Search

Les priorités d’un ministre de Dieu

Le Ministre de Dieu est une institution. Cependant, il est avant tout un être social, partagé dans une relation triangulaire entre Dieu son Maitre, sa famille et son ministère. Dans une société agitée et occupée comme la nôtre, il doit se créer de l’équilibre en situant les priorités dans les règles de l’art comme suit : d’abord, une relation avec Dieu, ensuite une gestion de sa famille et puis son ministère, sachant que le chef du gouvernement dont il est ministre est un Dieu d’ordre et veut que tout se fasse dans l’ordre, selon  1Cornthiens 14 :40.

Sa relation personnelle avec Dieu

Le Ministre de Dieu est une personne appelée par Dieu pour Son œuvre, mais pour l’avoir d’abord auprès de Lui. C’est à dire une personne qui doit rechercher en premier lieu une relation personnelle, intime avec Dieu au quotidien.

Comme avec Adam dans le Jardin d’Éden avant la chute, il doit tout le temps entendre l’appel du Maître et venir auprès de Lui. Cette relation personnelle dans la prière, les activités spirituelles, les études, les recherches, les séminaires entre autres, lui permettra d’être à jour dans son cahier de charges.

Dans cette relation personnelle, le ministre de Dieu saura s’y prendre avec le reste dans la volonté de Dieu. A l’instar de Marie, la sœur Marthe dans Luc 10 :38- 42, il doit toujours malgré le brouhaha du quotidien, chercher à écouter d’abord le Seigneur. Ce sera comme une part qui ne lui sera jamais ôtée.

Matthieu 6 :33 (LSG) « Cherchez premièrement le Royaume de Dieu et sa justice, et le reste vous sera donné par-dessus. ».

Et si je paraphrase, cela pourrait donner : cherchez d’abord une relation personnelle avec Dieu et le reste vous sera très facile.

Sa famille

Le mariage est la première institution divine créée par Dieu avant la chute de l’homme. Cela montre combien Dieu accorde de l’importance à la famille. Après une bonne relation personnelle au quotidien avec Lui, la manière avec laquelle le ministre de Dieu s’occupe de sa maison est très importante devant Dieu.

D’abord la parenté:

1Timothée 5 :8 (LSG) « Si quelqu’un n’a pas soin des siens et principalement ceux de sa famille, il renié la foi et il est pire qu’un infidèle. »,

Ensuite, sa propre famille:

1Timothée 3 :4- 5 (LSG) « il faut qu’il dirige bien sa propre maison, et qu’il tienne ses enfants dans la soumission et dans un parfaite honnêteté ; car si quelqu’un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l’église de Dieu ? »

De nos jours, on est entrainé dans une course effrénée du succès et le Ministre de Dieu n’en est pas épargné. Certains ministres de Dieu veulent limiter simplement leur devoir familial à l’entretien (nourriture, santé, scolarité et abri). Ils oublient que le temps passé avec la famille est très important. Combien de Ministres de Dieu se glorifient de ne voir leurs enfants que pendant les réunions à l’église, la nuit quand ils sont déjà endormis, ou seulement le week-end, ou après des semaines ou alors des mois. Ils deviennent finalement de parfaits étrangers les uns pour les autres. Et, ils qualifient cela de consécration, sacrifice ou de ministère en plein temps. Ils sont ministres de tous sauf de leur propre famille. Il n’est pas donc étonnant de voir certaines dérives et des dysfonctionnements dans la famille du ministre de Dieu. Si la famille n’est pas entretenue, le ministre de Dieu pourra-t-il être tranquille?

Son ministère

Il y a divers ministères dans un gouvernement. Mais chaque ministère du ministre de Dieu est aussi large que le monde. Il a un ministère à portée universelle comme Son Maître, le Christ. C’est un sacerdoce à l’intérieur et à l’extérieur du peuple de Dieu ou l’église. Cette tâche exige de l’équilibre moral et spirituel.

Dans son mandat, il doit faire des disciples par l’évangélisation et les enseigner par des activités d’édifications (Matthieu 28 :19- 20). Sa responsabilité est grande. Il a besoin énormément de sagesse pour répondre à chaque besoin, avec beaucoup de discipline dans la gestion du ministère.

Ephésiens 5 :15- 16 (LSG) « Prenez garde de vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des sages ; rachetez le temps car les jours sont mauvais. C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, comprenez quelle est la volonté du Seigneur. »

Le ministre de Dieu est une institution spirituelle ambulante et aussi un administrateur. Entre vie spirituelle, famille et ministère, il doit, pour trouver l’ordre et l’équilibre des choses, accorder la priorité à sa relation avec Dieu, ensuite sa famille et puis son ministère.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close