Search

Apprendre de ses erreurs pour mieux aborder la nouvelle année 


Proverbes 24 : 16  (Louis Segond) « Car sept fois le juste tombe, et il se relève, mais les méchants sont précipités dans le malheur »

Aaah la fin d’année, période de fête et de réjouissance, occasion propice pour élever Shamma en famille, de merveilleux moments de partage en perspective et d’observation des bienfaits de Dieu dans nos vies au cours l’ année qui tend vers son terme. Mais surtout, il s’agit d’un temps de révision et de bilan de nos erreurs dans notre marche avec Jésus. Dans cette marche tumultueuse de la vocation céleste , pour que nous nous alignions au service de Dieu.

2 Corinthiens 12 : 10  (Louis Segond) « C’est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ ; car, quand je suis faible, c’est alors que je suis  fort »

C’est lorsque tu es faible, tu es en réalité davantage fort, ce qui peut se révéler être un paradoxe, mais qui en fait revêt une profondeur inestimable. Ainsi, j’aimerais que ceci prenne véritablement vie dans nos existences à tous, car comme j’ai l’habitude de le dire, Elohim n’a jamais attendu de nous que nous soyons parfaits. Il souhaite seulement que nous nous abandonnions complètement  à Lui, dans une relation de sincérité, d’obéissance et d’amour. Dieu veut tout simplement être plus fusionnel avec nous.

De ce fait, nous ne devrions pas nous juger lorsque nous commettons des erreurs, car elles nous serviront de tremplin vers l’accomplissement des plans de Dieu dans nos vies. De la même façon qu’un enfant tombe à maintes reprises avant de pouvoir tenir sur ses jambes, de cette même manière il nous est arrivé de faire des erreurs monumentales que nous n’avions pas réellement voulu réaliser. Le plus important est de se remonter les bretelles, de se nettoyer les genoux et de foncer jusqu’à ce que l’on y arrive (1 Corinthiens 10 : 11). Des erreurs sont compréhensibles, Dieu ne nous en tiendra jamais rigueur, alors cessons de nous attarder sur ce qu’Il nous a déjà pardonné dans nos prières et poursuivons ce chemin avec Lui.

Pour ceci, il est bon que nous voyions ensemble quelques outils qui nous aiderons à cocher sur les cases de notre liste de projets et résolutions pour l’année à venir à savoir : la confiance en Dieu, la persévérance et l’introspection de l’Esprit, sans oublier d’énumérer les attitudes à éviter telles que la procrastination et l’oisiveté.

Dis-moi avec qui tu marches et je te dirais qui tu es 

 Prenons la Parole dans Psaumes 37 : 4-5 (Louis Segond) « Fais de l’Eternel tes délices, et il te  donnera ce que ton cœur désire. Recommande ton sort à l’Eternel, mets en lui ta confiance, et il agira » et dans Matthieu 6 : 33 (Louis Segond) « Cherchez  premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus ». Très édifiant n’est-ce pas ? De ces versets on peut retenir et comprendre ceci: il nous faut avant toutes choses placer Dieu à la première place dans nos vies et tout suivra son cours sans que l’on s’en rende véritablement compte. Et comment mettre Dieu à la première place? En recherchant perpétuellement à savoir qui Il est, tout en appliquant dans le calme et la patiente ce qu’Il nous demandera de faire, ce que bien d’entre nous perdons de vue lorsque nous sommes pris et submergés par les évènements de la vie.

Mais retenons constamment ceci : l’Eternel se laisse toujours trouver par qui Le cherche désespérément (Matthieu 11 : 28 Louis Segond). A cause de ceci, nous devrions Lui faire confiance, car Il ne déroge jamais à Sa parole. C’est ainsi que David disait : « Mieux vaut chercher un refuge en l’Eternel, que de se confier à l’homme ; mieux vaut chercher un refuge en l’Eternel que de se confier au grand » Psaumes 118 : 8-9 (Louis Segond).

On ne peut accorder notre confiance en une personne que l’on ne connait pas, c’est pourquoi il est important de marcher dans Ses pas, l’un ne va pas sans l’autre et l’on ne peut aimer quelqu’un si quelque part en nous, nous n’avions foi qu’il ne nous délaissera jamais.

Une persévérance à toutes épreuves 

S’il y a bien une chose que bon nombre de personnages bibliques ont tous en commun, c’est leur persévérance face à l’adversité. Il est écrit dans le livre de Jacques 1 : 12 (Louis Segond) «  Heureux l’homme qui supporte patiemment la tentation ; car après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que le Seigneur a promise à ceux qui l’aiment », puis dans Colossien 4 : 2 (Louis Segond) «  Persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâces ». Notre Dieu n’est-il pas excellent et prévoyant ? Au travers de ces passages, nous pouvons soutenir qu’Adonaï nous dit ceci,  que le fruit de la persévérance est sans égal et produit en nous l’espérance infaillible de l’Esprit, de sorte que nous étant confiés en Lui, elle ne tarisse jamais. Comme nous l’avons tous surement déjà vécu, il nous est arrivé d’avoir des jours avec et des jours sans, des jours où nous nous sentions tellement oppressés de toutes parts, que tout ce que nous avions envie de faire sur le coup était de pleurer et de crier à Elohim, tant notre désarroi était grand, du fait des obstructions multiples de Satan à l’accomplissement des voies de l’Eternel dans nos vies. Dans ces périodes là, on a tellement l’impression que l’on fait des gaffes et au sortir de celles-ci, on ne sait plus comment parler à Papa. Pourtant, Il nous dit ceci : Persévérez dans la prière! C’est un Dieu de promesses, Sa parole est vraie et aucun de Ses mots n’est vide ou futile. On voit qu’Il a tout dégagé devant nous, car Il nous dit en ajoutant dans Romains 8 : 38 , qu’absolument rien ne pourra nous séparer de Lui. La prière tient une place évidente retenons-le, demandons donc au Paraclet de nous en accorder une rosée supplémentaire et particulier et demeurons fermes.

Saint-Esprit éclaire mes voies   

Le Saint-Esprit est tellement cool ! C’est véritablement extraordinaire d’échanger avec Lui. Juste pour dire que nous devons garder l’oreille attentive à Ses douces paroles et toujours nous référer à Lui et à la Parole, pour savoir si par le biais de nos objectifs spécifiques, nous nous rapprochons de nos objectifs généraux de l’année. Notre disponibilité à Sa voix, déterminera l’achèvement de nos projets. Car de Ses préceptes animés de la source de toutes choses, et par l’application de ceux-ci, nous aurons assurément ces victoires que nous espérons tant. Ainsi, comme des bilans médicaux, nous devons constamment faire ce passage à nu face à Lui, pour connaitre nos constantes et ce qui reste à faire et alors recevoir de Lui les instructions qui nous y mèneront. C’est en ce sens que le psalmiste disait :« Sonde moi, ô Dieu, et connais mon cœur ! Éprouve-moi, et connais mes pensées ! Regarde si je suis sur une mauvaise voie, et conduis moi sur la voix de l’Eternité » Psaumes 139 : 23-24 (Louis Segond).

Aussi, comme des fils et des filles prodigues de notre Père, il nous est sans doute arrivé de brader notre héritage, dans une ignorance personnelle. Mais Elohim nous dit que même en nous étant détournés de Ses voies, Il  sera toujours là pour nous accueillir, de sorte que lorsque nous  nous reprenons et nous nous repentons, notre relation avec Lui s’encre davantage en Jésus. C’est alors qu’après avoir été sondés par l’Esprit, nous devons confesser ce que nous avions fait car « Celui qui cache ses fautes ne réussira pas. Mais celui qui les reconnait et les abandonne est pardonné » Proverbes   28 : 13 (Louis Segond).

Demain ne t’attendra pas 

Partons dans Proverbes 27 : 1 (Louis Segond) « Ne te vante pas du lendemain, car tu ne sais pas ce que le jour peut enfanter »

Une des mauvaises habitudes que nous avons c’est de perpétuellement remettre à demain, ce que nous pouvons faire aujourd’hui et tout de suite. Prétextant dormir, parler avec nos amis sur nos téléphones, bref, des activités vaines nous prennent énormément de notre temps, de sorte qu’au soir venu, en observant le déroulement de notre journée, nous constatons que nous n’avons rien accompli de probant. A qui est-il déjà arrivé d’avoir tellement repoussé le moment de faire ses exercices dans la journée et la nuit pour finir par se réveiller le lendemain matin complètement dépourvu devant le prof et terminer avec une sanction que l’on n’aurait sans doute jamais eue si nous avions réagi à temps. De ce fait, comprenons que toujours retarder l’échéance de ce que nous devons faire est un péché, et que nous ne devrions pas être étonnés si en nous comportant de la sorte, nous n’arrivons pas à tenir les buts que nous nous étions fixés. Car l’on récolte ce que l’on sème et pas le contraire. Le fruit de la négligence est amer, c’est l’échec.

La paresse un manteau bien lourd !

Le Seigneur pourvoira ! Dieu fera pour moi ! … Des répliques comme celles-ci, j’en ai entendu des tonnes et des tonnes. Et il m’est également arrivé de le dire moi-même. Il y a parfois des frères et sœurs que nous observons dans l’assemblée, qui ne font jamais rien et disent presque comme une récitation que L’Eternel fera tout pour eux. A ceci je dirai qu’il n’est pas mauvais de marcher par la Foi, bien au contraire, c’est une qualité inestimable! Toutefois, il n’est pas bon d’ajouter à ceci une couche de paresse, de sorte à toujours se retourner les pouces et que la pluie du Saint-Esprit tombera toute seule d’un claquement de doigts. Ce n’est pas en restant assis que David est devenu roi d’Israël, ce n’est pas en restant blotti dans son lit que les choses se feront d’elles-mêmes. Il est bon d’attendre de  Papa tout en y mettant du soi. C’est participant activement que Paul devint cet apôtre si remarquable, c’est en donnant de Lui-même que Jésus reçu le nom au-dessus de tous les noms. La paresse est pareille à l’insensé qui ne sait pas ce qu’il dit et fait, pour ensuite être empli de stupéfaction et de paroles folles devant les œuvres de Papa. Ce fut ainsi le sort des vierges folles qui n’ayant pas étés prévoyantes et attentives n’achetèrent pas de l’huile en réserve, ratèrent  l’arrivée de l’époux, et eurent les portes fermées manquant ainsi les noces avec l’époux.  Proverbes 19 : 15 « La paresse fait tomber dans l’assoupissement, et l’âme nonchalante éprouve la faim »

 En somme, nous devons retenir qu’avec un zeste de persévérance et de confession, agrémenté d’une dose la confiance en Dieu et alimenté d’une cuillère à café de rosée divine et de communion, nous réussirons à coup sûr les recettes de nos projets. Cela ne se fera pas sans nous éloigner de la procrastination et de l’oisiveté, si nocives à notre santé spirituelle. Soyez alors bénis dans le nom puissant de notre Sauveur Jésus et bonne fête à tous!

1 comment

  1. Merci, grâce à Dieu je tiens le coup dans l’épreuve que je vis actuellement avec mon conjoint… qui es adulterien depuis bientôt 3 ans. J’ai 2 garçons 7 et 17 ans, le Grand est en Christ🙏🏽 alors je suis Frequence Chrétienne et je grandis chaque jour. Je demande à Dieu de me donner la force, et de me guider vers le chemin qu’il a choisi pour la vie. Amen Amen Amen

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close