Search

Encourage ton conjoint à continuer

Galates 5 : 9 (LSG) :  un peu de levain fait lever toute la pâte.

 

Il n’y a rien de plus merveilleux que d’entendre de bonnes paroles de vos proches et surtout de votre partenaire, encourageant le moindre pas effectué sur un plan donné, afin de vous motiver à progresser. Le livre des Proverbes apprend au chapitre 16 verset 24 que les paroles agréables sont un rayon de miel, douces pour l’âme et salutaires pour le corps. C’est la preuve que l’Homme, en entendant des mots qui le réconfortent est à même d’aller de l’avant et ce n’est pas le fondateur du groupe automobile américain Ford Motors, Henry FORD, qui dira le contraire : « l’enthousiasme est à la base de tout progrès».

 

Soyez prompts à féliciter, à témoigner de la gratitude aux autres, à travers de petits mots tels : Merci, Merci pour le repas par exemple. Même si vous saviez, Maris, et qu’elle sait que son devoir consiste à vous faire à manger, il est bon de le lui reconnaitre chaque fois, car les paroles agréables sont un rayon de miel. Et pour celui qui sait, oh combien le miel après avoir conquis le palais de la bouche, met tout l’organisme en état de surexcitation, juste pour une petite goutte tombée sur la langue ; ce qui a pour conséquence le désir d’en prendre encore plus. C’est ainsi que les mots d’encouragement donnent du baume au cœur et motivent celui ou celle qui les reçoivent à aller plus loin, à se surpasser dans l’effort.

 

Reconnaitre le petit effort de quelqu’un et le lui dire avec chaleur, le motive à continuer sans ménagement. Votre mari est peut-être froid ou avare en compliment par exemple. Femme, dès qu’il le fera un jour, soyez attentive à le remarquer et diligente à lui notifier cela par d’autres mots dans le genre « ..ô que je suis touchée par tes mots, si tu savais combien ça me fait plaisir que tu me dises que je suis la plus belle femme, … que je suis ton cordon bleu…  » Vous verrez l’effet que cela produira en lui. Il va se sentir important et dégourdi à reprendre, en percevant le bonheur que cela vous a procuré. De même qu’un peu de levain fait lever la pâte (Galates 5 :9), un petit mot peut redonner confiance, apporter du peps au mental et réchauffer les relations. Ne vous en privez donc pas. C’est comme si l’on donne de l’eau à un marathonien tirant la langue après 30 kilomètres de course. Alors qu’il a déjà oublié la joie qui l’a conduit à s’inscrire à cette course, celle-la qui l’animait au top départ  et est à ce moment « t » partagé entre la volonté d’avancer et le besoin physiologique de s’arrêter, il retrouve de l’allant. La gorgée d’eau qui irrigue son organisme, revitalise non seulement son corps mais tout son être se métamorphose à l’instant. Surtout quand il voit que la bouteille d’eau « ou le vas-y fonce champion, tu y es presque » est lancé ou vient d’un membre du staff ou un parent positionné à un point chaud. Il se dit attention !!! quelqu’un me suit, quelqu’un veut que je réussisse…et il rassemble tout ce qu’il y a en lui comme derniers souffles et efforts, s’oublie, donne le meilleur de lui-même, non pour lui-même, mais pour l’autre.

 

L’homme ne vit pas que de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu, nous apprend Mathieu 4 :4. Étant à l’image de Dieu, alors toute bonne parole qui sort de notre bouche fera vivre et progresser les autres dans leur marche vers la perfection.

 

Soyez fortifiés par l’Esprit de Dieu dans le glorieux nom de Jésus-Christ. Amen

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close