et qu’Il se lèvera le dernier sur la terre. Quand ma peau sera détruite, Il se lèvera ; quand je n’aurai plus de chair, je verrai Dieu. Je Le verrai, et Il me sera favorable ; mes yeux Le verront, et non ceux d’un autre ; mon âme languit d’attente au dedans de moi. »

Ni notre justice, notre droiture, ni rien que nous puissions faire, ne nous épargnera du feu des épreuves. Tout y est pour nous forger et c’est Dieu qui le permet. Satan connait bien ses limites ; il n’a aucun pouvoir dans votre vie à moins que Dieu le lui permette. Job le savait ; il savait que sa souffrance ne serait pas éternelle ; elle ne durerait que pour un instant et quand le moment viendra, son vivant rédempteur fera tourner tout en sa faveur. Tu traverses certainement des épreuves douloureuses. Attends avec patience le secours de l’Eternel.

Dans l’épreuve, tournons les regards vers Dieu. Nous sommes toujours tentés de vouloir connaître toujours le pourquoi de notre souffrance. Mais Dieu ne nous a jamais promis de vivre sans difficulté ni de donner une explication à toute situation difficile que pourraient traverser Ses enfants. Ce qui peut nous donner la force de tenir ferme, c’est d’avoir l’espérance que Dieu est avec nous, et que Ses promesses pour nous sont toujours d’actualité : 

Matthieu 28 :20 (LSG) « […] Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde »

Esaïe 43: 2 (LSG) « Si tu traverses les eaux, Je serai avec toi ; et les fleuves, ils ne te submergeront point ; si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas, et la flamme ne t’embrasera pas. »

Les eaux, les fleuves et le feu peuvent être considérés comme les situations compliquées de la vie comme le rejet, la maladie, le manque… Quand nous les traversons, nous gémissons au-dedans de nous-même, nous avons l’impression d’être submergés par le brouillard, les ténèbres. Mais sachons que malgré cette adversité, comme il est écrit dans Esaïe 8 : 23 (LSG) « […] les ténèbres ne régneront pas toujours sur la terre où il y a maintenant des angoisses… »

La reconnaissance, la crainte, l’espérance et la patience nous poussent à dépasser nos limites, à mettre notre confiance en Dieu, dans Ses promesses et à avoir cette foi que toute adversité tourne à notre faveur. Quand l’ennemi nous pousse à nier Dieu, à abandonner et à maudire, il est important de faire recours à la Parole, surtout à l’expérience de certains hommes qui ont traversé des moments sombres durant leur vie, et alors continuer à espérer.

Lamentations 3 : 21-23, 25, 26 (LSG) « Voici ce que je veux repasser en mon cœur, ce qui me donnera de l’espérance. Les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme ; elles se renouvellent chaque matin. Oh ! Que Ta fidélité est grande ! […] L’Eternel a de la bonté pour qui espère en Lui, pour l’âme qui Le cherche. Il est bon d’attendre en silence Le secours de l’Eternel »


PARTAGER L'ARTICLE SUR

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close