Search

Comment baser une vie de couple sur la Parole de Dieu ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Généralement, l’on pense que le mariage commence à partir du moment où l’on se passe l’alliance au doigt et que l’on se fait le bisou tant attendu devant les parents et les amis.

Pourtant, ton mariage commence bien longtemps avant. Tu construis ton mariage depuis ta naissance ! Cela peut te sembler incroyable mais, c’est la vérité. Car c’est tout ce que tu as vécu depuis ton bas âge jusqu’à maintenant, qui fait la personne que tu es aujourd’hui ! Il faut comprendre alors que la corde à trois fils se construit d’abord à deux puis à trois. A deux, c’est lorsque tu établis une communion divine avec Dieu. Le lien du mariage constitue le troisième fil qui s’ajoute. Sachant que selon la Parole ton/ta futur(e) partenaire a fait la même chose de son côté. Du coup, le fil qui représente Dieu sera doublé puisque chacun avait au préalable commencé à le tisser.

Le célibat

Pendant cette période, tu as le temps de te rapprocher de Dieu afin de te laisser façonner par Lui. C’est une période où tu as véritablement le temps ! Il est vrai qu’il y a l’école, les cours à l’université ou encore le travail, le service à l’église mais il n’ y a pas encore la vie de famille qui prend relativement de la place dans le programme, et heureusement d’ailleurs ! Car le mariage nous pousse à revoir nos priorités et si nous prenons le facteur temps, il ne sera pas distribué de la même façon pour certaines activités.

Pendant la période de célibat tu as cette liberté de te dire que tu peux passer 2 heures dans la prière sans te poser de question sur le repas pour ton mari, l’attention et l’écoute de ta femme ou encore les devoirs des enfants, etc. Tu peux jeûner du jour au lendemain, sans rendre compte à personne, mais si tu es marié(e) ce n’est plus la même chose car si tu jeûnes cela sous-entend que ton mari ou ta femme est d’accord car tu ne peux pas le « priver » de ton corps sans le/la tenir informé(e) au préalable. Ce ne sont pas des contraintes mais c’est un nouveau mode de vie, que l’on accepte en se mariant. C’est l’une des raisons qui a poussé Paul à dire cela :

1 Corinthiens 7 : 8-9 (LSG) « A ceux qui ne sont pas mariés et aux veuves, je dis qu’il leur est bon de rester comme moi. Mais s’ils manquent de continence, qu’ils se marient ; car il vaut mieux se marier que de brûler. »

Pendant ce temps de célibat, tu apprends à reconnaître la voix de ton Berger, à prendre du temps avec Lui, à Le laisser te former et t’enseigner. Cela ne signifie aucunement, qu’une fois marié(e) ce sera terminé mais simplement tu auras de prime abord appris à développer cette intimité seul(e) avec Ton Dieu. Il te sera difficile de vouloir développer une vie de couple sur la Parole de Dieu si ta propre vie n’est pas fondée sur Elle !

Comment voudrais-tu avoir un mariage réussi, être à l’écoute de Dieu, Lui être obéissant(e), si déjà seul(e), tu n’apprends pas à reconnaitre Sa Voix, à Lui être entièrement soumis(e), à retenir Sa Parole ? Car toute relation se façonne, se travaille et notre relation avec le Père en fait également partie.

Nous sommes responsables de la réussite de notre foyer et cela avant même que nous n’ayons une personne en vue. Car tu ne peux pas vouloir remporter le championnat du monde si tu ne t’es jamais entrainé ! Lorsque l’on voit des joueurs de tennis par exemple jouer en double, ils ont appris à jouer ensemble, à avoir leur code, leur affinité, leur stratégie d’attaque et de défense. Mais avant de savoir jouer en double, il fallait bien qu’ils apprennent à jouer au tennis. Donc ils jouaient en simple. Si tu veux gagner quand tu joues en double il faut d’abord savoir jouer, même si tu ne gagnes pas en simple ce n’est pas grave, tu auras une plus grande probabilité de gagner à deux. Mais va sur le terrain et entraine-toi déjà maintenant !

Les fiançailles

C’est un temps où l’on apprend à se connaître, mais aussi où l’on fonde ensemble les bases pour notre futur mariage. Il est bon dès ce temps, de commencer à partager des moments de méditations ensemble, de prières, de jeûne également. Le temps des fiançailles n’existe pas uniquement pour préparer le moment de célébration, choisir la salle pour les convives, le traiteur ou encore les vêtements du cortège. C’est un temps privilégié où on apprend à faire une seule âme avec l’autre. Peut-être que tu ne peux pas encore faire « un » physiquement avec ta fiancée/ton fiancé. En revanche, c’est l’occasion toute trouvée de placer Dieu, dès le début, au centre de votre relation. Et de faire un, ou d’apprendre à faire un, dans le domaine le plus important, apprendre à faire équipe ensemble !

Si, dès le départ, vous mettez tout en œuvre pour connaitre la pensée de Dieu sur ce qu’Il attend de chacun : du mari, de la femme, des enfants, vous êtes déjà en train de bâtir un foyer solide.

Les fiançailles sont un moment privilégié pour demander à Dieu Sa volonté pour votre foyer mais aussi comment vous pourrez le servir ensemble. Et pour connaitre la pensée de Dieu que faut -il faire ? Eh oui, on y revient encore, lire la parole et surtout la méditer. Pour rappel, lire et méditer sont deux exercices différents. Dans la méditation, il y a la notion de repasser la Parole encore et encore dans son cœur et se demander: « Comment puis-je appliquer ce verset à ma vie, ma situation, là maintenant tout de suite ? « 

Le Mariage

Si je dois prendre une image, nous pourrions comparer le mariage à un mille-feuille, je parle bien dans le cadre de la construction de sa vie spirituelle et j’insiste sur le fait que la comparaison rentre uniquement dans ce cadre-là. Car selon la Parole de Dieu, le mariage n’est pas plus que le célibat, ni le célibat plus que le mariage. Parfois, on a tendance à se sentir inférieur(e) parce que l’on est célibataire alors qu’il n’y a pas de quoi se sentir ainsi.

Le moment du mariage en ce qui concerne la construction de sa vie spirituelle serait comme un étage au-dessus dans un mille-feuille. Avoir des enfants viendrait encore au-dessus. Je te fais un petit schéma représentant les différentes étapes de la construction de ta vie sur la Parole de Dieu :

En d’autres termes, si tu n’as pas les couches inférieures, il te sera difficile voire impossible de constituer les supérieures. C’est pourquoi, il va être important pendant le célibat et les fiançailles de construire des bases solides et fondées sur la parole de Dieu pour que la mille-feuille ne ressemble pas à la tour de pise. Lors des fiançailles, le fait d’être à deux va vous permettre de commencer à vous challenger, vous pousser à aller plus loin. Mais pour cela, il faut bien comprendre que cela va dépendre au préalable de ta fidélité, de ta persévérance, de ta ténacité, de ta ferveur, donc de tout ce que tu as acquis seul(e)… Puis le mariage va vous permettre d’affiner et de perfectionner cette relation.

Pour certains, les bases ont été posées lors des fiançailles et au préalable pendant le célibat. Et pour d’autres, ceux qui sont nés et ont grandi dans une famille chrétienne, tout s’est fait au contact de leurs parents pendant leur enfance. Pour ce faire, vous pouvez prendre du temps ensemble dans la prière, dans la méditation de la Parole, dans la louange mais aussi en initiant des petits débats. Le mari est le pasteur de sa famille, il doit donc enseigner sa femme et ses enfants au sujet de la Parole. Fonder sa vie de couple sur la Parole sous-entend, que l’on n’attend pas uniquement un message le dimanche ou encore que l’on recherche une vidéo sur internet mais il faut véritablement que l’on puisse être nourri au sein même du foyer. Il est important de prendre des notes également de vos méditations et d’instituer des cultes familiaux.

Josué 24 : 15 (LSG)  » Et si vous ne trouvez pas bon de servir l’Eternel, choisissez aujourd’hui qui vous voulez servir, ou les dieux que servaient vos pères au-delà du fleuve, ou les dieux des Amoréens dans le pays desquels vous habitez. Moi et ma maison, nous servirons l’Eternel. »

Ce sont des habitudes, je dirai même de bonnes habitudes à prendre avant que les enfants n’arrivent pour qu’une fois que vous aurez la grâce de les avoir vous ayez au préalable construit et eu cette discipline de vie spirituelle. Nous devons amener les enfants prendre la parole de Dieu au sérieux mais également à être armés pour faire face au monde dans lequel nous vivons. La vie spirituelle individuelle ne s’arrête pas parce que vous avez une femme ou un mari. Bien au contraire, il est bon de garder ses moments privilégiés avec Dieu car Dieu peut se révéler à toi quand tu es en couple ou en famille, mais il peut également le faire quand tu es seul(e) avec Lui.

Luc 17 : 34 (LSG)  » Je vous le dis, en cette nuit-là, de deux personnes qui seront dans un même lit, l’une sera prise et l’autre laissée »

A travers ce verset, on comprend à quel point notre intimité avec Dieu est primordiale, on ne pourra jamais prendre l’un à la place de l’autre. Tu peux l’encourager, l’y inciter mais tu ne pourras jamais prendre sa place, cela relève de sa responsabilité. De plus, ce n’est pas parce que l’on est marié qu’il y a des versets qui ne s’appliquent plus à notre vie. Au contraire, il faut toujours les mettre en pratique comme :

1 Thessaloniciens 5 : 17 ( LSG) « Priez sans cesse. » ou encore Matthieu 6 : 6 ( LSG) « Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. »

C’est à ce moment que tu peux intercéder pour ta femme/ton mari, pour tes enfants. Vous pouvez le faire ensemble, en famille mais Dieu prend plaisir aussi à te voir lutter dans la prière pour le bien-être de ta famille. Et ce n’est pas non plus parce que tu es marié(e) que tu n’es plus fiancé(e) à Christ, que tu n’es plus son ami(e). Il attend toujours que tu te confies en Lui, que tu Lui racontes tes défis, tes victoires ! Il apprécie d’avoir cette relation avec toi et Il la veut, donc à toi de faire le pas.

Proverbes 8 : 17 (Martin) « J’aime ceux qui m’aiment ; et ceux qui me cherchent soigneusement, me trouveront. »

A la lumière de ce verset, tu comprends bien que l’intimité avec Dieu à l’échelle individuelle est primordiale ! De même, lorsqu’il y aura les enfants, vous devrez avoir vos moments aussi bien en famille qu’en couple, mais aussi individuellement. Ce sont des challenges à relever mais qui restent important pour ton équilibre spirituel !

En somme nous récoltons ce que nous semons. Cependant, nous devons savoir que le jardinage est une passion pour certains, une activité pour d’autre, un emploi pour quelques-uns, un moyen de se nourrir pour une partie mais quoi qu’il en soit, il requiert énormément de patience. Par conséquent, semons dès l’aurore pour notre foyer, pour nos enfants, nos petits-enfants. L’aurore c’est quand ? C’est dès à présent !

Je t’écris avec amour.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close