Search

Quelle est la portée spirituelle de la naissance du Christ pour nous les rachetés ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Chaque fin d’année, comme toujours, nous commémorons la naissance de Jésus-Christ le Messie, qui nous a sauvé de nos péchés afin que nous ne périssions pas. Mais lorsque nous fêtons Noël, comprenons-nous réellement la portée spirituelle de cet évènement qu’est la naissance du Christ ?

Après sa chute dans le jardin d’Eden, l’homme a perdu premièrement sa vie spirituelle mais aussi sa connexion avec Dieu. Pour rétablir cette relation entre l’homme et Dieu, il a fallu que Jésus-Christ, fils du Dieu vivant, descende sur la terre en naissant d’une vierge, comme homme mortel. Il a vécu comme ces derniers pour ensuite mourir entre leurs mains afin de reprendre ce qui leur avait été pris; leur permettant ainsi de renouer ce lien avec Dieu par le biais de la foi en Lui et de Son œuvre à la croix.

Jean 3 : 16 (LSV) « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

Ainsi, le fait de croire en Lui fait de tous ceux qui L’acceptent, des rachetés. Puisqu’en Christ nous avons de nouveau renouer cette relation avec Dieu, nous avons au même moment reçu tout ce que nous avions perdu et le plus grand est le statut d’enfant du Dieu vivant.

Jean 1 : 12-13 (LSG) « Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. »

Devenir enfants légitimes, bénéficiant de tous les droits que nous avons auprès de Papa, est le plus grand triomphe que nous pouvons avoir en tant que rachetés. Christ est né pour faire de nous, à nouveau, des enfants de Dieu. C’est ce que le verset ci-dessus nous décrit très clairement. A tous ceux qui L’ont reçu, Jésus-Christ leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, selon Sa volonté car c’est ce que Dieu a voulu pour tout être humain; être notre Père et nous Ses enfants. Plus loin, nous verrons Jésus Lui-même confirmer cette parole lorsqu’Il parle au docteur de la loi Nicodème, de la nouvelle naissance. Cette nouvelle naissance se fait par l’Esprit et non par le sang et la chair.

Jean 3 : 5-6 (LSV) « Jésus répondit: En vérité, en vérité, Je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu.  Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est Esprit. »

Voici la portée spirituelle de la naissance de Christ: Il est Esprit, né sous forme de chair et de sang. Il a donc pris notre condition pour que nous puissions naître de l’Esprit de Dieu à notre tour, et ainsi prendre la condition du Christ.

Voilà pourquoi l’apôtre Paul déclare dans l’une de ces lettres:

Romains 8 : 16 (LSV) « L’Esprit Lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. »

Et si nous sommes enfants de Dieu, nous disposons désormais de tous les droits qu’un enfant dispose aussi auprès de son père.

Romains 8 :17 (LSV) « Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec Lui, afin d’être glorifiés avec Lui. »

De la même manière que Jésus, Fils bien-aimé de Dieu a en toutes choses cherché à faire la volonté du Père, nous aussi, en tant qu’enfants, devrions chercher à plaire à Dieu en toutes choses, en ne faisant que Sa volonté et en Lui obéissant comme de bons enfants.

Ainsi, lorsque nous serons en train de commémorer cette fête en cette fin année, nous ne perdrons pas de vue l’essentiel qui est notre statut d’enfants de Dieu dont nous avons hérités par la venue du Christ.

Ephésiens 2 : 5-7 (LSV) « Nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ c’est par grâce que vous êtes sauvés. Il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ. »

Si aujourd’hui tu ne fais pas encore partie de cette famille des rachetés, je t’invite à faire cette prière:

Seigneur, je reconnais que je suis condamné(e) sans Ta miséricorde. Alors je décide aujourd’hui de croire; je crois que Tu as donné la vie de Ton Fils Jésus-Christ pour racheter l’humanité dont je fais partie. Je décide de Te donner ma vie, en entrant dans une nouvelle alliance avec Toi. Donne-moi la force de Te plaire et de T’obéir tous les jours de ma vie, au nom de Jésus. Amen.

Bonne fête à tous et que Dieu vous bénisse !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close