Search

Je veux pardonner … Mais c’est trop dur!

Trop souvent, l’on entend cette petite phrase « Je veux pardonner … mais c’est trop dur ». Mais, qu’est-ce qui est trop dur ? L’application des leçons de Jésus sur le pardon ? Affronter ta fierté ? Choisir l’amour plutôt que la rancœur ? Si même sur la croix, dans l’une des pires situations de souffrance et de trahison, le Seigneur Jésus a pensé à pardonner à ceux qui le maltraitaient, pourquoi ne le pourrais-tu pas ? Nous verrons qu’il faut pardonner pour trois raisons. Il n’y a pas de solution miracle pour rendre cela plus facile, ou plus rapide. Il y a juste un besoin de beaucoup d’amour, de compréhension et de compassion, et se rendre compte que le pardon ne dépend pas de l’autre et de la façon dont il se comportera, mais de nous.

Pardonne parce que nul n’est parfait

Colossiens 3:13 (PDV, 2017) « Supportez-vous les uns les autres, et pardonnez-vous si quelqu’un a un reproche à faire à un autre. Le Seigneur vous a pardonné, agissez comme Lui ! »

Luc 6:37 (PDV, 2017) « Ne jugez pas les autres, et Dieu ne vous jugera pas. Ne condamnez pas les autres, et Dieu ne vous condamnera pas. Pardonnez-leur, et Dieu vous pardonnera. »

Non, nous ne sommes pas parfaits et aucun de nous ne l’est ! Et c’est justement l’une de nos premières raisons de pardonner à l’autre. Dieu nous a faits parfaits, certes, mais la vie terrestre nous conduit à faire de nombreuses erreurs qui témoignent de nos faiblesses et nous mène à agir de façon imparfaite. Voilà pourquoi le pardon est indispensable dans nos vies.

Nous faisons des erreurs, nous agissons des fois de façon incompréhensible, et bien souvent notre histoire, notre passé est l’un des facteurs de notre comportement inadapté. Il y a toujours une quantité de paramètres incroyables qui mènent à des situations et des agissements douloureux envers autrui. Il nous faut donc être indulgent envers l’autre, comme nous aurions aimé que l’on soit avec nous. Il nous faut faire un travail sur nous-même, comprendre nos peines et nos douleurs ainsi que nos erreurs. Cela nous permettra d’être plus attentif, patient et compréhensif envers l’autre. Quand on se comprend mieux, quand on se remet en question avec objectivité et que l’on se pardonne soi-même, on est plus tolérant avec l’autre.

Nous devons nous détacher de ces idées inconscientes selon lesquelles ce que fait autrui « est pire que ce que nous aurions fait ». Il faut que nous apprenions à être moins dans le jugement pour tenter de voir chez les autres, et dans leurs actes, l’appel à l’aide plutôt qu’une méchanceté injustifiée ; que nous arrivions à lire dans leurs cœurs ce qui est invisible à l’œil. Toi et autrui n’avez pas les mêmes histoires, les mêmes douleurs, et la même façon de les exprimer et de les répercuter dans votre quotidien.

Pardonner à autrui ne le fera pas sortir de son péché, de son geste ou de son erreur, mais cela te soignera d’abord toi-même, et permettra peut-être à l’autre d’entamer son propre processus vers le pardon, la repentance et la libération.

Pardonne parce que c’est une libération pour toi même

Matthieu 6:12-15 (PDV, 2017) « Pardonne-nous le mal que nous avons commis, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont fait du mal. Et ne permets pas que nous soyons tentés. Mais libère-nous de l’esprit du mal. En effet, si vous pardonnez leurs fautes aux autres, votre Père qui est dans les cieux vous pardonnera aussi. Mais si vous ne pardonnez pas aux autres, votre Père ne vous pardonnera pas vos fautes non plus. »

Quand tu ne pardonnes pas, c’est à toi que tu fais du mal ! C’est toi que tu pénalises au final. Pourquoi me diras-tu ?

Dans une de ses conférences, TD Jakes explique le pouvoir du pardon. Il met en avant le fait que lorsqu’on ne pardonne pas, nous laissons les mauvais événements et les personnes liées à ces événements avoir le contrôle sur nous. Nous gaspillons de l’énergie à entretenir une rancœur inutile, alors que nous pourrions utiliser cette énergie pour travailler et investir pour notre destinée. Pardonner à l’autre, c’est donc avant tout un acte que nous faisons pour nous ! Surtout quand nous savons que si nous ne pardonnons pas, Dieu ne nous pardonnera pas nos fautes non plus !!!

Une autre personnalité, Jada Pinkett Smith, actrice américaine, s’exprime également sur le pardon en allant dans la même direction que TD Jakes. Elle explique que le pardon ce n’est pas par rapport à l’autre, mais bien par rapport à nous-même. Quand nous sommes capables de fouiller au plus profond de nous et se pardonner à nous-même nos erreurs, nos mauvais agissements, nous comprenons la force de libération du pardon et si nous aimons l’autre comme nous aimons Jésus-Christ, nous savons à quel point il est important de libérer l’autre également à travers le pardon.

Pardonne parce que Dieu est amour

Psaumes 103:10-11 (PDV, 2017) « Il ne tient pas compte de nos péchés, il ne nous punit pas comme nous le méritons. Son amour pour ceux qui le respectent est immense, immense comme le ciel au-dessus de la terre. »

Dieu nous aime intensément, profondément et énormément. C’est la première vérité que nous apprenons quand nous venons à Lui. Nous apprenons que Son amour n’a pas de limite, à partir de moment où nous Lui sommes fidèles. Si Dieu est amour et qu’Il vit en nous, nous devons pardonner comme Il l’a fait avec nous. C’est aussi simple que ça. Compliqué peut-être à appliquer au quotidien mais si on est conduit et inspiré par le Saint-Esprit, il n’y a pas de raison que nous n’arrivions pas à entamer ce processus de pardon. Dieu nous demande de nous aimer les uns les autres et cet amour comprend énormément de concessions, de compréhension et d’indulgence. Il nous a aimés tel que nous sommes, Il nous pardonne quotidiennement, autant de fois que nécessaire; donc il nous appartient de faire de même avec notre prochain.

Matthieu 18:21-22 (PDV, 2017) « Alors Pierre s’approche de Jésus et lui demande : « Seigneur, quand mon frère me fait du mal, je devrai lui pardonner combien de fois ? Jusqu’à 7 fois ? » Jésus lui répond : « Je ne te dis pas jusqu’à 7 fois, mais jusqu’à 70 fois 7 fois. »

Pardonner est un acte de foi et d’amour en Dieu. Un acte de confiance et d’abandon total à Lui et à Son jugement. Quand tu pardonnes, tu décides que ta chair, ton être n’est pas plus important que le regard, l’amour et les préceptes de Dieu. A ce moment, tu choisis l’amour.

Pardonner c’est lâcher prise. C’est soigner sa paix intérieure et laisser Dieu prendre le contrôle du reste. Et pardonner permet de véhiculer la grandeur du mot « Amour » lorsque l’on croit en la puissance de Dieu.

1 comment

  1. Bonsoir,
    Tout d’abord merci pour cet article. Mais, avant la notion de pardon, se pose la question de la meilleure manière de réagir à l’offense . Comment se positionner, (à une époque où peu se soucient de son prochain) face à quelqu’un qui fait du mal intentionnellement ? Doit-on tendre la joue à chaque fois et pardonner ?

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close