Search

Apprendre à valoriser ces moments passés avec soi-même

« Il n’est pas bon que l’Homme soit seul » disait le Seigneur au sujet du premier homme qu’Il a créé. Qu’est-ce donc que passer un moment avec soi-même si ce n’est un moment passé seul ? Un moment avec soi-même est bien un moment passé seul, sauf qu’il s’agit bien d’un moment non d’une manière de vivre.

Depuis les temps Bibliques, on a mis en quarantaine des personnes pour préserver le reste de la communauté d’une impureté. Dans les maisons d’arrêt, l’isolement est une mesure punitive qui forcément est très mal vécue. Cette perception négative de l’isolement est exacerbée par la société actuelle qui, elle, a créé d’autres formes d’isolement.

La solitude dont nous parlons est différente de l’isolement social. Cette solitude est acceptée voire recherchée mais aussi ponctuelle. Oui, recherchée par qui et pourquoi ?

Quand Dieu vous veut seul

Bien que le Seigneur te veuille soudé(e) à la communauté des frères dans la foi, il est des circonstances où Il veut avoir un tête-à-tête avec toi. Il est une dimension d’échange que le Seigneur ne veut faire qu’avec toi.

Imagine un époux très aimé et apprécié de sa belle-famille. Celle-ci l’apprécie tellement que depuis les noces, elle ne lui laisse aucun moment d’intimité avec son épouse. Elle reste avec le couple tout le temps, tant elle aime leur compagnie. Comment penses-tu que l’époux le prendrait ? Mal assurément !

Eh bien, il en est du naturel comme du spirituel. De façon collective comme  individuelle, nous sommes l’épouse du Christ. C’est à juste titre que les moments d’intimité sont nécessaires, pour mieux Le connaitre et pour recevoir Son dépôt dans nos cœurs. L’amour aime le tête à tête. N’est-Il pas le Cep et toi le sarment ?

Chaque jour, au matin idéalement, recherche Sa direction pour toi (Marc 1 :35). Plonge les regards dans Sa parole et grave-la sur ton cœur. Aies des périodes mises à part pour Lui, loin de tout et de tous. Parle-Lui et surtout écoute-Le.

Parfois,  il te faudra même te taire et juste l’écouter.

Lamentations 3 : 26,28  (LSG) « Il est bon d’attendre en silence le secours de l’Éternel… Il se tiendra solitaire et silencieux, parce que l’Éternel le lui impose »

Quand les circonstances vous l’imposent

Quel est ton cas ? Est-ce le célibat ? Un déménagement? Un voyage dans un pays étranger ? Profites-en pour te construire. J’aime à dire que le célibat est le meilleur moment de la vie. On a le temps de profiter de soi. Ce n’est pas égoïste de prendre soin de soi, de s’offrir des restos, des livres, de découvrir de nouveaux endroits, d’aller dans des conférences, se former à de nouvelles choses. C’est aussi le moment de se donner au service dans l’Église et auprès des personnes qui ont besoin d’aide.

C’est aussi le bon moment pour te préparer à la prochaine étape. Parce que oui, ce que tu vis est une étape. Alors quand tu es seul(e), profites-en tant que cela dure! Les enfants de Dieu n’ont parfois pas conscience d’à quel point la présence de Dieu est vraiment source d’inspiration. Sois inspiré(e) !

Malheureusement, il est des circonstances plus difficiles qui nous conduisent à nous retrouver seul avec nous-même.  Deuil, maladie, détention, abandon des proches…Si c’est ton cas, je t’encourage à puiser du réconfort dans ces propos du Seigneur :

Esaïe 49 : 15-16 (LSG) « Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles? Quand elle l’oublierait, Moi je ne t’oublierai point. Voici, je t’ai gravée sur mes mains… »

Et voici l’assurance que te donne le Seigneur en Matthieu 28 :20 (LSG) « … Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » Comme Christ dit, tu n’es pas seul(e) : « je ne suis pas seul, car le Père est avec moi » (Jean 16 :32).

Le Père est non seulement avec toi mais parce que tu as a reçu Christ, Il est en toi. Donc la vérité, c’est que tu n’es JAMAIS seul(e). C’est un fait que l’ennemi tentera de te faire perdre de vue et particulièrement en temps d’épreuve. Refuse-le !

Il ne s’agit pas de faire une sorte de déni de la situation. Mais de connaitre et vivre la vérité de Dieu de sorte que ce que tu traverses ne t’éteigne pas. Mieux, dans cette solitude imposée, fais maintenant le choix de te retirer dans les bras de ton Papa plein d’amour. Quand Jean fut exécuté et que Jésus l’apprit, la Bible nous apprend qu’il se retira pour prier, tout seul (Matthieu 14 : 13).

C’est dans ces moments où tu es [d’apparence] seul(e) et probablement éprouvé(e), que le Seigneur veut te remplir. Ne te laisse pas aller à l’isolement social. Je ne sais pas les circonstances que tu vis, ni l’environnement qui est tiens mais tandis que tu restes connecté(e) à Dieu par tes moments d’intimité, ne t’isole pas non plus des Hommes. Le Seigneur a déposé en toi, quelque chose dont a certainement besoin un autre de Ses enfants.

Les moments où tu es seul(e) avec toi-même sont aussi des temps où tu parles à ton âme, tu mènes tes pensées captives, tu ordonnes à ton corps de recevoir la vie divine. Ne les fuis pas. Chéris-les, recherches-les, valorises-les.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close