Search

Porter du fruit digne de la repentance, de quoi s’agit-il ?

1 Jean 1:9 (LSG) Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.

« Oh Seigneur, euh… je suis encore tombé dans le même péché, pardonne-moi ». Quelquefois, en tant qu’enfants de Dieu, voici le genre de propos que nous exprimons devant notre Dieu. Le même péché est «confessé » plusieurs fois.

Quelle est la vraie repentance, à laquelle notre Père Céleste nous appelle ?

Reconnaître le péché et manifester un profond désir de changer

2 Chroniques 7:14 (LSG) Si Mon peuple sur qui est invoqué Mon nom s’humilie, prie, et cherche Ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, Je l’exaucerai des cieux, Je lui pardonnerai son péché, et Je guérirai son pays.

Le péché est la cause de tout le mal que nous trouvons sur la terre et surtout de l’éloignement de l’homme d’avec Dieu. Notre Dieu est Saint et la Bible déclare que nos péchés mettent une séparation entre nous et Dieu et empêchent l’exaucement de nos prières. Et c’est pour le péché que le Fils unique de Dieu, Jésus-Christ, est mort afin de nous délivrer de la mort éternelle, de l’enfer.

La repentance selon Dieu n’est pas le regret de l’acte que nous avons commis simplement. Cela implique d’abord une profonde connaissance de la gravité du péché et de ses conséquences aux yeux de Dieu et ensuite un désir réel de changer d’attitude. Quelques fois, nous voulons confesser nos péchés quand nous sommes tombés, alors que du fond de notre cœur nous ne manifestons pas une volonté ferme pour un changement radical. Cela doit se faire avec sincérité.

Dieu lit dans nos cœurs et sait mieux que toi et moi si nous sommes prêts pour un véritable changement de comportement. Car, Il n’écoute pas un repentir, si notre cœur bouillonne de commettre à nouveau le mal.

Romains 6 :1-2 (LSG) « Que dirons-nous donc ? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde ? Non ! Loin de là … »

Mais si nous nous humilions devant Sa face, reconnaissant sincèrement notre faute, en nous détournant de nos mauvaises voies et en cherchant à marcher selon Sa Parole, rien ne pourra empêcher le Seigneur miséricordieux de nous pardonner nos fautes selon Sa promesse.

Restaurer ce qui est détruit

Matthieu 3:8 (LSG) Produisez donc du fruit digne de la repentance.

Imaginons un instant quelqu’un qui vole un portable, le vend  et revient avouer au propriétaire son forfait, lui demandant pardon mais n’entend pas restituer ce qui a été volé ni le remplacer. Il conviendrait mieux de lui en acheter un autre de la même qualité afin de faire la paix avec lui n’est-ce pas? C’est exactement ce qu’a fait Zachée, un publicain.

Luc 19 : 8  (LSG) Mais Zachée, se tenant devant le Seigneur, lui dit : Voici, Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens, et, si j’ai fait tort de quelque chose à quelqu’un, je lui rends le quadruple.

La Bible nous demande d’être en paix avec tout le monde autant qu’il est possible. Quand nous outrepassons la Parole de Dieu en faisant du mal à une personne, nous devrons aller auprès de cette dernière demander pardon mais en accomplissant un acte de restauration pour compenser ou minimiser les conséquences. Cet acte permettrait de rétablir la relation que nous avions avec cette personne et montrera notre profonde désolation et regret par rapport à notre inconduite. Nous devons assumer tous les actes que nous posons. Oui, cela témoigne également d’un acte de grandeur et nous apprendra à peser les résultats de nos pensées avant de passer à l’action.

Marcher d’une manière digne de l’Evangile

Colossiens 1:10 (LSG) Pour marcher d’une manière digne du Seigneur et Lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes œuvres et croissant par la connaissance de Dieu.

Le désir que nourrit un chrétien né de nouveau, c’est de marcher dans l’obéissance. C’est là, ce pour quoi nous sommes appelés. Le monde a les yeux rivés sur nous et désire trouver en nous une occasion pour mal parler de l’Eglise de Christ. Et nous devons être conscients de l’image que nous portons et chercher toujours à obéir au Seigneur car nous sommes ambassadeurs de Christ.

Notre détermination à nous détourner du mal, à le haïr est synonyme de notre désir d’obéir à la Parole Dieu et d’abandonner le péché. Pour cela, nous ne devons pas trouver des occasions de chute en marchant dans la compromission. Cela revient à avoir des principes de vie. C’est ce qui pourra nous aider à limiter les œuvres de la chair en nous, si nous nous laissons guider par le Saint-Esprit. Car c’est au travers de Son œuvre, celle de la régénération et du renouvellement de l’intelligence qu’Il nous façonnera pour la gloire du Père.

Oui, Dieu nous aime. Il désir que nous marchions dans Sa parfaite volonté. Si Jésus-Christ est réellement notre Seigneur, n’abusons pas de Sa bonté mais portons nos regards sur Lui, en marchant dans l’obéissance à Sa Parole.

Luc 6:46 (LSG) Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur ! Et ne faites-vous pas ce que je dis ?

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close