Search

3 attitudes à garder pendant la recherche de notre futur conjoint

Nous savons tous que nous ne rencontrerons pas notre partenaire de vie en restant enfermés dans notre sous-sol; il nous faut faire quelques pas dans la bonne direction. Or, pour s’assurer le succès, il est préférable de ne pas négliger ces trois attitudes.

 

Vous avez décidé de vous occuper de votre vie amoureuse cette année. Vous vous êtes inscrits à différentes activités chrétiennes pour augmenter vos possibilités de rencontrer quelqu’un. C’est très bien! Vous avez aussi révisé votre liste de critères comme nous l’avons suggéré il y a deux semaines. Bravo! Maintenant, avant de vous lancer la tête première dans cette quête, prenez le temps d’examiner votre cœur. Il ne suffit pas de savoir quoi faire pour trouver l’élu de notre cœur ni vers qui lancer nos recherches, il faut aussi procéder de la bonne manière, avec de bonnes attitudes.

1. SANS OBSESSION…

Prenez la décision que vous ne ferez pas de votre quête amoureuse une obsession. Même si vous en avez marre d’être célibataire et que vous voulez « régler » cet aspect de votre vie une bonne fois pour toutes, vous ne devriez jamais de vos recherches une priorité absolue. Il n’y a rien de plus repoussant qu’une personne célibataire qui est obsédée à se trouver un partenaire. Vous épuiserez vos amis à vous entendre vous lamenter et vos pasteurs se sauveront en vous voyant les approcher pour leur demander de prier « encore » pour cela!

Blague à part, vous êtes peut-être célibataire, mais ce n’est pas tout ce que vous êtes. Vous êtes aussi un enfant de Dieu en mission pour faire grandir Son Royaume. Le mariage n’est pas le but de votre vie; c’est votre appel, la raison pour laquelle Dieu vous a sauvés, qui doit rester en priorité. Gardez toujours un équilibre dans votre agenda et vos pensées… après tout, personne ne veut fréquenter un « déséquilibré »!

2. SANS ORGUEIL…

Certains chrétiens spiritualisent beaucoup trop le processus. Ils attendent que Dieu leur envoie l’être exceptionnel, parfait, et dans leur attente, ils ne font absolument rien. Ils ne font que prier et proclamer des passages bibliques (souvent pris hors contexte). Derrière cette attitude se cache parfois la crainte de se tromper, mais la plupart du temps, c’est purement de l’orgueil.

Une jeune femme chrétienne se voit tellement sainte, si précieuse, qu’elle attend que Dieu lui-même descende de son ciel pour lui présenter un prince parfait en tout point. (Il l’a déjà fait d’ailleurs, et ce prince se nomme Jésus, mais ça, c’est un autre sujet!) Ou le jeune homme qui dit attendre l’épouse parfaite spirituellement, soumise et au corps de rêve. Dieu ne vous enverra pas une personne en particulier. Il ne l’a jamais fait pour personne (sauf pour Adam, mais il n’y avait qu’une autre personne sur Terre!). Il vous a entouré de plusieurs chrétiens imparfaits et Il vous donne à vous le libre choix. Comme pour Ruth, qui a fait plusieurs pas pour se faire remarquer par Boaz, nous avons des pas à faire. Il faut s’attendre à Dieu et toujours agir selon sa volonté, mais Il ne faut pas s’attendre à ce que Dieu fasse tout le travail à notre place.

Rechercher un partenaire sans orgueil signifie aussi de se placer en position de service. Le mariage n’est pas là pour satisfaire nos besoins égoïstes. C’est un engagement à vie que nous prenons devant Dieu, de servir et prendre soin de cet autre enfant de Dieu. Chercher la personne parfaite à servir, au lieu de la personne parfaite qui nous servira, fait toute la différence dans nos résultats.

3. SANS COMPROMIS…

C’est vrai qu’il peut être frustrant de voir des célibataires non chrétiens autour de nous trouver des partenaires. Ils n’ont pas toutes les règles de sainteté à respecter, ce qui peut sembler plus facile pour eux et donc injuste pour nous. C’est aussi ce que pensait Asaph, comme il l’expose dans le Psaume 73. Tout semble plus simple pour les méchants, dit-il. « Jusqu’à ce que j’eusse pénétré dans les sanctuaires de Dieu, et que j’eusse pris garde au sort final des méchants. » (Psaumes 73.17 LSG) Le remède à la frustration? Retourner dans les sanctuaires de Dieu.

Il est nécessaire de prendre un bon temps avec Dieu lorsque ces frustrations arrivent, car si nous ne le faisons pas, nous risquons d’accepter les compromis que l’ennemi nous suggérera. Les compromis commencent tout doucement, ils semblent anodins, mais ils nous conduisent toujours dans un chemin qui s’éloigne de plus en plus de Dieu et de notre appel. Vous avez peut-être des critères à changer sur votre liste, mais vous ne devriez jamais toucher à votre position en Christ. Après tout, votre salut éternel est bien plus important que votre statut social.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close