Search

Est-il vraiment possible d’aimer ses ennemis ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

L’un de mes pères a l’habitude de dire : « là où il n’y a pas de définition, il y aura déviation » . Alors définissons déjà les termes clés de ce sujet.

Qu’est-ce qu’un ennemi ?

Voici quelques définitions que j’ai retenues du dictionnaire français :

  1. Celui, celle qui veut du mal à quelqu’un.
  2. (Religion) (Absolument) (Au singulier) Le diable; le démon. Souvent capitalisé en Ennemi.
  3. (courant) (Absolument) (au singulier ou au pluriel) Nation armée avec laquelle une autre nation est en guerre.
  4. Personne, groupe de personnes ou sentiment intérieur contre qui ou contre quoi l’on combat.

La deuxième définition m’arrache un léger sourire, car elle laisse transparaître la puissance des mots. En effet, on sait que le diable est encore appelé l’ennemi ; mais voilà que, tous ceux qui sont contre nous, finissent eux aussi par porter le même nom que lui : « ennemi ».

La Bible dit qu’on reconnaît un arbre à ses fruits. Nous nous identifions à Christ, tant et aussi longtemps que nous nous aimons les uns les autres, selon que nous le dit Jean 13 :34 (LSG) « Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme Je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes Mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » De la même manière, ceux qui font du mal, ceux qui projettent le mal, à tort ou à raison, s’identifient à l’ennemi. Ce parallèle a causé un tic en toi j’espère, parce qu’en moi oui ! Je ne souhaite aucunement être assimilé à l’ennemi à cause de mes actes. Oui, dans cet article nous étudions comment aimer nos ennemis, mais tout à côté, rassurons-nous de ne pas être les ennemis des autres, nous aussi. Nos actes prêchent bien plus fort que nos paroles.

C’est quoi aimer ?

Faisons de nouveau recours au dictionnaire français où j’ai pu tirer ces quelques définitions :

  1. Ressentir un fort sentiment d’attirance pour quelqu’un ou quelque chose.
  2. Apprécier, trouver agréable.
  3. (Internet) Montrer son soutien ou son approbation pour quelque chose, un site web, généralement en cliquant sur un bouton prévu à cet effet en forme de pouce levé ou avec la mention « j’aime ».

Chacune de ces définitions, révèle une manière précise d’exprimer, de manifester l’amour, en fonction de celui ou de ce vers quoi cet amour est porté. Au moins, on s’accorde à dire que l’amour, quelle que soit la chose ou la personne vers qui il est porté, s’exprime.

Nous savons déjà qu’il existe trois types d’amour à savoir : l’amour eros (ou amour passion), l’amour phileo (ou amour filial), et l’amour agapê (ou amour désintéressé). Et, comme vu plus haut, si nous nous disons chrétiens (comme Jésus), nous devons le prouver par les fruits que nous produisons. Ainsi, lorsqu’on parle d’amour, nous devons nous identifier, ou du moins, reconnaître que s’il y a un amour que nous devons manifester envers les autres, c’est bel et bien un amour agapê ou encore un amour désintéressé.

En effet, si nous nous contentons d’aimer ceux qui nous aiment, en quoi nous différencions-nous des non chrétiens. Dans Mathieu 5 :46-47 (LSG) et c’est le Seigneur Jésus qui parle, nous lisons ceci : « Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains aussi n’agissent-ils pas de même? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d’extraordinaire? Les païens aussi n’agissent-ils pas de même? »

C’est quoi aimer de manière désintéressée ?

Une maman et un modèle dans la foi pour moi, a l’habitude lorsqu’elle prêche de demander à chacun de saluer son voisin, en disant : « je t’aime et il n’y a rien que tu puisses faire contre cela ». Il fallait que j’écrive cet article pour réaliser toute la puissance derrière cette simple phrase. Très souvent – et ce n’est que normal car nous sommes humains –  nous aimons avoir le retour des sentiments que nous manifestons à autrui. On a énormément de peine à aimer sans rien attendre en retour. Inconsciemment, on estime que ceux qui méritent notre amour, sont ceux qui peuvent nous le rendre. Erreur !!! Que nous acceptions Christ dans nos vies comme notre seigneur et Sauveur ou pas, Dieu nous aime. En L’acceptant, nous nous qualifions pour la vie éternelle, pas pour Son amour ! Son amour est inconditionnel frère/sœur.

Notre amour ne devrait et ne doit pas être conditionné par ce que l’autre fait, ou dit, encore moins par nos humeurs. Notre amour doit être motivé par l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ. S’il fallait le mériter, qui de nous serait qualifié ???

Comment vraiment aimer mes ennemis ?

Je l’ai dit plus haut, que nous acceptions Christ dans nos vies ou pas, Dieu nous aime. Mais une chose est claire, nous ne vivons pas tous cet amour de la même manière.  En Christ, nous vivons un amour rapproché avec le Seigneur, nous bénéficions d’une intimité, d’une relation de proximité avec Celui qui nous aime et que nous aimons. Nous ne L’aimons pas en nous tenant à distance de Lui. Au contraire, notre amour pour Lui nous pousse à nous rapprocher chaque jour un peu plus. Ce qui n’est pas le cas de celui qui n’a pas Christ, malheureusement, et pourtant en cet instant même, Il se tient prêt à te recevoir et à faire un festin au Ciel, juste en ton honneur.

Notre Dieu est omniprésent, mais il est clair qu’Il ne se manifeste pas de la même manière partout. En boîte de nuit par exemple, Sa présence est là mais pas manifeste. Tout ceci pour te dire qu’à l’exemple de notre Père Céleste, nous devons tous nous aimer, mais avec sagesse. Il y en a que tu peux aimer à distance, il y en a que tu aimeras de plus près. Les autres peuvent être tes ennemis, mais toi, ne sois pas leur ennemi. L’amour est un choix, choisis d’aimer même lorsque l’on te renvoie le contraire.

Il y a plusieurs façons d’aimer, mais dans chacune des formes d’expression de l’amour, la notion de sacrifice ne manque jamais. L’amour pour tes enfants, te pousse à vouloir le meilleur pour eux et à fournir tous les efforts possibles pour ce faire. Eh bien, Mathieu 5 :44-45 (LSG) nous montre comment nous aussi, nous pouvons aimer ceux-là qui nous veulent du mal : « Mais moi, Je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. »

Le Seigneur Jésus nous en a donné l’exemple parfait, alors même qu’Il était à la Croix, accusé, insulté et crucifié par ceux pour qui Il était venu « Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font » Luc 23 :34 (LSG). Envoie le feu sur satan, parce que son affaire est bouclée, scellée depuis que Christ s’est écrié « Tout est accompli » ; mais pour cet homme, pour cette femme qui te calomnie, qui te méprise, qui te tire dessus, à tort ou à raison (car je crois que même si on t’accuse avec raison, le linge sale se lave en famille), s’il te plaît, prie, prie pour son âme. Car, elle importe à Christ, Il est aussi mort pour elle/lui.

Laisse les autres te considérer comme leur ennemi, mais tant et aussi longtemps que cela dépend de toi, tue-les avec ton amour ! Quand tu peux (je dirai même quand tu ne peux pas), donne-leur à manger, soutiens leurs projets, encourage-les (selon le Seigneur). Saül en voulait, à tort, à David (qui n’était que victime de la grâce qui l’avait localisée), mais dans 1 Samuel 24 :4-8 ( je t’encourage à lire tout le chapitre), alors que le roi Saül était à la merci de celui qu’il pourchassait, alors que David était encouragé par son entourage à en finir avec lui, David a prêché par l’amour.

Quel exemple challengeant ! Il a reconnu que Dieu était mieux placé pour traiter avec Son oint. Nous aussi, reconnaissons que ce Dieu que nous servons, Créateur de l’univers, est seul à avoir le dernier mot dans la vie de Ses créatures et de Ses enfants. Quant à nous, témoignons-leur l’amour de Christ qui, nous aussi, nous a transformés. L’amour triomphe toujours frère/sœur !

Psaumes 145 :9 (LSG) « L’Éternel est bon envers tous, et Ses compassions s’étendent sur toutes Ses œuvres. »

Jacques 2 :13 (LSG) « car le jugement est sans miséricorde pour qui n’a pas fait miséricorde. La miséricorde triomphe du jugement. »

Shalom dans ton cœur !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close
Fermer
S'ABONNER À NOTRE NEWSLETTER
RESTEZ CONNECTÉS!
Recevez dans votre boîte email l'exhortation du jour, la prière du matin ainsi que les nouveaux articles publiés.