Search

Cultes et rites funéraires. Quelle doit être l’attitude du chrétien ?

« Si quelqu’un s’adresse aux morts et aux esprits, pour se prostituer après eux, je tournerai ma face contre cet homme, je le retrancherai du milieu de son peuple » (Lévitique 20.6 ).

Plusieurs rites et coutumes ayant été ancrés dans nos éducations, plusieurs chrétiens dans l’église de Dieu se retrouvent consciemment ou un inconsciemment à vénérer les morts; à tel point que certains membres du corps de Christ leurs aient donné un caractère si sacralisé et indispensable que cela offense le cœur de Dieu. Nous demeurons dans la péché car nous mettons cela sur le compte de l’éducation, de la culture et de la tradition. Mais c’est inconcevable, c’est de la bassesse car c’est un culte que nous effectuons pour la gloire des morts.

Aussi, plusieurs chrétiens prient leurs défunts et leur demandent même la protection ou la bénédiction mais ils ne peuvent rien car le pouvoir et la puissance sont à Dieu. Poursuivons en soulignant que toute croyance selon laquelle les morts font l’intermédiation entre les Hommes et DIEU est erronée. Cela est un courant propagé par le malin afin de nous détourner de Jésus, le messie qui est le seul médiateur, le seul moyen de connexion entre l’humanité et l’Éternel. Dédier un culte est un péché, s’il n’est pas adressé à Dieu. Pourquoi offrir des offrandes et des louanges aux personnes disparues ? C’est donc l’idolâtrie et on se soumet aux ténèbres. Retenons que si Dieu n’est pas au contrôle, quelqu’un d’autre est au contrôle. Si quelqu’un d’autre est au contrôle, la bénédiction fait place au vice et à la psychose de l’âme. Comprenons que les défunts ne peuvent pas influencer notre avenir ni nos vies et rejetons toute pratique considérée malsaine aux yeux de Dieu car c’est une abomination. De ce fait, il est écrit : « Comme la nuée se dissipe et s’en va, Celui qui descend au séjour des morts ne remontera pas » (Job 7.9 ).

Nous devons avoir la force de réaliser que ce que Dieu donne, il peut le reprendre. Chacun a son heure. Cessons d’essayer de faire revivre ceux qui ne vivent plus car, ils sont dans le séjour des morts. La place de Dieu est intouchable et arrêtons de vouloir attribuer l’adoration qui lui est due à des idoles, à des ancêtres, à des morts. Choisir entre la vie avec le Seigneur et le culte des morts, dans un certain sens c’est un peu comme choisir entre le miracle et la condamnation. Pourquoi vouloir se compromettre quand une adoration sincère est capable de briser les chaînes ? Parce que le but de l’adoration c’est toujours Dieu, toute autre culte est une insulte à Sa majesté.

Alors, adorer Dieu ou demeurer dans l’idolâtrie ?

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close