Search

L’intelligence émotionnelle : c’est quoi concrètement ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

La façon dont on perçoit les choses, la façon dont on les conçoit, ce qui d’ailleurs conditionne nos actions, constitue en fait notre intelligence émotionnelle, notre quotient émotionnel. En vérité si nous observons bien les origines de la plupart des « succes story » de nos jours, nous pouvons constater que ce n’est pas leur quotient intellectuel qui a déterminé ce qu’ils sont devenus, mais c’est plutôt leur férocité à croire en leurs projets qui les a poussés malgré tout à se battre pour. Oui, ils étaient intelligents et ingénieux, mais c’est aussi et surtout par la force de leur caractère qu’ils ont bousculé les choses et innové.

 Le siège des émotions, c’est l’âme et nos émotions sont essentiellement motivées par ce que l’on perçoit. En effet, on perçoit par 5 organes à savoir : les yeux, la bouche, les oreilles, les mains, le nez. Mais comme l’a si dit bien le Pasteur Yvan CASTANOU, le problème en soi ne vient pas des organes en tant que tels, mais plutôt des sens qui ont été corrompus et qui fournissent des informations corrompues.

On ne peut pas parler de quotient émotionnel sans aller dans ce qui lui est intrinsèque, et c’est ce que nous allons faire dans cet article.

Le vrai problème

Romains 7 : 18-20 (LSG) « Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair : j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi »

Tout bon stratège étudie son ennemi, ses points forts et ses points faibles de sorte à pouvoir parer à toutes sortes d’éventualités dans la bataille. En fait, il n’y a que les insensés qui se jettent la tête la première, sans évaluer les tenants et les aboutissants.

Quand l’on apprend que c’est le quotient émotionnel qui détermine le cours de notre vie, cela devrait nous amener à réfléchir. Et ne te dis pas que c’est parce que tu es chrétien que tu vas y déroger, ce serait une erreur terrible. Dieu sait ce qu’Il fait ; s’Il a permis que l’on ait des émotions, c’est qu’à la base c’est pour notre bien. La question à se poser serait de savoir comment rétablir les choses de façon claire et nette afin de les percevoir comme Christ et agir de façon adéquate ?

C’est simple, il faut neutraliser notre ennemi public numéro 1, la chair, selon la belle expression du Pasteur Yvan CASTANOU. Cela dit, la chair n’est pas notre enveloppe corporelle comme on le pense, mais plus nos sens (la vue, l’odorat, le toucher, le goût et l’ouïe) où réside le péché depuis la chute d’Adam et Eve dans le jardin.

Autant la foi vient de ce que l’on entend, autant le péché vient par cette même voie, pour nous mener à la mort. Ce qui fait la différence entre le péché et la foi, c’est le filtre de purification et d’assainissement qu’est le Saint-Esprit, qui retranscrit parfaitement la Parole de Dieu en nous et nous empêche d’accepter tout ce qui peut nous être nuisible et qui pourrait biaiser notre intelligence émotionnelle.

Marcher par l’esprit

Galates 5 : 17-18 (LSG) « Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraire à ceux de la chair ; ils sont opposés entre eux afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. Si vous étés conduits par l’Esprit, vous n’êtes point sous la loi. »

Romains 12 : 2 (LSG) « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait »

Ce que nous percevons, ne doit pas dépendre du filtre de nos sens, où réside le péché, mais plutôt celui de notre esprit, connecté au Saint-Esprit. Car avant toutes choses, nous sommes des esprits possédant un corps et une âme. Soit on marche par la chair, soit on marche par l’Esprit, il n’y a pas de demi-mesure ; il n’y a pas d’amitié entre Dieu et l’esprit du monde ; il n’y a pas d’amitié entre Dieu et Satan.

Galates 5 : 25 (LSG) « Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit »

C’est le conducteur qui décide où se dirige la voiture et non le tableau de bord, ou encore la conduite automatique, dixit le Pasteur Yvan CASTANOU. Marcher selon l’esprit, c’est refuser d’accomplir les désirs de la chair. Et surtout, il faut que notre âme soit restaurée, c’est un point clé crucial qui assurera notre stabilité en Christ, notre stature.

Avec tout ceci, demeure dans la présence de Dieu, ne t’en éloigne surtout pas, demeure dans ton habitat naturel et fais confiance à Elohim. Prie, médite, c’est important ; c’est un traitement nécessaire et vital pour la rééducation de l’âme.

Il y a tellement plus à dire par rapport à ce sujet, voilà pourquoi je te conseillerais de te fournir les livres : « Neutraliser l’ennemi public numéro 1, la chair » et « Il Faut que ça Change ! » du Pasteur Yvan CASTANOU. Tu y trouveras toutes les informations qui t’aideront à approfondir le sujet.

Dieu me met à cœur de partager maintenant ces mots qu’Il m’a récemment adressés pour toi, mon ami(e) du bout du monde :

« Crois !  N’abandonne pas ! Accroche-toi ! Fais-moi confiance Mon enfant ! Je suis Ton Dieu, Je travaille sur Mon projet pour toi, Je désire me révéler à toi. Fais-moi confiance, Je travaille ardemment à notre rencontre ! »


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close