18 Jan 2018
Home / FAMILLE  / Mariage et Famille  / Dieu à la rescousse des familles monoparentales

Dieu à la rescousse des familles monoparentales

Le plan de Dieu pour prendre soin des enfants est d’avoir un père et une mère à l’œuvre. Mais lorsqu’un des deux parents manque à l’appel, Dieu n’abandonne pas l’autre. Il est fidèle, présent et

Le plan de Dieu pour prendre soin des enfants est d’avoir un père et une mère à l’œuvre. Mais lorsqu’un des deux parents manque à l’appel, Dieu n’abandonne pas l’autre. Il est fidèle, présent et nous pouvons compter sur son aide. Il l’a promis.

(Nous parlerons aux femmes monoparentales ici, parce qu’elles sont plus nombreuses, mais les mêmes conseils s’appliquent aussi aux hommes qui sont seuls à élever leurs enfants.)
 
Avoir quatre bras et quatre jambes pour prendre soin des enfants, ce n’est pas de trop. Surtout le soir, lorsque nous sommes épuisés et que la petite dernière refuse de s’endormir. À bout de patience, il est rassurant de pouvoir demander à notre partenaire de prendre la relève. Alors, quoi faire lorsque nous sommes le seul parent?
 
Nous tourner vers Dieu. « Le père des orphelins, le défenseur des veuves, c’est Dieu dans sa demeure sainte. » (Psaumes 68.5 LSG) Ce verset démontre clairement que Dieu est près de ceux qui n’ont pas personne pour les aider. Une femme divorcée n’est pas veuve, mais le père n’est pas à la maison et l’effet est le même pour l’enfant. Il n’est peut-être pas orphelin au sens légal du terme, mais lorsqu’il passe une soirée avec sa mère, il est un peu « orphelin de père » ce soir-là. Et Dieu promet d’être présent.
 
Lorsque l’enfant se réveille dans la nuit, et que le père dit à la mère : « Continue à dormir, je vais m’en occuper », pourquoi fait-il cela? Parce qu’il aime son épouse, et qu’il veut le meilleur pour elle. Or, si l’homme aime sa femme, combien plus Dieu aime cette mère! S’il n’y a pas d’époux dans la maison, vous pouvez vous tourner vers Dieu, Il va vous offrir le support que vous avez besoin, le support que vous trouveriez dans un époux. Peut-être aurez-vous tout de même à vous lever pour aller consoler votre enfant, mais Dieu vous supportera en apaisant votre enfant (parce qu’Il est le père des orphelins) et en vous donnant une nouvelle force (parce qu’Il est le défenseur des veuves).
 
Prenez l’aide de Dieu, tournez-vous vraiment vers Lui, et vous verrez une différence. Comment? Les enfants ressentent l’exaspération ou la colère de leur parent, même si aucune parole n’est prononcée, et cela, dès leur très jeune âge. Dès que vous allez réaliser que Dieu est avec vous, qu’Il vous caresse doucement les cheveux pendant que vous tenez votre enfant, qu’Il vous fait un petit massage des épaules pendant qu’il pleure, vous serez plus calme, vous serez dans la paix. Cette paix, votre enfant le ressentira et il se calmera à son tour. C’est un principe spirituel, mais aussi psychologique. Et ça marche!
 
Au lieu d’essayer de contrôler la situation à vous seule, voyez-vous prendre la main de Dieu et Le laisser prendre le contrôle. « Arrêtez, et sachez que je suis Dieu: Je domine sur les nations, je domine sur la terre. » (Psaumes 46.10 LSG) Dieu est là pour vous aider vous, pour pourvoir à vos besoins (de patience et d’amour); et Il est aussi là pour pourvoir aux besoins de vos enfants, comme un père le ferait. Et si vos enfants ont besoin d’être corrigés, croyez-moi (par expérience!), Dieu va leur parler et les corriger. Faites confiance à Dieu : Il a promis d’être le soutien des orphelins et des veuves, et Il tient toujours Ses promesses.

c.mook@frequencechretienne.fr

Après s'être impliqués auprès des Jeunes et Jeunes Adultes de leurs églises pendant plus de 10 ans, Caroline et Tobias Mook ont senti le besoin d'oeuvrer auprès des célibataires chrétiens. Ils ont créé Passion374 en janvier 2015, un ministère inter-églises, pour répondre à cet appel. Passion374 supporte les célibataires chrétiens par une publication hebdomadaire d'articles (www.passion374.com), par des ateliers et conférences, ainsi que par des activités sociales périodiques.

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT