Search

Nous sommes des Pèlerins sur terre !

1 Pierre 2 :11 (LSG) « Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l’âme.

Il est important de se rappeler que nous ne sommes que des pèlerins sur la terre. Notre Dieu est éternel, mais nous, nous ne le sommes pas dans notre condition actuelle. Néanmoins, nous ne sommes pas pour autant sur terre par le fruit du hasard. Non, loin de là ! Dieu nous a choisis et Il nous a appelés. Et pour chacun de nous, Il a des desseins et des plans bien pensés.

Nous devons garder à l’esprit que bien que nous soyons dans le monde, nous ne sommes pas du monde. Et en tant qu’ambassadeurs de Dieu sur la terre, nous avons une mission à accomplir.

Psaumes 90 :12 (LSG) « Enseigne-nous à bien compter nos jours, afin que nous appliquions notre cœur à la sagesse.»

Au cours de notre séjour sur la terre, il peut arriver qu’on perde de vue ce pourquoi Dieu nous a suscités ou qu’on se laisse porter par les flots de la vie et du temps qui passe. Mais il est important de se rappeler que nous ne sommes que de passage sur la terre. Tout comme notre Seigneur Jésus, il ne faut pas perdre l’objectif de vue. Nous devons exercer pleinement dans notre appel et travailler afin de satisfaire et honorer notre Père.

Le Saint-Esprit est aussi là pour nous assister et nous guider dans cette marche, ou plutôt cette course pour citer l’Apôtre Paul. L’objectif de cette course est de tenir fermes en gardant les yeux sur la ligne d’arrivée.

Philippiens 3 :13-14 (LSG) « Frères, je ne pense pas l’avoir saisi ; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. »

Bien entendu, ça ne sera pas tous les jours facile. Mais n’oublions pas que nous pouvons tout par Celui qui nous fortifie !

Que le Saint-Esprit nous aide à bien compter nos jours, et à utiliser à bon escient le temps qui nous est imparti. Qu’à la fin de cette fameuse course où on aura tenu bon jusqu’au bout, nous puissions recevoir notre couronne incorruptible et que notre Père de gloire puisse nous dire : « Bon et fidèle serviteur, servante, entre dans la joie de ton maître ! »

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close