Search

Les maladies de l’esprit: l’incrédulité

Face aux miracles, nous avons encore aujourd’hui des réactions mitigées et cela même au sein des enfants de Dieu.

Tu vas à l’église mais lorsque l’on parle de la puissance de Dieu, de miracles, du Saint-Esprit, parfois même lorsque l’on parle simplement de l’amour de Dieu, il y a comme un bug dans ton esprit, tu es bloqué. Puis il y a toutes ces pensées qui se bousculent dans ta tête : ce n’est pas pour moi, j’ai mis une croix dessus, ça ne peut pas être possible… Alors là, il y a un sérieux problème !

Peut-on être en même temps croyant et incrédule ? L’évangile selon Marc 9 :13-24 nous aide à mieux cerner le problème.

Nous avons d’un côté les scribes qui représentent la forme d’incrédulité visible, exprimée et connue : Les hâtés, les païens ou simplement ceux qui n’ont pas la foi en Dieu. Ils ne croyaient pas à ce qu’ils entendaient du Christ. Comment pouvait-Il prétendre être le Fils de Dieu ou par quelle autorité pouvait-il absoudre un homme de son péché

D’un autre côté, il existe aussi cette forme d’incrédulité qui touche les enfants de Dieu. Et c’est là notre préoccupation.

Enfant de Dieu mais incrédule

Dans ce texte de l’évangile, les disciples avaient perdu leur assurance en l’absence du Maître. C’est ainsi qu’ils ne sont arrivés à rien avec cet enfant tourmenté qui avait été amené devant eux. Leur foi était liée à la présence du Christ à leurs côtés.

De la même façon, il peut arriver que l’on ait la foi que lorsque c’est le Pasteur qui prie, un responsable, un groupe d’intercesseur ou un groupe d’amis. Mais seul et détaché de ces personnes, on perd ses moyens. Le verdict de notre Seigneur à ce sujet est sans appel :

Marc 9:19 (LSG) Race incrédule, leur dit Jésus, jusques à quand serai-je avec vous? Jusques à quand vous supporterai-je?

Si notre foi s’appuie sur la parole ou la présence d’une tierce personne, cela revient à dire que nous avons foi en l’homme et pas en Dieu.

Un autre cas d’incrédulité dans ce texte est celui du père de l’enfant. Le Seigneur va se tourner vers lui pour comprendre ce qui arrivait à son fils. Et cet homme qui avait certainement vu un certain nombre de personnes sans toutefois trouver de solution, va faire cette demande, sans trop y croire :

Marc 9:22 (LSG) Et souvent l’esprit l’a jeté dans le feu et dans l’eau pour le faire périr. Mais, si tu peux quelque chose, viens à notre secours, aie compassion de nous.

Autrement dit si tu peux, fais quelque chose ; sinon ce n’est pas bien grave, j’ai l’habitude… Ce père représente le cas de figure des enfants de Dieu qui ont perdu la foi, après un coup dur ou après avoir connu plusieurs échecs. Continuant à déclarer la Parole de Dieu, continuant à prier et à aller à l’église, ils n’en sont pas moins devenus incrédules. Cette incrédulité que l’on refuse souvent de s’avouer, que l’on cache à ses frères et sœurs dans le Seigneur, où ce que l’on proclame est différent que ce qu’on a dans son cœur.

Je suis incrédule est-ce grave docteur ?

L’incrédulité est en réalité l’expression d’un cœur qui peut être :

  • Craintif de l’inconnu : la puissance de Dieu, les dons du Saint-Esprit.
  • Rebelle et qui veut établir ses propres règles : La foi en l’homme et pas en Dieu.
  • Endurci au fil des échecs et de l’attente de l’accomplissement des promesses.

Mais la Bible nous dit :

Hébreux 11:6 (OST) Or, il est impossible de lui être agréable sans la foi.

On ne peut prétendre marcher avec le Seigneur si l’on ne croit pas en ce qu’Il peut faire dans notre vie ou si l’on veut soi-même diriger sa vie. En effet, on ne peut séparer Dieu de Son action ou de Son autorité : croire en Lui et douter de Sa puissance ; continuer à aller à l’église et ne rien attendre de Lui. Car si certaines choses nous sont accordées par la grâce de Dieu, d’autres cependant, ne nous seront accordées que par le moyen de la foi. La foi démystifie nos impossibilités.

Marc 9:23 (OST) Toutes choses sont possibles pour celui qui croit.

Toi qui dis continuer à marcher avec le Seigneur, tu dois comprendre que tu as d’ores et déjà pris une autre direction selon Amos 3:3.

Que faire alors lorsqu’on a perdu la foi ?

Ce que nous dit la Parole de Dieu

Romains 10:17 (OST) La foi vient donc de ce qu’on entend; et ce qu’on entend, vient de la parole de Dieu.

Il est important de nourrir sa foi en méditant la Parole de Dieu. Elle prend place dans nos cœurs, transforme et guérit notre esprit.

Comme s’il fallait parler plus rapidement que les doutes qui pouvaient assaillir son esprit, le père de l’enfant s’écria :

Marc 9:24 (LSG) Je crois! Viens au secours de mon incrédulité!

Christ est Lui-même le secours face à l’incrédulité; Il est Lui-même la Parole qui vient te guérir. Imprègne-toi de Sa présence au travers la prière et la méditation.

Aujourd’hui, je voudrais te dire que tu peux guérir. Toi aussi tu peux être plus rapide que les pensées négatives, la peur, les doutes ; plus rapide que l’incrédulité et t’écrier : «Je crois ! Viens au secours de mon incrédulité !»

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close