Search

Comment vivre un deuil ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Dans la vie, il y a des événements auxquels on n’échappe pas. Le genre d’évènements qui vient à toi et te surprend. Le deuil en fait partie. On ne peut pas passer à côté du deuil, on ne peut que le traverser. Même le Christ en Son temps, l’a traversé. 

Il est important de faire son deuil quand on a perdu une personne, une chose ou une opportunité. Le deuil te permet de conclure un épisode de ta vie pour tourner la page. Devant le tombeau de Lazare, Jésus-Christ a pleuré pour clôturer l’épisode du deuil et commencer l’épisode de la résurrection (Jean 11 : 35). Sans deuil il n’y a pas de résurrection. Essayer de ne pas faire le deuil quand on est endeuillé, c’est se détruire soi-même et retarder sa propre guérison intérieure (consolation).

On peut distinguer 4 sortes de deuils :

1- La perte d’un être cher

Perdre un être cher n’est pas facile à encaisser. Ce sentiment d’avoir perdu une partie de nous-même, cette paralysie dans plusieurs domaines où intervenait le défunt, ce vide que l’on ressent chaque jour depuis sa disparition. On ne peut retrouver l’apaisement que lorsque le deuil est fait. Pour faire le deuil d’un être cher tu dois :

  • Accepter

 Il te faut accepter que la personne est partit, que tu n’avais pas le pouvoir ou la possibilité de la retenir, que le temps de Dieu pour la reprendre était arrivé. 1 Samuel 2 : 6 (LSG) « L’Éternel fait mourir et Il fait vivre… » Tu n’y es pour rien, peu importent les circonstances de la mort.

  • Pleurer

Ne t’empêche pas de pleurer. Jésus aussi a pleuré. Les larmes sont le moyen le plus naturel pour faire sortir la peine que tu ressens dans ton cœur. Prends le temps de pleurer avec les hommes mais aussi devant Dieu. Quand les larmes auront séché, tu pourras alors laisser le Saint-Esprit poursuivre Son œuvre consolatrice en toi.

Jean 11 : 35 (LSG) « Jésus pleura »

  • Croire que tu n’es pas seul, et que Jésus-Christ est avec toi.

Il est vrai que ce proche que tu aimais est mort mais Jésus est vivant ; il n’est plus là mais Jésus est là. Dieu prendra soin de toi, Il pourvoira à tous tes besoins car tu es Son enfant.

1 Pierre 5 :7 (LSG) « et déchargez-vous sur Lui de tous vos soucis, car Lui-même prend soin de vous. »

  • Tourner la page

Il te faut tourner la page, tu dois refaire ta vie et reprendre avec tes activités. Cet être cher que tu aimais est mort mais toi tu es encore vivant. Tu dois poursuivre ta vie.

2- La perte d’une chose précieuse

Perdre sa maison, son travail, son argent, etc. est une tragédie. Quand on pense au prix fort qu’on a dû payer pour avoir la chose, au nombre d’années passées à épargner, à tout ce dont on a dû se priver pour en arriver là et ensuite tout perdre ! On a le cœur brisé. Le découragement et le désespoir s’installent.

Sans le deuil, tu passeras toute ta vie sur le banc du désespoir au milieu de l’échec et la pauvreté. Pour faire le deuil d’un chose, tu dois :

  • Accepter que tu l’as perdue

Matthieu 13 : 4-7 (LSG) « Un semeur sortit pour semer. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin : les oiseaux vinrent, et la mangèrent. Une autre partie tomba dans les endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre : elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un sol profond ; mais quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines. Une autre partie tomba parmi les épines : les épines montèrent, et l’étouffèrent. »

Le verset ci-dessus parle de l’histoire d’un semeur qui jeta sa semence sur 3 mauvaises terres. Le semeur avait perdu trois fois ses grains. Il a dû accepter trois fois sa perte et tourner la page. Accepte que tu as perdu et fixe ton regard sur le futur pour continuer à semer.

  • Se concentrer sur la bonne terre

La Bible poursuit l’histoire du semeur dans Matthieu 13 : 8 (LSG) « Une autre partie tomba dans la bonne terre : elle donna du fruit, un grain cent, un autre soixante, un autre trente. »

Concentre-toi sur tes victoires et non sur tes échecs. Tu as perdu un travail mais tu as encore une famille qui t’aime. Tu as perdu une chose mais tu as encore des personnes, tu as perdu de l’argent mais tu as encore tes dons et talents. Si ce que tu as perdu avait comme source Celui qui est en toi (Jésus-Christ), tu as perdu le fruit mais pas l’arbre, l’eau mais pas la source d’eau vive. Celui qui a la source en lui peut toujours reproduire ce qu’il a perdu.

3- La perte d’une opportunité

Beaucoup sont ceux qui ont raté ce que le monde appelle la chance de leur vie. Nombreux vivent dans l’amertume et le regret. Plusieurs se disent en eux-mêmes :  » J’aurais dû être, j’aurais dû faire, j’aurais dû avoir, si seulement, si je savais, etc.« 

Ces paroles remplies des regrets ramènent la personne dans le passé pour la faire vivre la journée sans fin de son échec, malgré le présent. Ainsi la personne vit une seule journée dans sa tête malgré la succession des jours et des nuits. La perte d’une opportunité est plus destructrice que les deux pertes précédentes. Lorsqu’un homme y reste longtemps, un esprit (démon) vient pour le maintenir dans cette journée sans fin. Les forteresses mentales se créent et les chaînes du passé se durcissent.

La perte d’une opportunité se présente souvent comme un deuil sans fin dans lequel on vit. Il faut la puissance de Dieu pour briser le joug ce de deuil prolongé, et rendre libre de la servitude de tout esprit qui maintient la personne dans ce joug sans fin. Pour en finir avec ce jour, tu dois :

  • Invoquer le Seigneur Jésus-Christ

Psaumes 50 :15 (LSG) « Et invoque-Moi au jour de la détresse ; Je te délivrerai, et tu Me glorifieras. »

Psaumes 107 :6 (LSG) « Dans leur détresse, ils crièrent à l’Éternel, et Il les délivra de leurs angoisses »

Par le moyen la prière, invoque le Seigneur Jésus-Christ. Il agit encore.

  • Proclamer un nouveau jour de grâce.  

Ésaïe 61 : 1- 2 (LSG) « L’Esprit du Seigneur, l’Éternel, est sur Moi, Car l’Éternel m’a oint pour […] publier une année de grâce de l’Éternel… »

Proclame une jour nouveau, rempli des grâces. Déclare la fin de cette maudite journée et le début d’un jour de paix rempli d’opportunités nouvelles, car comme la Bible le dit dans Lamentations 3 : 22-23 (LSG) « Les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme ; elles se renouvellent chaque matin. Oh ! que Ta fidélité est grande !

  • Marcher dans le projet de Dieu

Ne regarde plus en arrière mais regarde ce projet que Dieu a formé pour toi.

Jérémie 29 :11 (LSG) « Car Je connais les projets que J’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. »

4- La Perte du goût à la vie

C’est la perte la plus tragique de toutes. Elle a généralement pour conséquence l’amertume de la vie, suivie du suicide. Nous pouvons le voir dans l’histoire de Juda Iscariote.

Matthieu 27 : 3 (LSG) « Alors Judas, qui L’avait livré, voyant qu’Il était condamné, se repentit, et rapporta les trente pièces d’argent aux principaux sacrificateurs et aux anciens, en disant : J’ai péché, en livrant le sang innocent. Ils répondirent : Que nous importe ? Cela te regarde. Judas jeta les pièces d’argent dans le temple, se retira, et alla se pendre. »

Ayant livré Jésus, Juda venait de perdre non seulement sa place au milieu des disciples mais aussi sa vie en tant que disciple du Christ. Pendant 3 ans, il était connu, respecté et honoré parce qu’il était disciple de Jésus-Christ. Le voilà maintenant traître aux yeux des disciples et de tous ceux qui aimaient Jésus. Il n’a même pas su où aller parce qu’il n’était plus le bienvenu chez tous ceux qui le respectaient et l’honoraient. Il n’était plus un modèle à suivre mais un mauvais exemple. Désormais, son nom porte une connotation négative au point que personne ne peut nommer son fils, Judas Iscariote.

Juda ne croyait pas au pardon et à une nouvelle vie avec Jésus. Les personnes victimes de cette perte souffrent de dépression chronique. La pourriture de leur vie présente influencée par leurs mauvaises décisions déchire leurs âmes. Elles sentent que la mort est moins pénible que leur vie.

Jésus-Christ est le Seigneur d’une deuxième chance et de toute la chance qu’il te faut. Il y a encore de l’espoir pour toi. Jésus est Celui qui restaure les vies et qui pardonne toutes les iniquités. Cette vie dont tu as horreur, dépose-la à Ses pieds. Il a dit : Matthieu 11 :28 (LSG) « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et Je vous donnerai du repos »

1 Jean 1 : 9 (LSG) « Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. »

Jésus-Christ a besoin de toi, Il te veut dans Son équipe. Confesse tes péchés devant Lui, Il est fidèle est juste pour te pardonner et te donner une nouvelle vie en Lui.

Le deuil n’est pas seulement le moment où l’on pleure les morts et les choses perdues, mais aussi un moment de guérison intérieure. Seul le Saint-Esprit est capable de nous guérir totalement.


PARTAGER L'ARTICLE SUR

2 comments

  1. J’ai rompu avec une fille que j’aime eperdument pour chercher a plaire à Dieu mais depuis lors ma vie a basculer dans une depression et ma vie spirituelle a pris un coup je ne cesse de pleurer
    Je desire vraiment tourner la page . alors merci pour l’article

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close