Search

Je suis chrétien, que dois-je penser de l’argent ?

Parler de l’argent dans le monde chrétien est souvent très délicat. Il y a d’un côté ceux qui diabolisent la chose, assimilant piété et pauvreté, et il y a de l’autre côté, ceux qui estiment que les chrétiens doivent nager dans une prospérité financière sans précédent. Il y a des sujets toujours très polémiques comme celui de la dîme par exemple. Nous n’allons pas rentrer dans ce genre de débat. Mais j’aimerais t’amener à revisiter en quelques points quelle conception de l’argent devrait avoir un chrétien.

L’argent n’est pas diabolique

Aggée 2 : 8 (Louis Segond) « L’argent est à moi, et l’or est à moi, dit l’Eternel des armées »

Le diable est un voleur et c’est quelque chose que nous oublions trop souvent. Il prend les bonnes choses qui appartiennent à Dieu et il les pervertit. Si Dieu déclare ici que l’argent et l’or sont à Lui, cela signifie qu’ils ne sont pas diaboliques. Le diable n’est pas le créateur de l’argent. Ainsi, posséder de l’argent n’est pas un péché. Nous ne devrions pas nous sentir coupables d’avoir de l’argent, même en abondance. Tout se situe au niveau de notre attitude à propos, qui va donc déterminer l’utilisation qu’on en fera.

L’argent n’est pas à aimer

1 Timothée 6 : 10 (Louis Segond) « Car l’amour de l’argent est une racine de tous les maux ; et quelques-uns, en étant possédés se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments »

Matthieu 6 : 19-21 (Louis Segond) « Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent ; mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur »

Si l’argent n’est pas un problème, l’amour de l’argent en est un. Si l’argent commence à occuper une place de choix dans ton cœur, oui il y a un problème. Si tu te plais à en amasser sans être prêt à le relâcher selon ce que ton divin maître te convaincra de faire, oui il y a un problème. L’argent doit rester à sa place dans ta vie, et c’est celle d’un instrument, un moyen dont tu te sers pour vivre et accomplir les projets de Dieu pour ta vie. Sinon tu deviendrais comme cet homme riche dans Marc 10 : 17 – 22 qui fut tout attristé quand le Seigneur lui demanda de vendre tous ses biens et Le suivre. L’argent avait pris de la place de Dieu dans son cœur. Veilles sur ton cœur. Possède et utilise l’argent mais ne le laisse pas rentrer dans ton cœur.

Apprendre le contentement

Philippiens 4 : 12 (Louis Segond) « Je sais vivre dans l’humiliation, et je sais vivre dans l’abondance. En tout et partout j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance et à être dans la disette »

Il y a un mot qui semble avoir disparu du vocabulaire des chrétiens. Il s’agit du contentement. De nos jours, nous sommes plus dans un élan de recherche effrénée de prospérité financière. On a presque tendance à traiter les gens de condition financière modeste comme des gens qui manquent de foi ou qui vivent sous une malédiction. Nous courrons tout le temps après un certain idéal financier que nous semblons n’atteindre jamais tout en oubliant d’être reconnaissant à Dieu pour chaque jour et vivre l’instant présent dans le repos de Dieu.

Dieu nous promet de pourvoir à tous nos besoins. Nous n’aurons pas à quémander, ni à mendier. Notre Père céleste connaît nos besoins et Il précise même que nous n’avons pas à nous inquiéter. Cela est plutôt la part de ceux qui ne le connaissent pas. Notre recherche à nous, c’est le royaume de Dieu et sa justice. Ce n’est aucun cas un encouragement à ne faire aucune activité dans la vie et attendre la providence de Dieu. Mais c’est un état d’esprit que nous devons apprendre à développer petit à petit en nous. Il y aura des saisons d’abondance et de disette, des saisons où nous aurons beaucoup d’argent, et des saisons où nous en aurons peu. Mais nous avons une assurance : Dieu pourvoira à tous nos besoins !!!

L’argent est à donner

Actes 20 : 35 (Louis Segond) « Je vous ai montré de toutes manières que c’est en travaillant ainsi qu’il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même : il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir »

Ephésiens 4 : 28 (Louis Segond) « Que celui qui dérobait ne dérobe plus ; mais plutôt qu’il travaille, en faisant de ses mains ce qui est bien, pour avoir de quoi donner à celui qui est dans le besoin »

Si l’argent que nous avons nous permet de subvenir à nos besoins et ceux de nos proches, il a un autre but que souvent nous délaissons. Quand Dieu nous permet d’avoir plus d’argent que nous en avons besoin, il y a une vision cachée derrière : celle de donner aussi à d’autres qui sont dans le besoin.

Dieu a besoin de ton argent pour l’avancement de Son royaume. Pour ma part, je n’aime pas rentrer dans les débats de dîmes, semences et autres. Je les considère comme des raisons pour donner à Dieu. Et je ne trouve pas normal pour un enfant de Dieu, d’avoir besoin d’une motivation particulière pour donner à son Dieu et son Père. Le premier signe de l’amour envers une personne c’est le don. Dieu nous a tellement aimés qu’Il a donné Son Fils pour nous. Si tu trouves difficile de donner, d’une manière ou d’une autre à Dieu, demande-toi sérieusement à quel point tu L’aimes. Celui qui aime donne !

Il y a des gens autour de nous ou que nous rencontrerons, qui sont dans le besoin. Je me rappelle encore de l’histoire de cette dame que j’ai rencontrée un jour au campus alors que j’étais encore étudiante. Je ne la connaissais pas. Mais elle m’a arrêtée et demandé de l’aide. J’ai été touchée et convaincue dans mon cœur de lui donner une somme d’argent. J’ai résisté, je n’étais pas vraiment dans l’abondance en ce moment. Je lui ai remis une somme inférieure. Mais quand je partais, je n’étais pas à l’aise en moi et je suis revenue en arrière pour lui remettre cette somme exacte. Pas très longtemps après, de manière tout à fait inattendue, une connaissance m’a appelée pour me remettre une somme d’argent qui valait 40 fois celle que j’avais remise à cette dame, juste par compassion à mon égard. Veux-tu savoir le secret de la provision divine surnaturelle et abondante ? Sois prêt à donner ce que Dieu t’a donné. Alors tu en auras toujours, pour donner !!!

Je vais terminer par ce passage qui est très illustratif de cet article :

Proverbes 30 : 8 – 9 (Louis Segond) « … Ne me donne ni pauvreté, ni richesse, accorde-moi le pain qui m’est nécessaire. De peur que, dans l’abondance je ne te renie et ne dise : qui est l’Eternel ? Ou que, dans la pauvreté, je ne dérobe, et ne m’attaque au nom de mon Dieu »

Dieu te donnera toujours ce qui t’est nécessaire, pour ta propre personne et pour accomplir les bonnes œuvres qu’Il a prévues d’avance pour toi… Amen !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close