Search

Identifier et gérer sa colère

Pouvons-nous dire que la colère s’identifie au premier abord? À peu de choses près, certaines personnes arrivent à cacher la colère au fond d’elles-mêmes. Mais malheureusement, le plus souvent, elle (la colère) se vit! Nous sommes tous dotés de nos sens qui, en grandissant, sont influencés par notre environnement. Nous devenons plus sensibles, des fois même irritables, à fleur de peau, influencés par notre entourage personnel et l’injustice de ce monde, ce qui forge notre caractère.

Mais la colère fait partie des « vertus » que donne Satan. Le temps de prendre conscience de notre état colérique, nous n’avons plus le temps de raisonner car cela devient plus fort que nous. Les actes ou/et les mots ont déjà dépassé la limite du raisonnable, de l’amour et du respect du prochain.

Jean 13: 34 (LSG) Aimez-vous les uns, les autres, comme je vous aimés, vous aussi aimez-vous les uns, les autres.

Des facteurs qui peuvent amener à la colère

Nombreuses raisons peuvent être identifiées comme pouvant amener à la colère: la déception grande ou petite qu’elle soit, lorsque notre personne a été heurtée injustement, la perte et l’incompréhension de certains faits dans nos vies, la jalousie, l’orgueil, l’abandon, la mort, etc.

Ces facteurs animent la colère comme un petit feu de bois qui prend petit à petit, jusqu’au jour où il est assez grand pour embrasser l’âme et consumer le corps à feu doux. Et sans crier gare, elle influence nos décisions, nos actes et plonge notre cœur dans l’obscurité.

Les trois entités de notre être

1 Thessaloniciens 5 :23 (LSG) « Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ! »

Trois entités subsistent dans notre être : le corps, l’âme et l’esprit. Chacun joue un rôle bien précis. Mais de même qu’ils sont distincts, de même le corps a besoin de se soumettre à une entité.

L’âme n’est que le reflet du mot égoïste, elle ne suit que son instinct et cherche à tout prix à réaliser ses besoins les plus enfouis. Tous ce qu’elle désire c’est ce qu’offre le monde et elle peut dans son élan se mettre elle-même ainsi que le corps en danger.

Le corps n’est qu’un punchingball. Il encaisse les coups, les frappes de la vie, de notre état d’esprit, de nos émotions. Et selon l’entité qui le gouverne, il s’affaiblira ou se renouvèlera de jour en jour, jusqu’au dernier jour. Comme l’herbe sèche et la fleure tombe, de même le corps corruptible a été condamné par Dieu à retourner à la poussière.

Quant à l’esprit, il se soumet à l’Esprit de Dieu et se laisse habiter par Lui. Il bénéficie des meilleurs mets ainsi que de Ses conseils les plus raffinés afin de les appliquer dans des moments tendus. L’esprit accueille la sagesse de Dieu dans son sein et s’allie avec l’intelligence pour qu’à travers une situation pouvant amener à la colère, une leçon en découle et que nous observions les choses d’un autre œil. Une personne soumise à l’Esprit de Dieu, marche à partir de son esprit, dans une paix qui surpasse et dépasse l’intelligence des hommes et ne peut qu’amener son âme et son corps dans une autre dimension, celle d’une plénitude éternelle.

Comment garder le contrôle?

Proverbes 4:23 LSG « Garde ton cœur plus que tous autre chose car de lui viennent les sources de la vie »

Proverbes 19 :11 (LSG) « L’homme qui a de la sagesse est lent à la colère, et il met sa gloire à oublier les offenses »

Nous ne sommes pas des supers héros! Nous avons nos faiblesses car quand la douleur capture notre cœur et que nous sentons chaque attelage lorsqu’il se broie à l’intérieur, nous avons qu’une seule envie, c’est de dénoncer notre mécontentement, quitte à vouloir rendre la pareille à l’autre. La frontière est très mince, de la paix à la vengeance. Il vaut mieux s’éloigner de la zone d’affrontement et quitter les lieux des circonstances pour se calmer, et avoir les idées plus claires. 

Mais le véritable comportement qui peut maîtriser cela, c’est de méditer la Parole de Dieu constamment afin d’être toujours prêt, lorsque l’ennemi tend son arme, à tendre notre épée, l’épée de l’Esprit qui est la Parole de Dieu. La Parole est la seule à nous connaître intimement. Elle sonde notre cœur rempli d’amertume et nous aide à le garder. Elle a les mots justes pour emmener notre cœur à se repentir et se décharger de toutes mauvaises pensées que Satan cherche à installer. Elle nous régénère et la joie de Dieu est parfaite en nous.

Jean 10:10 (LSG) « Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance »

Oui, le diable ne dort pas; il travaille jour et nuit pour s’emparer de nos cœurs! La colère ainsi que la haine, la rancune, la vengeance, etc. ne viennent pas de Dieu mais de celui qui cherche à nous faire perdre nos avantages en Christ. Car l’ennemi, c’est celui qui se cache derrière tout ce qui nous amène à la colère, et c’est Satan! 

La colère ne mène à rien. Elle mène seulement à détruire ce qui a été bâti et nous éloigne de notre mission sur terre : manifester l’amour de Dieu!

2 comments

  1. Oh tellement on est si humain mais merci à Dieu de nous avoir donné sa force pour zvoir ce coeur joyeux de toutes circonstances.

    1. Ma chère sache que la main de l’Eternel n’est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dure pour entendre. Il nous connaît du plus profond de notre Être, et c’est pour cela, que s’inquiéter, bien que c’est notre nature, ne sert à rien !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close