Search

Cacher un péché, c’est encourager un démon !

« Hommes au cou raide, incirconcis de cœur et d’oreilles ! Vous vous opposez toujours au Saint-Esprit. Ce que vos pères ont été, vous l’êtes aussi » (Actes 7:51). Attelons nous à nous défaire des mauvais comportements que nous avons calqués, car ces comportements peuvent précéder notre chute, comprenons pourquoi.

Être chrétien est un processus progressif qui se caractérise par différents échelons qui nous propulsent dans l’élévation de notre maturité spirituelle. Mais nous ne pouvons pas véritablement fusionner avec L’Esprit de Dieu si nous sommes encore en proie à des esprits du malin. On comprend donc que toute attitude contraire à La Parole s’érige comme un mur qui nous empêche d’accéder à notre croissance spirituelle.

Beaucoup de chrétiens ont peur et ont honte de se confier véritablement autant que ce soit dans la grande famille de l’église de même qu’il en est d’un face à face intime avec Dieu. Cependant cette attitude de réserve est un déni qui sert de blocage à l’œuvre de Dieu dans nos vies. La plupart cache un péché car ils ne s’en reconnaissent pas. Ils sont souvent si dégoûtés par leurs actions qu’ils préfèrent adopter une attitude de mirage. En d’autres termes, ils se conduisent comme s’ils n’avaient jamais péché. Pire, ils estiment que comme en Jésus ils sont de nouvelles créatures, leur vie ancienne est effacée.

Mais il est essentiel de comprendre ce qu’implique la nouvelle naissance en Jésus. Naître de nouveau signifie que nous nous livrons à Jésus, nous acceptons qu’Il nous rachète et qu’Il nous lave de tout péché. Mais comment soigner une blessure si le malade n’admet pas lui-même qu’il a besoin de traitement ? Le diable n’a certes plus le droit de nous réclamer car Jésus a payé nos dettes mais si nous restons dans une attitude de débiteur, le malin ne pourra avec grand plaisir que s’en servir contre nous afin de nous asservir.

Aussi, il est important de se confesser à Dieu et de Lui demander pardon pour nos fautes antérieures, celles que nous avons commises par ignorance ou mépris de Sa Parole, afin qu’Il nous pardonne. Cacher un péché c’est encourager un démon, car on ne peut déloger de votre cœur ou de votre esprit quelque chose que vous-même vous chérissez. On doit donc tous personnellement s’atteler à s’en défaire, car même si l’on croit avoir abandonné cette vile pratique, même si l’on nie l’avoir fait, même si l’on croit avoir repris le contrôle, on y succombe toujours. Car retenons-le, C’est L’Esprit-Saint qui donne le dégoût du péché, sans Son intervention, nous ne pourrions véritablement pas nous en détacher. En ce sens, il est écrit «  L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu » (Romains 8:16) ». Laisser L’Esprit nous guider est une preuve de conversion véritable. Une preuve que nous sommes sur la bonne voie.

Pour se défaire définitivement d’un péché, un chrétien doit :

1- Se laisser guider par le Saint-Esprit

Romains 8 : 26 : «  De même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit Lui-même intercède par des soupirs inexprimables »

2- Arrêter de se mentir à soi-même et à sa famille (l’église)

Nous devons nous exprimer avec sincérité et seule la vérité doit franchir nos lèvres car :  « L’homme pervers, l’homme inique, marche la fausseté dans la bouche; il cligne des yeux, parle du pied, fait des signes avec les doigts; la perversité est dans son cœur, il médite le mal en tout temps, il excite des querelles. »(Proverbes 6: 12-14).

3- Se défaire de tout sentiment de culpabilité

Romains 8 : 33 : « Qui accusera les élus de Dieu? C’est Dieu qui justifie! » . Quand l’Éternel nous accorde Sa faveur et Sa miséricorde, nul ne peut s’y opposer. Alors, rendons grâce pour Ses bienfaits.

4- Comprendre que Jésus a payé le prix pour nos péchés

1 Pierre 1 : 18-19 : «  sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous avez héritée de vos pères mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache ».

5- Demander pardon à Dieu d’un cœur sincère

Nous devons d’un cœur sincère confesser en disant : « Vois ma misère et ma peine, et pardonne tous mes péché » ( Psaumes 25: 8) car c’est : «  Auprès du Seigneur, notre Dieu, la miséricorde et le pardon, car nous avons été rebelles envers Lui» (Daniel 9: 9).

6- Se repentir et remercier Dieu pour Sa grâce

Ésaïe 55:7 « Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme d’iniquité ses pensées; qu’il retourne à l’Éternel, qui aura pitié de lui, à notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. »

Proverbes 28 : 13 : « Celui qui cache ses fautes ne réussira pas. Mais celui qui les reconnaît et les abandonne est pardonné. »

7- Suivre les commandements et marcher dans la sanctification

Deutéronome 11 : 13-14 : «  Si vous obéissez à Mes commandements que je vous prescris aujourd’hui, si vous aimez l’Éternel, votre Dieu, et si vous Le servez de tout votre cœur et de toute votre âme, Je donnerai à votre pays la pluie en son temps, la pluie de la première et de l’arrière-saison, et tu recueilleras ton blé, ton moût et ton huile ».

8- Ne jamais rompre la communion avec Dieu

Philippiens 4:6 : « Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. »

En somme, nous retenons que nous ne devons pas nous opposer à l’Esprit, nous devons nous soumettre cœur à nu, car la repentance est la condition du pardon. C’est cela que nous rappelle la Bible : « Actes 3:19    Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés. » (Actes 3 :19).

L’adage ne dit-il pas « une faute avouée est à moitié pardonnée » ? C’est peut-être vrai pour les hommes mais cela est si peu en comparaison de l’amour de Dieu qui nous pardonne entièrement sans nous en tenir rigueur, rancœur ou colère, nous console, nous restaure et change favorablement notre histoire.

Alors, pourquoi demeurer dans le péché quand Dieu ne nous demande qu’à nous laisser submerger par Son amour et Sa bonté infinis ?

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close