Search

Quelles sont les 12 tribus d’Israël ?

Exode 28 :21 : « Il y en aura douze, d’après les noms des fils d’Israël ; elles seront gravées comme des cachets, chacune avec le nom de l’une des douze tribus. » (Louis Segond)

Le peuple d’Israël, le peuple que Dieu s’est choisit, est évoqué le long des Saintes écritures et est souvent considéré comme mythique ou simplement historique. Comme un peuple qui a toujours été là, sans réel distinction. Cela est faux. C’est bien plus que ça. Il s’agit là d’une histoire profonde d’amour et de fidélité, entre afflictions et promesses, à travers l’ancienne alliance avec Dieu, qui revêt le mystère de la particularité des tribus d’Israël. Chrétiens et donc descendants desdites tribus, il est essentiel de connaitre l’origine des douze tribus d’Israël, car c’est un témoignage qui édifie. Comprenons pourquoi !

La promesse de Dieu à Abraham

Les douze tribus d’Israël représentent une communauté tribale, le peuple élu de Dieu. Mais elles sont avant tout et surtout la réalisation de la promesse que Dieu avait faite à Abraham. Mais qui est Abraham ? C‘est l’un des patriarches qui avait établi une alliance avec Dieu. Abraham, c’est le grand-père d’Israël. Dans ce sens, il est important de comprendre son rapport avec Dieu pour saisir la portée des douze tribus d’Israël.

Abraham est un exemple de foi, d’obéissance et de fidélité envers Dieu. Toute sa vie durant, il n’a cessé de Le servir avec dévotion et soumission. En dépit de la stérilité de son épouse et le fait qu’il n’ait pas eu d’enfants pendant sa jeunesse, son cœur ne s’irrita pas contre l’Eternel, demeurant dans l’espérance et l’adoration. Aussi, dans sa vieillesse, l’Eternel lui donna un fils, Isaac, enfanté de sa femme, Sarah. Il ne douta pas de la Parole de l’Eternel, ne se souciant pas de son horloge biologique mais se focalisant sur le miracle que la Parole allait déclencher.

En ce sens, il est écrit : « Espérant contre toute espérance, il crut, en sorte qu’il devint père d’un grand nombre de nations, selon ce qui lui avait été dit: Telle sera ta postérité. Et, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu’il avait près de cent ans, et que Sara n’était plus en état d’avoir des enfants. Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu ; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, et ayant la pleine conviction que ce qu’il promet il peut aussi l’accomplir. » (Romains 4 : 18-21).

 Aussi, l’Eternel dans Son désir d’éprouver Abraham et de tester sa fidélité, le mit à l’épreuve. Il s’adressa à son serviteur en ces termes : « Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t’en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai. »  (Genèse 22 :2). Abraham ne se rebella pas et obéit, se dépouillant de ce qu’il avait de plus cher pour manifester son amour à Dieu, se soumettant à Sa volonté parfaite.

Ainsi, « Lorsqu’ils furent arrivés au lieu que Dieu lui avait dit, Abraham y éleva un autel, et rangea le bois. Il lia son fils Isaac, et le mit sur l’autel, par-dessus le bois. Puis Abraham étendit la main, et prit le couteau, pour égorger son fils » (Genèse 22 :9-10). Mais « L’ange dit : N’avance pas ta main sur l’enfant, et ne lui fais rien ; car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique » (Genèse 22 :12).

Abraham ayant été obéissant, L’Eternel prononça à son égard bénédictions et promesses pour le bénir :

  • Genèse 13 : 15-16 : « car tout le pays que tu vois, je le donnerai à toi et à ta postérité pour toujours. Je rendrai ta postérité comme la poussière de la terre, en sorte que, si quelqu’un peut compter la poussière de la terre, ta postérité aussi sera comptée. »
  • Genèse 22 :17-18 : « je te bénirai et je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer ; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis. Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce que tu as obéi à ma voix. »
  • Genèse 28 : 14 : « Ta postérité sera comme la poussière de la terre ; tu t’étendras à l’occident et à l’orient, au septentrion et au midi ; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi et en ta postérité. »

On comprend donc que les douze tribus d’Israël désignent la postérité d’Abraham, telle qu’elle lui avait été annoncée par l’Eternel.

La bénédiction de Jacob

Isaac, fils d’Abraham, s’adressa à Jacob en ces termes : « Que le Dieu tout-puissant te bénisse, te rende fécond et te multiplie, afin que tu deviennes une multitude de peuples ! Qu’il te donne la bénédiction d’Abraham, à toi et à ta postérité avec toi, afin que tu possèdes le pays où tu habites comme étranger, et qu’il a donné à Abraham !» (Genèse 28 :3-4). Sont proclamées sur Jacob les promesses que Dieu a faites à Abraham. En ces mots, Isaac décrète que Jacob sera une pluralité de peuples. Jacob est donc celui par lequel va se matérialiser la promesse de Dieu car la postérité d’Abraham sera manifestée dans ses entrailles.

 La bénédiction de Dieu : De Jacob à Israël !

Genèse 32 : 24-30 : « Jacob demeura seul. Alors un homme lutta avec lui jusqu’au lever de l’aurore. Voyant qu’il ne pouvait le vaincre, cet homme le frappa à l’emboîture de la hanche ; et l’emboîture de la hanche de Jacob se démit pendant qu’il luttait avec lui. Il dit : Laisse-moi aller, car l’aurore se lève. Et Jacob répondit : Je ne te laisserai point aller, que tu ne m’aies béni. Il lui dit : Quel est ton nom ? Et il répondit : Jacob. Il dit encore : ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël ; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur.  Jacob l’interrogea, en disant : Fais-moi je te prie, connaître ton nom. Il répondit : Pourquoi demandes-tu mon nom ? Et il le bénit là.  Jacob appela ce lieu du nom de Peniel : car, dit-il, j’ai vu Dieu face à face, et mon âme a été sauvée ».

Jacob a lutté avec Dieu de sorte à ce que l’Eternel lui accorde le pardon et la bénédiction. En avouant son péché par son nom qui veut dire trompeur, usurpateur, il se soumettait au jugement de celui dont il réclamait la béné­diction; c’était un véritable abandon de soi, et une demande de pardon. L’Eternel en changeant son nom en Israël, « celui qui lutte avec Dieu et avec des hommes, et qui est vainqueur » ou encore « Nation Sainte de l’Eternel » accorde à Jacob, Son pardon et Sa grâce. Jacob portera le nom de Dieu face aux nations et il sera vainqueur s’il s’en remet à Lui. Dieu lui assure qu’Il sera le père des Nations, à en peupler la terre comme les étoiles dans le ciel et il en fut ainsi.

Exode 1 : 7 : « Les enfants d’Israël furent féconds et se multiplièrent, ils s’accrurent et devinrent de plus en plus puissants. Et le pays en fut rempli ».

12 fils de Jacob = 12 tribus d’Israël.

Jacob eut douze fils, mais ce sont dix de ses fils et les deux fils de Joseph qui composent les douze tribus d’Israël. En effet, Jacob a adopté Ephraïm et Manassé, fils de Joseph : « Maintenant, les deux fils qui te sont nés au pays d’Egypte, avant mon arrivée vers toi en Egypte, seront à moi ; Ephraïm et Manassé seront à moi, comme Ruben et Siméon. » (Genèse 48 : 5).

Jacob a engendré 12 fils, lesquels sont Ruben, Siméon, Lévi, Juda, Dan, Nephtali, Gad, Aser, Issacar, Zabulon, Joseph et Benjamin et une fille Dinah. Joseph est représenté deux fois dans la communauté tribale par sa postérité: Manassé et Ephraïm. Seule la tribu de Lévi n’avait pas de territoire, car, elle fut consacrée au service de l’Éternel.

  • Ruben signifie littéralement ‘’voyez un fils’’ : « Ruben, toi, mon premier-né, ma force et les prémices de ma vigueur, supérieur en dignité et supérieur en puissance, impétueux comme les eaux, tu n’auras pas la prééminence ! Car tu es monté sur la couche de ton père, tu as souillé ma couche en y montant » (Genèse 49 : 3-4). On comprend que Ruben a perdu son droit d’aînesse.
  • Siméon désigne l’exaucement, l’accomplissement : « Siméon et Lévi sont frères ; leurs glaives sont des instruments de violence. Que mon âme n’entre point dans leur conciliabule, que mon esprit ne s’unisse point à leur assemblée ! Car, dans leur colère, ils ont tué des hommes, et, dans leur méchanceté, ils ont coupé les jarrets des taureaux. Maudite soit leur colère, car elle est violente, et leur fureur, car elle est cruelle ! Je les séparerai dans Jacob, et je les disperserai dans Israël. » (Genèse 49 : 5-7)
  • Juda : Etymologiquement parlant, Juda signifie louange. La louange qui revêt un mystère, une offrande d’action de grâce qui déclenche la joie et le miracle. La louange est source d’autorité spirituelle, car elle suscite la présence et l’intervention de Dieu.

Jacob le bénit ainsi : « Juda, tu recevras les hommages de tes frères ; ta main sera sur la nuque de tes ennemis. Les fils de ton père se prosterneront devant toi. Juda est un jeune lion. Tu reviens du carnage, mon fils ! Il ploie les genoux, il se couche comme un lion, Comme une lionne : qui le fera lever ? Le sceptre ne s’éloignera point de Juda, ni le bâton souverain d’entre ses pieds, jusqu’à ce que vienne le Schilo, et que les peuples lui obéissent. Il attache à la vigne son âne, et au meilleur cep le petit de son ânesse ; il lave dans le vin son vêtement, et dans le sang des raisins son manteau. Il a les yeux rouges de vin, et les dents blanches de lait. » (Genèse 49 : 8-12)

  • Zabulon est synonyme de demeure, temple, habitation : « Zabulon habitera sur la côte des mers, il sera sur la côte des navires, et sa limite s’étendra du côté de Sidon. » (Genèse 49 :13)
  • Issacar signifie récompense : « Issacar est un âne robuste, qui se couche dans les étables. Il voit que le lieu où il repose est agréable, et que la contrée est magnifique ; et il courbe son épaule sous le fardeau, il s’assujettit à un tribut. » (Genèse 49 :14-15)
  • Dan signifie ‘’justice’’ : « Dan jugera son peuple comme l’une des tribus d’Israël. Dan sera un serpent sur le chemin, une vipère sur le sentier, mordant les talons du cheval, pour que le cavalier tombe à la renverse. J’espère en ton secours, ô Eternel ! » (Genèse 49 : 16-18).
  • Gad se définit par la joie et le bonheur selon son étymologie : « Gad sera assailli par des bandes armées, mais il les assaillira et les poursuivra. (Genèse 49 :19).
  • Aser veut dire ‘’celui qui est heureux’’ : « Aser produit une nourriture excellente ; il fournira les mets délicats des rois. » (Genèse 49 : 20).
  • Nephthali renvoie au mot ‘’lutte’’ : « Nephthali est une biche en liberté ; il profère de belles paroles. » (Genèse 49 : 21).
  • Ephraïm signifie ‘’fertilité’’ : « Joseph donna au second le nom d’Éphraïm car Dieu m’a rendu fécond dans le pays de ma misère. » (Genèse 41 :52)
  • Manassé signifie ‘’oubli’’ parce que c’était un nouveau départ pour Joseph « car, dit-il, Dieu m’a fait oublier toute ma peine et toute la maison de mon père. » (Genèse 41 :51)
  • Benjamin signifie ‘’le fils de ma puissance’’ : « Benjamin est un loup qui déchire ; le matin, il dévore la proie, et le soir, il partage le butin. » (Genèse 49 :27).

De quelle tribu est issu Jésus ?

Apocalypse 5 :5 : « Et l’un des vieillards me dit : Ne pleure point ; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux.

Jésus est de la lignée de l’homme selon le cœur de Dieu, David. David étant de la tribu de Juda. Jésus est le lion de la tribu de Juda qui a vaincu la mort, nous a délivrés de l’emprise du péché afin de nous accorder le salut et la rédemption.

Genèse 49 : 10 : « Le sceptre ne s’éloignera point de Juda, ni le bâton souverain d’entre ses pieds, Jusqu’à ce que vienne le Schilo. »

On comprend donc que même dans l’ancienne alliance, la nouvelle alliance était déjà annoncée. Il est souligné que le messie, celui par qui on a obtenu la rémission de nos péchés est de la tribu de Juda. C’est de cette tribu que venaient les souverains du Royaume jusqu’à la naissance de Jésus; Jacob ayant prophétisé le statut royal de Juda quand il déclare « le sceptre ne s’éloignera pas de Juda ».

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close