Search

Chrétien, sois sur tes gardes et veille sur ta langue !

« Si quelqu’un veut aimer la vie et voir des jours heureux, qu’il préserve sa langue du mal et ses lèvres des paroles trompeuses » 1 Pierre 3.10

« Que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler… » Jacques 1.19

Beaucoup de chrétiens ont un langage et une manière de s’exprimer qui déshonorent Dieu, utilisant à tort ou à raison la parole et de manière malsaine ou maladroite. De manière à prouver à l’autre qu’il sera condamné ou qu’il n’a pas raison. Mais il n’est pas question de rapport de force ou même de supériorité. Il n’est pas question d’humilier les autres, de les diminuer, de les calomnier ou même de les dénigrer. Tout ce qui sort de nos bouches doit édifier, consoler, et rafraîchir les âmes et non les pousser à l’isolement ou à la culpabilité. Car ce sont : « Les lèvres de l’insensé qui se mêlent aux querelles, et sa bouche provoque les coups. »

Le chrétien doit comprendre que sa parole doit motiver, doit planter la semence de Dieu et non adresser des propos accusateurs. Avant de nous précipiter dans de grands débats aussi importants soient-ils, demandons-nous si notre parole est source d’édification ou de destruction. Un chrétien n’a pas le même langage qu’un païen, car ils ne se soumettent pas à la même autorité. L’un est de Dieu, l’autre est du monde.

On comprend donc par là que la parole est un pouvoir. Un héritage que nous possédons depuis la naissance, le pouvoir de déclarer. Il est écrit que la mort et la vie sont au pouvoir de la langue (Proverbes 18.21). Car, c’est ceux qui proclament des paroles de vie qui suscitent les bénédictions au travers de la foi qui déborde de leur cœur. De même, ceux dont la langue est couverte de propos injurieux et dégradants, courent inévitablement vers leur perte. La Bible dit en ce sens « La bouche de l’insensé cause sa ruine, et ses lèvres sont un piège pour son âme ».

Nos paroles et nos propos définissent qui nous sommes. Ils désignent l’état de notre cœur. Un cœur est soit nourri par les fruits de l’Esprit, soit assujetti par les émotions de la chair (haine, colère, rancœur, agressivité). Les paroles qu’un chrétien prononce en disent long sur sa maturité spirituelle. Niveau bébés spirituels, niveau enfants spirituels, niveau disciples, niveau prophètes ? La parole qui sort de notre cœur est le reflet de l’échelon de notre esprit. Ce que nous disons, ce que nous exprimons révèle la vérité sur nous. Car notre parole est une caractéristique de notre caractère. Nous devons donc nous atteler à surveiller notre langue, car ce sont les paroles que nous proclamons qui vont aussi influencer le cours de notre vie. Si nous proclamons la vie, nous aurons la vie, si nous proclamons la mort, la mort nous harcèlera.

Cela étant dit, aucun homme n’est en mesure d’assujettir sa parole. Il a besoin de prier pour que Dieu le couvre de Sa sagesse infinie. Prions que L’Éternel nous rende conscients des paroles qui sortent de nos bouches. Alors, que des paroles de vies franchissent nos lèvres, que notre cœur soit léger et joyeux de sorte à entretenir la semence de L’Éternel, afin que nous ne puissions point pêcher par nos langues.

Que notre langue ne soit pas un instrument pour le diable, pour parvenir à détruire l’église mais qu’elle soit l’outil de Dieu pour solidariser la famille de Christ qui est l’église, par des paroles encourageantes et fortifiantes, des paroles de vie, de foi et de victoire qui sont un édifice de la gloire de Dieu dans nos vies respectives.

C’est par La Parole que le monde a été créé, et c’est par Cette même Parole que le Saint-Esprit peut nous transformer. Que l’amertume ne nous disperse pas de notre objectif : servir Dieu, en Esprit et en Vérité.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close