Search

SOS : Je suis chrétienne, mère célibataire, seule et fatiguée : comment faire face ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Toute séparation, qu’elle soit souhaitée ou non, est un événement important. Aussi, il faut faire le deuil de la vie qu’on avait avant. La monoparentalité entraîne dans certains cas des difficultés financières, des conflits, des troubles physiques et psychologiques ou encore de l’isolement.
La rupture a aussi des répercussions sur l’enfant, même quand elle se fait d’un commun accord.

Les familles monoparentales sont en augmentation constante depuis les années 1970. Quelle qu’en soit la cause, la féminisation de ce nouveau modèle familial est incontestable: près de 85 % des familles solo sont constituées par des femmes. La France compte actuellement un peu plus de 2 millions de mères célibataires, les Etats-Unis environ 15 millions et ton pays en compte sans doute aussi un très grand nombre.

Etre seule et tout assumer, chaque jour et sur tous les fronts, c’est usant. Le défi de manière générale est de consolider la vie sociale, professionnelle et familiale.

Bien-aimée si tu es chrétienne et mère célibataire, ci-dessous quelques conseils pour t’aider à revêtir ta tenue de combat et de te prendre en main avec La Grace de Dieu.

Savoir que Dieu fait tout à merveille!

Dieu dans Sa bonté n’est pas responsable de ton état de mère seule, mais Il est toujours présent par Son Esprit pour t’aider à aller de l’avant, malgré tous les défis car rien ne Lui échappe.

Romains 8 :28 (LSG) « Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. »

Face aux difficultés du quotidien, avoir un ou des enfants se révèle être un réel défi autant qu’un poids. Dieu est capable de transformer toute notre situation, en dépit des oppositions et des souffrances que nous traversons. Aussi les circonstances, mêmes difficiles, permettent en fait notre bien futur, en nous rendant de plus en plus conformes à Christ.

Sois heureuse !

Qu’importe la différence de personnalité propre à chaque mère qui pourra influencer la manière dont elle vivra sa situation de maman solo, la Bible nous recommande d’être toujours joyeux !

1Thess 5 :16-18 (S21) « Soyez toujours joyeux. Priez sans cesse, exprimez votre reconnaissance en toute circonstance, car c’est la volonté de Dieu pour vous en Jésus-Christ. »

Sois toujours joyeuse et aménage du temps pour toi autant que possible, afin de pouvoir te ressourcer et recharger tes batteries. 

En ce qui concerne les enfants, il est important de rester connectée avec eux. Ce n’est pas la quantité des interactions qui comptent mais bien la qualité. Te trouver des moments de qualité avec ton enfant/tes enfants, avoir dans ton cercle d’amis certaines personnes sur qui tu peux compter pour avoir quelques moments de répit.

Apprends à demander de l’aide.

Voici un exercice assez difficile pour les mères seules qui montrent souvent un meilleur profil dans nos églises et dans la société. Ne reste pas seule et accepte les mains tendues avec grand discernement. Mieux encore, autorise-toi à chercher de l’aide là où tu pourrais en trouver. Auprès de tes proches, auprès de tes amis, etc.

Mets ta fierté dans ta poche et ose le dire quand cela ne va pas, quand tu n’y arrives pas, quand tu as besoin d’aide.

Jean 13:34 (SG21) « Je vous donne un nouveau commandement: Aimez-vous les uns les autres » Autant nous aimer les autres, il est primordial de se laisser aider un tant soit peu par d’autres, sur la base de l’amour, avec le discernement du Saint-Esprit.

Sois organisée et calme.

Esaïe 30 :15 (LSG) « C’est dans le calme et la confiance que se trouve ta force… »

Cultive le calme en toutes circonstances dans la succession de tes tâches journalières, sans jamais culpabiliser. Ton panier à linge ressemble à un volcan en éruption? Les tiroirs ferment mal parce que tout est roulé en boule? La vaisselle s’empile sur le comptoir? Le plancher de la cuisine a déjà vu de meilleurs jours?

Tout ça, ce n’est pas grave. Les objets sont des choses inanimées, contrairement à tes enfants qui sont de petites personnes bien vivantes ; fais-les toujours passer avant. Si tu es épuisée, eh bien, va dormir (à moins que le désordre te cause des insomnies). Il n’y a que 24h dans une journée, et ce n’est souvent pas assez pour faire tout ce qui devrait l’être. Tu dois donc établir des priorités et t’y tenir. Même chose pour les vêtements des enfants : tu pourrais les préparer la veille pour éviter la crise au moment de les habiller. Enfin, va à l’essentiel, en fonction des priorités.

Tant pour les enfants que pour toi-même, il est primordial d’avoir une routine bien rodée ; au moins les jours de semaine. Tu es le chef de la maison et tu as le devoir d’établir les règles : partage des tâches, heures de coucher, temps devant la télé ou l’ordinateur, etc.
Pour que tout se déroule bien, chacun doit comprendre que la vie familiale est une «communauté». Il faut inculquer des valeurs morales aux enfants, leur apprendre à respecter et obéir aux grandes personnes dans l’amour, le calme et surtout être soi-même un bon modèle pour eux.

Sois aussi organisée dans tes finances, tu dois absolument faire un budget précis et savoir de combien tu disposes exactement à la fin du mois. Tâche de ne pas compter sur ta marge de crédit, même s’il te faut baisser ton niveau de vie.

Reste accro aux promesses divines en ta faveur.

Jérémie 29 :11 (LSG) « Car Je connais les projets que J’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. »

Le plan de Dieu à ton égard n’est pas arrivé à son terme, qu’importent tes erreurs du passé. Dieu t’aime d’un amour extravagant et éternel, alors Sa main sera toujours tendue pour te soutenir et te relever.

Face au mépris des autres, sache que Psaumes 68 :6-7 (LSG) dit: « Le père des orphelins, le défenseur des veuves, C’est Dieu dans Sa demeure sainte. Dieu donne une famille à ceux qui étaient abandonnés, Il délivre les captifs et les rend heureux…»

La veuve de Sarepta dont la foi a produit un véritable changement dans son quotidien est un excellent modèle à suivre (1 Rois 17 :8-16).

Devant l’insécurité, elle a déclaré au verset 12 (S21): « L’Éternel, ton Dieu, est vivant ! Je n’ai rien de cuit, je n’ai qu’une poignée de farine dans un pot et un peu d’huile dans une cruche. Je suis en train de ramasser deux morceaux de bois, puis je rentrerai et je préparerai cela pour mon fils et pour moi. Nous le mangerons, après quoi nous mourrons.»

Cette veuve a su relever le défi de l’incrédulité en croyant que Dieu est le Seul Dieu de la provision.

1 Rois 17: 13-14 (S21) « N’aie pas peur, rentre et fais comme tu l’as dit. Seulement, prépare-moi d’abord avec cela un petit gâteau et apporte-le-moi. Ensuite, tu en feras pour ton fils et pour toi. En effet, voici ce que dit l’Eternel, le Dieu d’Israël: ‘La farine qui est dans le pot ne manquera pas et l’huile qui est dans la cruche ne diminuera pas, jusqu’au jour où l’Eternel fera tomber de la pluie sur le pays.« 

Oui, « La farine qui est dans le pot ne manquera pas et l’huile qui est dans la cruche ne diminuera pas, jusqu’au jour où l’Eternel fera tomber de la pluie sur le pays. »

Enfin, tout est possible à Dieu; Il peut te redonner un avenir certain en attirant à toi la personne qui correspond à ta destinée. Accroche-toi à Sa Parole et le meilleur de ta vie sera gloire!!!

Fraternellement en Christ.


PARTAGER L'ARTICLE SUR

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close