Search

Comment gérer les désaccords dans le couple ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Dieu a créé l’homme et la femme avec des spécificités, des différences qui leur permettent de se compléter. Le couple est formé d’un homme et d’une femme qui viennent de deux familles, éducations et parfois cultures différentes. Ces différences expliquent la vision différente des choses qui peuvent donner lieu à des désaccords. Et si on ne sait pas s’y prendre, ces désaccords peuvent mener à des disputes et créer un fossé dans le couple. De manière générale, vivre en intimité avec le Seigneur et manifester le fruit de l’Esprit, nous permettent de vivre une vie harmonieuse avec les autres.

Je vais aborder certaines composantes de ce fruit pour nous aider particulièrement à désamorcer les sources de conflit dans le couple.

La maîtrise de soi et l’humilité

Lorsqu’on n’est pas d’accord avec son/sa partenaire, il est important de discipliner son âme et de ne pas laisser ses émotions prendre le dessus. Comment faire pour se maîtriser ?

Jacques 1. 19 (BFC) « Rappelez-vous bien ceci, mes chers frères : chacun doit être prompt à écouter, mais lent à parler et lent à se mettre en colère. »

Dans ce passage nous avons la stratégie qu’il faut pour manifester la maîtrise de soi. Nous devons prioriser à tout prix l’écoute et prendre tout notre temps pour bien cerner l’avis de l’autre avant de réagir. La plupart du temps, au lieu d’écouter, nous préparons notre prochaine réponse et cela laisse place à l’incompréhension. On a l’impression d’être dans un dialogue de sourds ou de parler des langues différentes.

Certains domaines nous font réagir de manière plus vive, c’est sûr, mais là encore nous ne devons jamais oublier une règle essentielle que Paul énonce dans Philippiens 2:3 (LSG) : « Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. »

En faisant preuve d’humilité, nous ne resterons pas figés sur notre vision des choses pensant qu’elle est forcément la bonne. Nous pourrons manifester une ouverture d’esprit qui nous permettra d’accueillir et de considérer la pensée de l’autre dans le calme.

La patience et la douceur 

La patience nous aidera à demeurer dans l’amour et dans le calme, peu importe les désaccords. La Bible nous exhorte et nous met en garde dans Ecclésiaste 7:8-9 (LSG) : « Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement ; mieux vaut un esprit patient qu’un esprit hautain. Ne te hâte pas en ton esprit de t’irriter, car l’irritation repose dans le sein des insensés. »  L’impatience introduit sournoisement l’irrespect. Peu importe le désaccord, l’Amour est l’essence même du couple. Dans 1 Corinthiens 13:4-7 (Bible du semeur) Paul nous définit clairement l’amour : « L’amour est patient, il est plein de bonté, l’amour. Il n’est pas envieux, il ne cherche pas à se faire valoir, il ne s’enfle pas d’orgueil.  Il ne fait rien d’inconvenant. Il ne cherche pas son propre intérêt, il ne s’aigrit pas contre les autres, il ne trame pas le mal.  L’injustice l’attriste, la vérité le réjouit. En toute occasion, il pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère. »

L’amour nous a uni avec notre moitié, il est de notre devoir de l’entretenir correctement. En recevant constamment l’amour de Jésus dans notre intimité, nous verrons notre moitié comme Jésus la voit, et alors il nous sera plus difficile de laisser glisser un échange d’opinions diverses vers un conflit qui entraînera des blessures des deux côtés.

La patience est la première caractéristique de l’Amour. Même si nous avons raison, la patience nous permettra de laisser l’espace et le temps à l’autre d’en prendre conscience. Faire preuve de patience ne veut pas dire que nous ne devons pas nous exprimer en toute sincérité, mais que nous ferons plus attention à la forme avec laquelle nous présentons notre message.

La Parole nous le dit dans Proverbe 15:1 (LSG) : « Une réponse douce calme la fureur, mais une parole dure excite la colère. »  La douceur est une arme extraordinaire à laquelle c’est difficile de résister. A n’importe quel stade d’un désaccord, la douceur permet de réinitialiser la conversation.

La paix

Il y a des sujets de désaccords qui peuvent être complexes et nous faire perdre notre maîtrise de soi, pour ne plus du tout nous exprimer avec douceur.

J’ai grandi dans une famille où la communication déviait souvent sur la querelle, les disputes et la violence verbale. Finalement, il n’y avait pas de communication. Pour moi c’était normal, nous étions francs, entiers, de grandes qualités ! Le Saint-Esprit est venu déraciner cette fausse identité et ce ne fut pas simple. Mon mari, par la grâce de Dieu est resté très patient, tout en ne faisant aucun compromis avec la soumission. Très têtue, notre Seigneur a dû me briser à plusieurs reprises pour que je comprenne ma réelle et surtout nouvelle identité de fille de Dieu, d’héritière du trône de grâce.

J’ai longtemps demandé à Dieu de mettre une garde à mes lèvres, afin de ne pas déborder et de ne pas partir dans une véritable joute verbale. Cependant, il a fallu que je guérisse de nombreuses blessures pour entrer dans le repos céleste ; tu sais, cette paix insondable et inexplicable qui n’est que folie pour les hommes. Je ne dis pas que les anciennes habitudes ne me font pas de l’œil encore aujourd’hui, mais je sais une seule et unique chose, c’est que Dieu a sacrifié Son Fils pour me libérer de ces vieilles chaînes. Elles sont restées dans le tombeau alors que Jésus en est sorti pour nous envoyer Son Esprit-Saint. Je ne peux plus justifier ce genre de comportements, je ne le veux plus face à tant d’amour et de grâce. Même si c’est parfois difficile, courir après la paix sera mon unique but, peu importe la situation.

La Parole nous le dit clairement dans Hébreux 12:14 (Darby) : « Poursuivez la paix avec tous, et la sainteté, sans laquelle nul ne verra le Seigneur. » Il ne s’agit pas d’attendre que la paix envahisse l’atmosphère lorsque nous sommes en désaccords ; il s’agit de la poursuivre. La définition de ce verbe est : action de courir après quelque chose pour l’atteindre. Nous devons être intentionnels, être actifs pour rechercher et courir après la paix dans chacune de nos relations, encore plus au sein de notre couple. Si le débat dévie, alors choisissons de garder la bouche fermée en nous assurant que notre cœur n’acceptera aucune offense afin de demeurer dans le repos du Père. Dès que nous n’avons plus la paix, cessons toute action et courons aux pieds de Jésus dans notre lieu secret pour faire une mise à jour de notre cœur.

Il est souvent difficile d’exprimer nos désaccords dans un cadre paisible et aimant car selon les sujets, ils peuvent être plus ou moins sensibles. Mais, il est important de renverser ce raisonnement car peu importe la situation, peu importe les circonstances, le Fruit de l’Esprit doit être manifeste. Paul nous le dit dans Galates 5:24-25 (LSG) : « Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit…». Nous reconnaissons un enfant de Dieu, aux fruits qu’il porte ! Assurons-nous que ce soit ceux de l’Esprit-Saint. En restant focalisés sur cela, alors rien ne pourra nous ébranler. Nous ne verrons plus les désaccords comme un problème mais comme une manière céleste de grandir et de s’assurer que le Fruit ne reste pas vert.

Prière : Seigneur Dieu Tout-Puissant, étends Ta main sur les enfants que Tu as unis. Saint-Esprit, fait souffler un vent de paix dans les foyers. Sature l’atmosphère et nos bouches afin que toute parole prononcée Te glorifie, afin que l’amour découle de notre communication ; peu importe le sujet. Tu as dit que c’est par l’amour que nous aurons les uns pour les autres, que les âmes perdues nous reconnaîtrons. Père, circoncis nos cœurs afin que seul Ton amour soit répandu dans nos échanges. Garde nous humbles, ayant toujours un cœur enseignable afin de saisir les moments où Tu nous parles car nous ne voulons pas oublier que notre voyage ici-bas est une course, une marche et que ce n’est qu’un pied après l’autre que nous l’achèverons. Nous ne saurons jamais tout, alors permets-nous de rester humbles et doux de cœur à l’image de Jésus, en Ton Puissant Nom, j’ai prié. Amen !


PARTAGER L'ARTICLE SUR

2 comments

  1. Bonjour,
    Je vous remercie pour ce texte merveilleux, mon mari et moi mariés depuis 15 ans nous avons tellement de désaccord, d’incompréhensions etc… mais je garde ce texte au chaud pour me rappeler vos sages conseils merci à vous Shalom

  2. Merci Aurelie pour ce tres bel article. Que Dieu te benisse et t’illumine davantage pour nous benir encore!

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close