Search

Quelle différence entre Foi et Pensée Positive ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

On te dit souvent de chasser les opinions négatives et d’entretenir des pensées plus positives face aux défis, aux problèmes et aux périples de la vie. « Dis-toi que ça va aller ! » « Crois en toi ! » « Déclare que tu en es capable ! ». A première vue, l’on pourrait croire que cela n’a rien de mal. De nombreux gens ont même tendance à confondre cette pensée positive avec la foi chrétienne. Et pourtant il existe une grande différence entre les deux ! En tant que chrétiens, de quel côté devrions-nous être ? Est-ce mal d’entretenir une pensée positive ? Et comment distinguer la pensée positive de la foi ?

La pensée positive est centrée sur soi.

La pensée positive, comme son nom l’indique, est axée sur le mental. Quand on entretient une pensée positive, on se dit: « je vais y arriver » « Oui, j’en suis capable ». On essaie de renforcer le psychologique, la confiance en soi et l’estime de soi.  

Tu l’auras donc compris, l’objectif d’une pensée positive est de valoriser le « moi » autant que possible, de se glorifier et de se convaincre qu’on est le/la meilleur(e), qu’on sait plein de choses et qu’on peut réaliser des exploits. En bref, la pensée positive vise à mettre en exergue les capacités, l’expérience et l’aptitude de la personne qui s’y exerce.

Derrière la pensée positive se cache l’ennemi.

Jérémie 17 : 5 (LSG) « Ainsi parle l’Éternel : Maudit soit l’homme qui se confie dans l’homme, qui prend la chair pour son appui et qui détourne son cœur de l’Éternel! »

Vu sous cet angle, on pourrait presque croire que la pensée positive correspond parfaitement à la foi chrétienne. En effet, les chrétiens sont encouragés à exploiter le potentiel, les atouts et les talents que Dieu a mis en chacun d’eux. Chacun de nous possède quelque chose qui nous distingue, qui nous différencie des autres et qui nous rend uniques. Cela peut être nos compétences, notre expérience, notre vécu, notre personnalité, notre intelligence ou notre force.

Si on suit la logique de la pensée positive, nous devons donc croire en ces choses, et que grâce à elles, nous allons atteindre nos objectifs, réussir à notre examen, dénicher un contrat de travail, accumuler des succès, etc.

Mais c’est justement là que le problème se pose. La pensée positive nous pousse à reposer notre confiance sur nous-mêmes, et sur personne d’autre ! Et plus on entretient ce genre de pensées, plus on devient orgueilleux, vaniteux, trop sûrs de nous et moins nous ressentirons le besoin de nous confier en Dieu. Avec la pensée positive, nous croyons que nous contrôlons tout, que nous sommes maîtres de notre destin et que rien ne nous échappe. De fil en aiguille, ce type de pensées peut nous conduire à faire des choses contre la volonté du Seigneur.

Foi chrétienne et pensée positive : quelle est donc la différence ?

Ésaïe 2 : 22 (LSG) « Cessez de vous confier en l’homme, dans les narines duquel il n’y a qu’un souffle: Car de quelle valeur est-il ? »

Dieu a été clair sur ce sujet. En aucun cas, nous ne devons reposer notre confiance sur un Homme. L’être humain est imparfait, il peut faire des erreurs et ses capacités sont extrêmement limitées. Avec la pensée positive, nous risquons soit de subir trop de déceptions, soit de devenir des personnes orgueilleuses, arrogantes, sûres d’elles et beaucoup trop fières de leurs exploits.

1Pierre 5:7(LSG) « (…) Et déchargez-vous sur Lui de tous vos soucis, car Lui-même prend soin de vous. »

Avec la foi chrétienne, tu ne reposes pas ta confiance sur ton mental et sur ta force. Tu fais plutôt confiance à la puissance de Dieu. Tu ne crois pas en toi, en tes valeurs ou en tes expériences. Tu crois au plan de Dieu, à Son amour pour toi et à Sa bonté. Tu n’échoues jamais, c’est juste Dieu qui est en train de te guider vers ta destinée.

La pensée positive est aujourd’hui tellement véhiculée dans notre société. Bien évidemment, il n’y a rien de mal à reconnaître son savoir-faire, ses compétences et ses talents. D’ailleurs, c’est ce que Dieu souhaite pour chacun de nous : que nous puissions les exploiter et nous épanouir. Mais lorsque nous décidons de reposer notre confiance sur ces choses, tellement superficielles et fragiles, alors nous sommes en train de nous retourner contre Dieu. Tu deviens une personne orgueilleuse et tu t’écartes peu à peu de l’essentiel : ton Père. Désormais, au lieu de déclarer : « Je suis le/la meilleur(e) », confesse plutôt: « Mon Dieu est le meilleur ». Au lieu de puiser ta force dans ton mental, puise toute ton énergie dans le Seigneur. Alors, Dieu te rendra inébranlable !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close