Search

Le Seigneur t’invite à passer de l’autre bord avec Lui !

Même si le temps paraît calme, et que le parcours semble simple, on appréhende toujours l’imprévisible. Lorsque tu t’aperçois de la grandeur de ce qui te sépare de la prochaine rive, du sommet de la montagne de la lumière qui est au bout de cette vallée lugubre, tu te dis que tu n’y arriveras jamais !

Mais de peur de se retrouver au bord du gouffre, ne sachant que faire, se retrouvant au milieu d’un tourbillon qu’on ne contrôle pas, au milieu d’une tempête ne sachant comment s’en dépêtrer, on préfère rester sur terre et ne pas braver l’incertain.

En bons humains, nous n’aimons pas l’instabilité ou que notre confort soit perturbé et c’est compréhensible. Tu es parfois face au front, mais tu ne sais comment te battre parce que tu as déjà au préalable surestimé la bataille. Et par fierté ou culpabilité, on cherche à ce moment à trouver une issue, en espérant échapper à l’invitation du Seigneur à passer de l’autre bord avec Lui, à une nouvelle étape, à une nouvelle dimension.

Monte dans la barque

Luc 8 :22 (LSG) « Un jour, Jésus monta dans une barque avec ses disciples. Il leur dit: passons de l’autre côté du lac. Et ils partirent »

La peur te fera toujours faire un pas en arrière, le doute t’assaillira et amoindrira tes forces, et donc tes chances d’affronter ce nouveau défi et d’y arriver seront réduites. Et même si dans cette traversée tu auras à perdre des choses précieuses, ce n’est pas dit que tu perdras la bataille. Il te dit: fais ce pas de confiance ! Même si tu verseras des larmes de combat, Il les gardera précieusement dans des bocaux pour te rappeler qu’Il sait toutes choses et combien seront grandes tes bénédictions.

Jésus te demande de monter dans cette barque afin de traverser cette rivière. À chaque rame, Il te murmurera que tu n’es pas seul au milieu de cette tempête. Il te tiendra la main pour t’aider à pagayer et affronter ce Goliath de ta vie. Même si tu auras l’impression d’être en péril et que pour toi, c’est ton dernier moment, ne crains pas, ce n’est qu’une impression. Jésus demeure déjà dans ta barque. Il est le seul qui détient la clé de la mort.

Garde la foi !

Satan ne peut rien faire à part souffler un vent de peur sur toi. Et la décision te reviendra de suivre ou pas ce qu’il te dira. À toi de t’assurer de qui tu es, et en qui tu es planté. Et dès lors que tu te rappelleras ce que tu es, derrière qui et en qui tu te caches, les peurs s’effondreront et les craintes s’enfuiront. Alors, par ton calme et ton silence, tu discerneras la voix de Dieu dans ta tempête.

Luc 8:25 LSG « Puis il leur dit: Où est votre foi? Saisis de frayeur et d’étonnement, ils se dirent les uns aux autres : Quel est donc celui-ci, qui commande même au vent et à l’eau, et à qui ils obéissent? »

Dieu cherche, dans Son silence, à mesurer notre foi. Et dans ta barque, Il écoute ta foi. Sa Présence suffit pour maintenir la barque à flots et Sa Parole est assez puissante pour calmer ce qui nous effraye. Le ciel et la terre Lui appartiennent et se soumettent à Lui !

À chaque étape de ta traversée, le diable fera un pronostic vital sur ta réussite et te dira que Si tu t’obstines, tu couleras. Mais ce que Jésus te dit, c’est d’aller de l’autre côté avec Lui et de traverser. En effet, ce que le diable essaye et essayera de te faire oublier, c’est que tu n’es pas seul dans cette barque. Et lorsque tu prendras conscience que tu n’es pas seul et que le Seigneur Jésus est fidèle dans Son omniprésence et dans Sa Parole, ton âme ne pourra que soupirer davantage après Lui, comme une biche soupire après les eaux. Tu garderas confiance en Lui et tu avanceras avec foi vers cet autre bord vers lequel Il te mène…

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close