Search

Les armes du chrétien: la ceinture de vérité !

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Contre le mensonge envahissant dont l’ennemi est le père, lui qui est meurtrier depuis le commencement (Jean 8 : 44 LSG), les chrétiens conduits par le Saint-Esprit, sont appelés à bâtir leur vie sur la vérité immuable de la Parole de Dieu. Cette Parole ne cesse de nous sanctifier (Jean 17 : 17 LSG), et ne dépend ni de nos cinq sens, ni de nos sentiments, ni encore moins de la réalité qui nous entoure, car elle vient de l’Eternel, le Créateur de toutes choses. Cependant, dans Sa sagesse inouïe, le Seigneur, au travers de l’apôtre Paul, nous demande de revêtir cette vérité dans un endroit précis: A nos reins, autour de notre ceinture. En effet, dans Ephésiens 6 : 14 b LSG la Bible déclare: « ayez à vos reins la vérité pour ceinture. »

Le mot « Ceinture » vient du grec  » Perizonnumi « , qui signifie se ceindre, ou encore mettre autour du corps, envelopper, entourer, serrer, attacher. Cela signifie aussi se préparer au combat. Métaphoriquement, cela consiste à s’entourer, s’envelopper, serrer et attacher sur soi, la connaissance de la vérité que constitue la Parole de Dieu, pour nous permettre, et le Seigneur insiste là-dessus, de faire face à tout type de combat dans notre marche avec Lui. En effet, ce mot revient deux fois dans la même phrase pour exprimer l’emphase du Seigneur: « Tenez donc ferme: ayez (perizonnumi) à vos reins la vérité pour ceinture (perizonnumi); revêtez la cuirasse de la justice ». Et nous savons aussi que la Parole de Dieu est la vérité (Psaume 119 : 160 LSG : Jean 17 : 17 LSG). La vérité elle, vient du grec « aletheia » qui signifie: La vérité appuyée sur Dieu et l’exécution de Ses desseins à travers Christ, dictant les devoirs de l’homme, rejetant les superstitions des païens, les inventions des Juifs, et les opinions corrompues des faux enseignants.

Mais concrètement, qu’est-ce que cela représente que d’avoir à nos reins la vérité pour ceinture ?

1. Comme une ceinture chez le soldat, la vérité doit régir notre marche avec Christ.

La bonne marche du soldat dépend de la manière dont il a ceint sa ceinture, autour de sa taille. Sinon, il perdrait beaucoup de temps à ranger constamment ses armes, ses vêtements, etc. Nous les chrétiens, devrions aussi nous assurer que la vérité de la Parole de Dieu soit bien ancrée en nous, pas juste de manière intellectuelle, mais véritablement insérée au plus profond de nous, au point de nous emmener à Lui donner la première place avant les faits scientifiques, avant la connaissance des hommes, avant la sagesse des hommes, et bien évidemment avant la sagesse charnelle et diabolique. La vérité de Dieu doit donc primer, au-delà des choses que nous pouvons voir avec nos cinq (5) sens. Au point que si nous voyons ou percevons quelque chose avec nos cinq (5) sens, mais qui ne soit conforme avec ce que Dieu dit, ou encore si une personne nous fait part de quelque chose contraire avec ce que dit la Parole de Dieu, on doit la considérer comme un mensonge. En effet dans Romains 3 : 4a LSG la Bible déclare: « Que Dieu, au contraire, soit reconnu pour vrai, et tout homme pour menteur ». Nous devons donc nous remplir de cette vérité, afin qu’elle déborde toujours de notre bouche, surtout pendant nos rapports avec les les autres.

Dans Éphésiens 4 : 25 LSG la Bible déclare: « C’est pourquoi, renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain; car nous sommes membres les uns des autres ». Chacun de nous doit atteindre et marcher dans la dimension où l’on ne fait désormais rien sans la Parole de Dieu. Ainsi, on lit dans 2 Thessaloniciens 2 : 13 LSG: « C’est pourquoi nous rendons continuellement grâces à Dieu de ce qu’en recevant la Parole de Dieu, que nous vous avons fait entendre, vous l’avez reçue, non comme la parole des hommes, mais, ainsi qu’elle l’est véritablement, comme la Parole de Dieu, qui agit en vous qui croyez ». C’est ainsi que nous pourrions expérimenter la réussite et le succès en toutes choses. Dans Josué 1 : 8 LSG le Seigneur: « Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras. »

2. Comme une ceinture, la vérité doit devenir la pièce centrale de toute chose.

Dans l’armée romaine qui est la source de référence que l’apôtre Paul utilise en parlant des armes de Dieu, les militaires portaient la ceinture autour de la taille, et ils y accrochaient leur épée, leur couteau, leur gourde, leur portion de nourriture, leurs effets personnels, etc. C’est la ceinture qui était la pièce centrale de l’armure, puisqu’elle entourait tout le corps, et offrait beaucoup de places pour accrocher beaucoup de choses. Paul nous exhorte donc à faire aussi de la vérité de la Parole de Dieu, la pièce centrale de notre marche avec Christ.

Toutes les armures que le soldat transporte, tirent leur source de cette ceinture et c’est aussi le cas pour toutes les armes de Dieu. Avoir cette conscience bien ancrée en nous, nous permettra d’y recourir à tout moment, comme le font les soldats. Dans Psaume 119 : 101-105 LSG la Bible déclare: « Je retiens mon pied loin de tout mauvais chemin, afin de garder Ta Parole. Je ne m’écarte pas de Tes lois, car, c’est Toi qui m’enseignes. Que Tes paroles sont douces à mon palais, plus que le miel à ma bouche ! Par Tes ordonnances je deviens intelligent, aussi je hais toute voie de mensonge. Ta Parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier. »

3. Comme une ceinture, la Parole de Dieu est ce qui nous donne la force au combat.

La ceinture est la pièce centrale qui maintient toutes les armes en place, mais elle est aussi ce qui nous donne la force et la vigueur pour le combat. Et quand nous sommes forts dans la Parole de Dieu, tout comme le jeune David, il n’y a aucun géant qui pourrait nous effrayer. Celui qui porte cette ceinture de vérité a donc « les reins ceints », et il sera donc toujours prêt pour tous types de combat (Luc 12 : 35 LSG), car il saura que sa force réside en l’Eternel des armées, qui a dit dans Jérémie 1 : 19  LSG: « Ils te feront la guerre, mais ils ne te vaincront pas; car Je suis avec toi pour te délivrer, dit l’Eternel. »

C’est aussi dans la Parole de Dieu que David en son temps, puisa la force nécessaire pour vaincre Goliath. En effet, dans 1 Samuel 17 : 45-47 LSG: « David dit au Philistin: Tu marches contre moi avec l’épée, la lance et le javelot; et moi, je marche contre toi au nom de l’Eternel des armées, du Dieu de l’armée d’Israël, que tu as insultée. Aujourd’hui l’Eternel te livrera entre mes mains, je t’abattrai et je te couperai la tête; aujourd’hui, je donnerai les cadavres du camp des Philistins aux oiseaux du ciel et aux animaux de la terre. Et toute la terre saura qu’Israël a un Dieu. Et toute cette multitude saura que ce n’est ni par l’épée ni par la lance que l’Eternel sauve. Car la victoire appartient à l’Eternel. Et Il vous livre entre nos mains ». Dans Psaume 119 : 28 LSG la Bible nous fortifie en ces termes : « mon âme pleure de chagrin : Relève-moi selon ta parole ! ». Lire aussi Actes 20 : 32 et Zacharie 4 :6-7.

4. Comme une ceinture, nous devons protéger chaque semence de la vérité.

C’est dans leurs ceintures que les militaires mettaient jadis leurs soldes, leurs provisions ainsi que leurs armes. Aujourd’hui encore, beaucoup de soldats recourent à leurs ceintures pour accrocher plusieurs choses, surtout leurs armes de poing. Ils ne laisseraient donc personne leur prendre leur ceinture, car en zone de guerre, leurs vies en dépendent. Nous aussi devrions protéger et veiller sur chaque Parole de Dieu que nous recevons, comme si notre vie en dépendait, de peur que l’ennemi ne vienne nous la voler, et qu’on finisse par ne jamais porter de fruits pour la gloire de Dieu. En effet dans Marc 4 : 4 LSG la Bible déclare: « Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin : les oiseaux vinrent, et la mangèrent ». Et le Seigneur dira dans Marc 4 : 13-15 LSG: « Il leur dit encore: Vous ne comprenez pas cette parabole ? Comment donc comprendrez-vous toutes les paraboles ? Le semeur sème la parole. Les uns sont le long du chemin, où la parole est semée; quand ils l’ont entendue, aussitôt Satan vient et enlève la parole qui a été semée en eux ». Le Roi David a pu dire dans Psaume 119 : 11 LSG : « Je serre Ta parole dans mon cœur, Afin de ne pas pécher contre Toi ». Voilà qui nous permettra de ne pas chanceler (Psaume 37 : 31 LSG).

5. Comme la ceinture, la Parole de Dieu doit constamment nous sanctifier.

Le soldat se réjouit de retrouver et de porter sa ceinture, remplie de toutes ses armes et de ses multiples trésors de défense ou d’attaque. Car sans elle, il sent diminué et faible. Sa ceinture lui redonne en fait une confiance inouïe dans ses capacités, au point de le mettre bien à part, dans la liste des combattants qui remplissent toutes les conditions. Nous aussi devrions constamment porter la ceinture de la vérité autour de nous, afin qu’elle ne cesse de nous sanctifier, de nous purifier, de nous emmener à vivre une vie qui glorifie Dieu, en tout temps. En effet, dans Jean 17 :17 LSG la Bible déclare: « Sanctifie-les par Ta vérité: Ta parole est la vérité ». Et à force de nous sanctifier, la vérité de la Parole de Dieu que nous aurions revêtue comme ceinture, ne cessera de nous transformer en la même image que Christ, en plus de nous faire porter beaucoup de fruits.

Dans Jean 18 : 37 LSG la Bible déclare: « Quiconque est de la vérité écoute ma voix ». En réalité, cette vérité dont chaque enfant de Dieu doit se ceindre, c’est le Seigneur Jésus-Christ même, Lui qui est le chemin, la vérité et la vie éternelle (Jean 14 : 6 ; 2 Timothée 4 : 3 ; 1 Pierre 2 : 1). C’est Lui qui régit notre marche, qui est la pierre angulaire de notre édifice, qui nous donne la force, lui que nous devrions aimer plus que tout, car Il est celui qui nous sanctifie. Il doit devenir notre priorité, car en Lui, nous avons tout pleinement, car Il est le chef de toute domination et autorité (Colossiens 2.10 LSG).

Avoir Christ autour de nos reins, nous octroie l’assurance et la capacité de combattre dans la victoire et non plus, pour la victoire. Aussi, l’Apôtre Jean a dit dans 3 Jean 1 : 4 LSG: « Je n’ai pas de plus grande joie que d’apprendre que mes enfants marchent dans la vérité ». Comme l’Apôtre Jean, je dis à chacun de mes frères et sœurs dans le Seigneur: « À cause de la vérité qui demeure en nous, et qui sera avec nous pour l’éternité: que la grâce, la miséricorde et la paix soient avec vous de la part de Dieu le Père et de la part de Jésus-Christ, le Fils du Père, dans la vérité et la charité ! ».


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close