Search

Au secours! J’en ai marre d’attendre!

Il y a une différence entre poursuivre la bénédiction de Dieu et être obsédée par un désir. Il n’y a aucun problème à espérer se marier un jour. D’abord Adam puis Ève et les deux sont devenus « une seule chair ». Dieu a crée Lui-même le mariage et Il a toutes les intentions de continuer à unir hommes et femmes devant l’autel. Cependant énormément de célibataires vivent mal le fait d’être…célibataires ! Ils courent après le mariage comme on coure pour ne pas rater le dernier train. Besoin d’aide contre la frustration ? Voici  3 points qui pourront vous aider.

1. Le célibat n’est pas le problème et le mariage n’est pas la solution

Romains 12 :2 (Semeur)

Ne vous laissez pas modeler par le monde actuel, mais laissez-vous transformer par le renouvellement de votre pensée, pour pouvoir discerner la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait.

Le célibat n’est pas une maladie; ce n’est pas un microbe dont il faut absolument se débarrasser. Cessons de nourrir cette pensée héritée du monde. Les films mentent, les chansons mentent et surtout le diable et ses démons mentent ! Nous n’en sommes pas conscients mais à force de lire, regarder, écouter les choses de ce monde (livres, musique, films, séries etc.) nous sommes pollués par les mensonges de satan. Nous imaginons toutes sortes de fantaisies sur l’amour, le mariage, les relations de couples. C’est pourquoi souvent dans nos relations, nous sommes déçus car nous vivons à partir d’illusions véhiculées par l’évangile d’Hollywood.

Le mariage ce n’est pas un coup de foudre, ce n’est pas que des fous-rires et du bonheur tous les jours. Le mariage est une institution biblique, c’est un engagement spirituel entre Dieu, un homme et une femme. Le mariage est un marathon que seuls les champions arrivent à mener jusqu’au bout. Le mariage c’est beaucoup de concessions, du sacrifice et un don de soi quotidien. Le mariage c’est être capable de supporter et surmonter les douleurs de la vie à deux, c’est être toujours prêt à pardonner les blessures et à continuer d’avancer avec quelqu’un qui nous a fait du mal. Le mariage c’est accepter de laisser de côté ses envies pour faire plaisir à quelqu’un d’autre. Il faut beaucoup de courage et de détermination pour réussir à tenir la promesse du « jusqu’à ce que la mort nous sépare » ! Alors comprenons que ce n’est pas un jeu pour les enfants, les adultes immatures, les personnes égoïstes, orgueilleuses ou susceptibles.

 

Jacques 4 :3 (Semeur)

Quand vous demandez, vous ne recevez pas, car vous demandez avec de mauvais motifs : vous voulez que l’objet de vos demandes serve à votre propre plaisir.

Parfois nous ne recevons pas parce-que nous demandons avec de mauvais mobiles. Nous cherchons à nous satisfaire plutôt qu’accomplir la volonté de Dieu. Tout le monde veut se marier et chacun a sa raison : être heureux, ne plus souffrir, ne plus s’ennuyeux, avoir du soutien dans nos moments difficiles, être bien vu par la société (dans certaines cultures, le célibat après un certain âge est un grand problème, une honte même)… Nos raisons sont nombreuses mais souvent mauvaises et parfaitement charnelles. Et Dieu n’a jamais promis d’accomplir les désirs de notre chair. Voilà pourquoi pour beaucoup nous sommes encore célibataires : notre désir est purement charnel et donc mauvais.

Le mariage n’est pas un médicament pour guérir de blessures émotionnelles, ce n’est pas un substitut à un quelconque mal-être intérieur. Dieu ne peut pas nous donner un conjoint afin d’en faire un instrument d’autosatisfaction, un placebo pour nos manques affectifs ou une échappatoire aux dures réalités de la vie.

 

2. L’impatience est le fruit de la chair

Psaumes 145 :16 (Semeur)

Tu ouvres ta main et Tu combles les désirs de tout ce qui vit.

 

De la même manière que la patience est un fruit de l’esprit, l’impatience est un fruit de la chair. Le manque de Dieu produit l’abondance de la chair. Le fait qu’elle nous domine au travers de mauvais désirs est un signe que nous manquons de la présence du Saint-Esprit dans notre vie car partout où l’Esprit abonde, la satisfaction abonde. Lorsque nous vivons en relation proche avec le Seigneur, nous sommes heureux et cela peu importe notre condition physique ou sociale. Dieu nous comble et répond à tous nos besoins et plus nous cultivons notre relation avec Lui et plus nos désirs deviennent Ses désirs et non plus ceux de notre chair.

 

Job 36 :21 (Segond 1910)

Garde-toi de te livrer au mal, Car la souffrance t’y dispose.

 

Genèse 16 :15 (Segond 1910)

Agar enfanta un fils à Abram ; et Abram donna le nom d’Ismaël au fils qu’Agar lui enfanta.

L’impatience est un des plus grand piège de satan. Quand nous nous impatientons nous souffrons, nous nous sentons mal à l’intérieur et nous cherchons absolument à résoudre le problème. Et comme Abraham et Sarah, au lieu d’attendre patiemment le temps de Dieu, nous essayons de provoquer nous-mêmes notre bénédiction. Mais tout ce que nous ferons par nos propres moyens échouera. Agar a bien enfanté un fils à Abraham mais cela s’est fini en désolation : la relation entre Sarah et sa fidèle servante a été brisée, Agar s’est retrouvée sans travail et sans logement, chassée avec un enfant en bas âge, Abraham a été forcé de se séparer de son fils et le mariage d’Abraham et Sarah a connu un moment difficile… Abraham s’est compromis, il a succombé à la tentation plutôt que de rester dans la volonté de Dieu. Il a préféré avoir un enfant qui n’était pas une bénédiction de Dieu plutôt qu’attendre que la promesse s’accomplisse et il a fini par regretter. Et cela n’a provoqué que souffrance et déchirement.

Si vous décidez dans votre impatience d’essayer de provoquer des rencontres amoureuses, sachez que oui vous rencontrerez quelqu’un mais cette personne ne sera pas celle promise par Dieu. Vous tomberez sur un homme qui volera votre virginité puis vous quittera, une femme qui sera avec vous que pour votre argent, un homme violent qui vous fera du mal, un conjoint infidèle ou qui vous éloignera du plan de Dieu pour votre vie etc. Et c’est souvent les conséquences de nos décisions précipitées qui nous font le plus souffrir.

Par ailleurs, si le diable n’arrive pas à vous pousser au compromis dans une relation qui ne vient pas de Dieu, il utilisera l’impatience pour vous garder dans la frustration. Vous ne coucherez avec personne, vous attendrez tranquillement dans votre coin, vous continuerez de servir le Seigneur avec bonne volonté, mais à l’intérieur, vous demeurerez dans la tristesse, vous n’arriverez pas à expérimenter la joie du salut que le Seigneur promet dans Sa parole. Par l’impatience, satan vous vole des mois et des années de bonheur que vous ne pourrez jamais récupérer !

 

 

3. Cette obsession malsaine est une distraction du diable

Matthieu 19 :12 (Français courant)

 

Il y a différentes raisons qui empêchent les hommes de se marier : pour certains, c’est une impossibilité dès leur naissance ; d’autres, les eunuques, en ont été rendus incapables par les hommes ; d’autres enfin renoncent à se marier à cause du Royaume des cieux.

Dans ce passage, la bible nous explique dans quel cas certains hommes seront célibataires toute leur vie. Premier cas, ce sont les personnes souffrant d’une incapacité physique ou mentale grave. Deuxième cas, ce sont les eunuques, les hommes castrés et dernier cas ce sont les gens qui ont décidé de leur plein gré, de se consacrer entièrement à Dieu. Ils ne sont pas attirés par le mariage et la vie de famille avec les enfants.

Alors si vous n’entrez dans aucune des 3 catégories, soyez en paix, vous vous marierez ! Il ne faut pas laisser la peur ou le doute vous dévorer ! Car parfois nous courrons après le mariage de peur de rester éternellement célibataires : c’est un autre des nombreux mensonges du diable !

 

Matthieu 25 :5-10 (Segond 1910)


Comme l’époux tardait, toutes s’assoupirent et s’endormirent.

Au milieu de la nuit, on cria : Voici l’époux, allez à sa rencontre ! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent. Les sages répondirent : Non ; il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous.

Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée.

 

Maintenant la question n’est plus de savoir « est-ce que je vais me marier ? » mais « quand est-ce que je vais marier ? » Et nous savons pertinemment que Dieu ne nous donne généralement pas de date pour l’accomplissement des promesses. Alors que devons-nous faire en attendant ? Nous préparer ! Dans ce passage de la Bible, les vierges folles savaient que l’époux allait venir, on le leur avait promis mais comme il mettait du temps, elles se sont lassées de patienter, elles en ont eu mare et au lieu de se préparer comme les vierges sages, elles ont dormi. Comme résultat, quand l’époux est arrivé, elles n’étaient pas prêtes et ont donc ratés leur bénédiction. Combien de fois avons-nous raté des bénédictions, parfois sans même le savoir, parce-que nous n’étions pas prêts…Quand notre conjoint arrivera, serons-nous prêts ou alors comme les vierges folles aurons-nous laissé tombé à cause de la longue attente?

Le diable aime que nous soyons obsédés par l’idée du mariage car pendant ce temps, nous ne faisons rien de positif et d’impactant avec notre vie. Plutôt que de chercher notre vocation, nous cherchons un mari ; plutôt que de nous remplir de l’esprit de Dieu, nous passons notre temps à chercher pour une épouse ; au lieu de combattre dans la prière pour nos proches et pour que la volonté de Dieu s’accomplisse dans notre pays, nos seules prières sont des lamentations « Seigneur c’est quand… ? », « Seigneur pourquoi ça ne vient pas… ? ». Nous ne sommes pas sur terre pour cela, le Seigneur a des projets autres. Il s’attend à ce que nous soyons des instruments d’évangélisation arrachant les âmes de l’enfer, des chrétiens nourrissant le peuple de Dieu afin que le corps de Christ grandisse et se fortifie… Pas des personnes superficielles qui pensent que se marier est le but ultime de leur vie. Il y a plus que ça !

Nous ne nous lasserons jamais de le dire : le célibat n’est pas un problème et le mariage n’est pas la solution ! Avoir ce désir quasi obsessionnel témoigne d’un réel déséquilibre émotionnel. Vivre quotidiennement dans l’impatience, qu’il s’agisse du mariage ou d’autre chose d’ailleurs, prouve que nous sommes encore trop charnels et conduits par nos désirs égoïstes. Mais ne perdons pas courage, ça va aller… nous sommes un édifice en construction, tout est pas encore au point mais Dieu y travaille. Alors ne laissons plus le diable nous voler notre vie. Attendons patiemment et avec joie, sachant que Dieu ne ment pas : tout ce qu’Il promet, Il a l’intention de l’accomplir !

5 comments

  1. Je peux sincèrement me dire que je me suis présentement dans le cas no2. Je veux servir mais mon coeur est rempli
    d’une tristesse parce qu’il semble que cette saison est interminable.
    J »ai du faire face a la tentation de la chair comme tous les célibataires chrétiennes, les pressions sociales de l’entourage et de la famille.
    Mais je persévère encore en ayant la foi , aujourd’hui’ hui ayant 44 ans j’espère encore trouvé un mari

  2. Slt, a tous et toutes, je me suis vu au cas 2 franchement. Le temps de Dieu est le meilleur. J’étais sur le point de commettre une erreur en voulant me marier forcément car je me disais a 37 ans c’est trop pour encore attendre.Merci Vraiment
    Que Dieu donne la sagesse a tous et toutes qui sont dans la mm situation que moi. Que Dieu nous donne une femme ou un mari selon sa volonté. Amen

  3. Je me suis vraiment reconnue dans le cas 2 et triste de le reconnaître, que DIEU m’aide à guérir émotionnellement et que sa Force soit mon partage. Merci pour l’enseignement puis DIEU continu de vous bénir .

  4. Gloire à Dieu pour ce message très édifiant!
    Que le Seigneur continue à t’utiliser puissament car tes articles sont une véritable bénédiction chère soeur Maïsha.

    Laëtitia

  5. Vraiment je suis énormément touché par cet enseignement plein de sagesse. Je prie que Dieu me la force à être en toutes choses.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close