Search

Quand ça fait mal, on pleure !

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Je suis en train de passer une étape de ma vie où les pleurs sont la seule réponse que mon corps me fournit. Ces moments douloureux où notre lâcher prise se retrouve dans l’expression de notre peine. Mais pourquoi avons-nous souvent honte de pleurer ? Pourquoi cacher cette émotion qui exprime douleur et peine ?

La douleur et les pleurs font partie du parcours.

Certains événements de la vie nous éprouvent, et souvent, nous tentons envers et contre tout de contrôler les sentiments causés par ces derniers, et pourtant ! Quelle erreur … La société et les mœurs actuelles nous poussent constamment à refréner notre nature profonde, nos sentiments, et à nous éloigner de ces actes qui nous caractérisent pleinement en tant qu’être humain. Pleurer c’est normal !

Nous traverserons continuellement des événements, des épreuves qui nous bouleverseront, nous changeront. Cela fait partie du chemin sinueux qui nous mènera à nos bénédictions promises, mais qui surtout, nous rapprochera considérablement du cœur de Dieu.

Psaumes 34:19 (LSG) « L’Éternel est près de ceux qui ont le cœur brisé, Et il sauve ceux qui ont l’esprit dans l’abattement. »

Dieu aime la sincérité que dégagent nos pleurs.

Dans ces moments, les pleurs sont là pour nous permettre d’extérioriser et d’évacuer ces douleurs qui ne sont plus contrôlables par notre esprit; ces pleurs nous « aident » à exprimer ce que les mots ne peuvent plus exprimer. Et justement, s’il y a bien un moment où Jésus est proche de nous, c’est bien dans la douleur, car Il l’a connu comme nous-mêmes … Il aime la sincérité que dégagent nos pleurs, car ils parlent plus que nos mots; ils sont l’humilité qui nous rapproche de Lui, la vision de notre cœur à nu.

« Le Seigneur Jésus a montré qu’Il connaît parfaitement l’expérience du chagrin occasionné par la souffrance, Lui qui s’est chargé de nos douleurs et de nos iniquités »

Yves I-Beng Cheng

Matthieu 5:4 (Martin Bible) « Bienheureux sont ceux qui pleurent; car ils seront consolés. »

Nos pleurs sont le reflet exact et pur de ce que notre cœur crie à Dieu. C’est notre humanité et notre honnêteté qui en ressort, dans son état le plus naturel. C’est donc dans ces moments exacts que Dieu est proche de nous et qu’Il peut « toucher » notre âme et notre cœur de la plus belle des façons. Oui ce sont dans ces moments qu’Il peut nous remanier, nous reconstruire et nous mener vers nos plus belles victoires.

« Dans le langage biblique, le fait d’être consolé touche l’âme de l’homme. Il se rapporte à l’apaisement qui résulte du salut que Dieu accorde à une âme en détresse spirituelle. »


Yves I-Beng Cheng

Il nous relève toujours de nos plus grandes douleurs.

1 Pierre 5:10 (Version Semeur) « Mais quand vous aurez souffert un peu de temps, Dieu, l’auteur de toute grâce, qui vous a appelés à connaître Sa gloire éternelle dans l’union à Jésus-Christ, vous rétablira Lui-même; Il vous affermira, vous fortifiera et vous rendra inébranlables. »

Et « si nos échecs signaient nos plus belles réussites »? Voilà la force de ces moments troubles. Lorsque l’on pense être au plus bas et que la douleur nous envahit, Dieu Lui, nous affermit. Il nous permet de grandir à travers l’épreuve et de développer la force nécessaire pour la suite de Son plan.

2 Corinthiens 12:10 (LSG) « C’est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ; car quand je suis faible, c’est alors que je suis fort. »

Lorsque l’on marche avec Jésus, lorsque l’on a foi et pleine conscience de Son sacrifice et de Sa douleur pour nous, nous savons que la douleur et les pleurs font partie du processus de la magnifique construction qu’Il entreprend en nous. Alors pleure, autant que tu le souhaites quand la douleur t’envahit, car Il est plus que jamais à l’écoute dans ces moments où, le cœur de l’un de Ses enfants pleure.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close