Search

Honore tes parents même s’ils ne sont pas chrétiens.

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Ephésiens 6 :1-3 (LSG) : « Enfants, obéissez à vos parents, selon le Seigneur, car cela est juste. Honore ton père et ta mère c’est le premier commandement avec une promesse, afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre.« 

Connaissons-nous tous ce commandement du Seigneur qui nous demande d’honorer nos parents ? C’est facile à respecter lorsque tout roule et qu’il n’y a aucun problème. Mais qu’en est-il lorsque nos parents ne sont pas chrétiens et ne sont pas sur la même longueur d’onde que nous ?

Les parents, la première autorité que Dieu établit sur nous !

La famille a été placée par Dieu comme fondement de chaque communauté; l’autorité a donc été donnée aux parents afin qu’ils puissent générer des enfants qui seront des bénédictions pour les Hommes, au travers de l’éducation qu’ils auront reçue. Avant toutes choses, nos parents sont d’abord la première autorité que Dieu a établie sur nous enfants, au-delà du fait que ce sont nos géniteurs. Dieu s’attend donc à ce que nous les honorions en tout temps.

En effet, l’idée du Père est qu’à travers nos parents et l’éducation que nous recevons d’eux, nous soyons capables de nous intégrer dans la vie sociale en nous soumettant aux autorités que nous rencontrerons dans les différents domaines de notre vie. Et que dit la Bible par rapport à l’attitude que nous devons avoir face à ces différentes autorités ? Eh bien ! Nous devons nous soumettre à elles !

Romains 13 :2 (LSG) « C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes. »

La Bible nous demande d’honorer nos parents. Alors nous devons comprendre que cela sous-entend une attitude d’entière soumission vis-à-vis d’eux, en leur présence ou en leur absence, car en réalité, c’est à Dieu que nous obéissons quand nous agissons de la sorte. La notion d’obéissance aux parents, comme nous le mentionne le passage d’Ephésiens, s’applique surtout aux enfants, qui dépendent encore de leurs parents sur tous les plans. Une fois indépendants, nous devons les honorer tel que l’Eternel l’exige de nous (Exode 20 :12).

Honorer ses parents, ça veut dire quoi concrètement ?

« Honorer » selon le Larousse signifie décerner une distinction à une personne; une marque d’attention montrant l’estime ou la considération qu’on lui porte.

Du mot hébreux « Kabad » est généralement traduit par rendre hommage, traiter avec honneur une personne.

Pourquoi devons-nous honorer nos parents et pourquoi cela tient-il à cœur de notre Père Céleste et ce, même s’ils ne sont pas chrétiens ?

Proverbes 23 : 22-25 (LSG) : « Ecoute ton père, lui qui t’a engendré, et ne méprise pas ta mère, quand elle est devenue vieille. Acquiers la vérité, et ne la vends pas, la sagesse, l’instruction et l’intelligence. Le père du juste est dans l’allégresse, celui qui donne naissance à un sage aura de la joie. Que ton père et ta mère se réjouissent, que celle qui t’a enfanté soit dans l’allégresse ! »

Nous voyons bien la position de Dieu face à l’honneur. Nulle part il n’est écrit que cela doit changer s’ils ne sont pas chrétiens. Tout d’abord, nous devons les honorer parce qu’ils nous ont donné la vie. Ils n’ont peut-être pas désiré notre venue sur Terre, mais ils sont le canal que Dieu a choisi pour nous faire venir sur la Terre des vivants. Si nous respirons le souffle de vie aujourd’hui, c’est parce que nous avons été portés un jour par eux. Je crois que cette simple raison suffit pour que nous leur rendions un hommage digne et continue, car c’est un privilège qu’ils nous ont fait d’être nos parents !

Ensuite, à part le fait d’avoir été le canal par lequel nous sommes venus sur Terre, notons que si nous sommes en vie jusqu’à cet âge, c’est parce qu’ils nous ont nourris et scolarisés ! Certains me diront que cela n’a pas été le cas pour eux, mais notons qu’il y a forcément une raison pour laquelle nous devons leur être reconnaissants et, si nous n’en avons pas, nous pouvons demander à l’Esprit qui sonde tout, de nous en révéler.

Enfin, honorer nos parents revient à prendre soin d’eux lorsque nous devenons indépendants d’eux; lorsqu’ils vieillissent et qu’ils n’arrivent plus à se prendre en charge eux-mêmes. Nous sommes considérés comme des infidèles aux yeux de Dieu lorsque nous ne le faisons pas. Nous devons aussi prier pour eux, afin que le Seigneur se révèle à eux, qu’ils ne meurent pas loin de Son Royaume.

1 Timothée 5 : 8 (LSG) « Si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle. »

Une récompense y est attachée !

L’Apôtre Paul nous rappelle que le commandement sur l’honneur à donner aux parents, est le premier accompagné d’une promesse; d’une bénédiction (Ephésiens 6 :2). Dieu en donnant une famille à chaque être humain voudrait qu’on soit tous bénis et épanouis. Le diable le sachant, ne ménage aucun effort pour diviser les familles. Même si nos parents ne sont pas chrétiens, la bénédiction rattachée au commandement est toujours valable, sinon Dieu passerait pour un menteur.

Nous pouvons remarquer, même dans la vie de certaines personnes non chrétiennes, que ce principe marche très bien lorsqu’elles continuent de démontrer l’honneur envers leurs parents; Dieu les honore aussi en retour (1 Samuel 2:30). Simplement parce que Dieu a voulu que la famille soit pour tous, un foyer où nous sommes bénis de Sa part par les autorités parentales qu’Il a établies sur nos vies. Nous devons donc comprendre qu’ « honorer nos parents » est un principe qui ne changera jamais, parce que Dieu Lui-même est un Père. Et Il désire que nous Lui donnions le respect de Père qui Lui revient.

Comment peut-on prétendre honorer Dieu qui est un Père qu’on ne voit pas, sans honorer nos parents que nous voyons, et avec qui nous interagissons au quotidien ? Si nous espérons qu’étant devenus chrétiens, nous pouvons mépriser nos parents, alors nous invitons, purement et simplement, la malédiction dans nos vies. Mépriser nos parents est une opportunité que nous donnons au royaume des ténèbres d’avoir accès à nos vies; sachant qu’il ne peut rien nous faire si nous ne lui en donnons pas l’occasion. N’oublions pas qu’il est comme un lion rugissant cherchant qui dévorer, et ne profite que de nos erreurs.

Proverbes 20 : 20 (LSG) « Si quelqu’un maudit son père et sa mère, sa lampe s’éteindra au milieu des ténèbres. »

Mais c’est dur !

Oui je le sais ! Lorsque nous grandissons dans un environnement où les parents n’ont pas joué convenablement leur rôle, il est parfois très difficile de les honorer. Mais nous devons savoir, que dès l’instant où nous devenons chrétiens, nous ne sommes pas délaissés pour autant. Le Saint-Esprit, le Consolateur divin, est en nous et Il nous aide à vivre la vie que Dieu attend de chacun de nous. Ce que nous devons faire, c’est rejeter les faux raisonnements implantés dans nos pensées par l’ennemi, afin de nous laisser renouveler dans notre intelligence, par la Parole de Dieu.

Nous devons demander au Saint-Esprit, comment agir envers nos parents non chrétiens, et Le laisser nous guider dans la méditation éventuelle, afin de connaître la parfaite volonté de Dieu à ce propos. En écrivant ces lignes, j’ai eu à cœur de prier pour toute personne se trouvant dans cette sorte de prison, comme je l’étais moi-même encore hier. La volonté de Dieu n’est pas que nous restions prisonniers de ces liens à jamais, mais plutôt que nous en sortions vainqueurs, parce que celui que le Fils affranchit, est réellement libre (Jean 8 :36). La véritable liberté est d’être cette personne qui, avec la grâce de Dieu, honore ses parents malgré le rejet, les calomnies, les abus, etc… qu’elle a pu subir de leur part.

Alors si tu es dans ce cas, il est temps de franchir cette barrière en ayant foi que Celui qui t’appelle, guérira aussi tes blessures, afin que tu sois une bénédiction pour toute ta famille. Car, comme nous l’avons dit plus-haut, c’est la douleur que nous ressentons lorsque nous pensons à toutes les formes d’injustice que nous avons subies, et qui nous empêchent souvent d’honorer nos parents.

Prie donc avec moi :

Père Eternel, je Te rends grâce de ce qu’à travers cet article, Tu m’apprends que même si mes parents ne sont pas chrétiens, je dois les honorer. Je comprends que cela ne dépend pas de mes envies, mais du fait que c’est un commandement de Ta part. je Te demande pardon de ne l’avoir pas compris ni appliqué jusqu’ici. Alors que je viens d’en prendre connaissance, je crois que le Saint-Esprit m’aidera à faire Ta volonté, car en cela je trouve mon bonheur. Merci de ce que non seulement Tu me pardonnes, mais Tu me donnes la capacité d’honorer dès à présent mes parents, au nom de Jésus. Amen !

Si tu ne t’entendais carrément pas avec tes parents, le temps est venu d’enclencher une réconciliation. Mais tout cela doit se faire sous la conviction et la direction du Saint-Esprit, selon ce qu’Il te demandera de faire. Parce que le diable t’a trop volé, et il continuera à te voler encore si tu ne décides pas de te lever contre ses mensonges pour en mettre fin. Refuse donc toute pensée négative de rejet, d’amertume qu’il essayera de te donner pour te pousser indéfiniment à mépriser, à tort, tes parents. Refuse tout ce qui vient de lui, et embrasse fermement ce que Dieu, ton Père, dit à ton sujet, pour marcher dans la victoire de Christ.

Que Dieu te bénisse !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close