Search

La connaissance : La clé de réalisation des promesses bibliques !

« Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. » (Osée 4:6)

Il existe deux types de connaissances. Le premier consiste dans les choses que nous apprenons comme les mathématiques. Le deuxième, ce sont les choses que nous n’avons pas apprises mais que nous connaissons dans notre cœur, que nous connaissons intuitivement parce qu’elles nous ont été révélées.

Pour ce qui concerne La Parole de Dieu, nous avons besoin de la connaître, c’est-à-dire de la lire, mais cela n’est pas suffisant. Nous avons également besoin qu’elle soit a révélée dans notre cœur. La Parole de Dieu est spirituelle, la connaître avec notre tête n’est que le commencement. Nous avons absolument besoin de la comprendre avec notre cœur sinon nous irons de déception en déception. Que ce soit avec La Parole de Dieu, que ce soit avec les choses de Dieu,  parce qu’elles dépassent notre raisonnement et notre intelligence.

 » Voici, nous montons à Jérusalem, et tout ce qui a été écrit par les prophètes au sujet du Fils de l’homme s’accomplira. Car il sera livré aux païens on se moquera de Lui, on l’outragera, on crachera sur Lui, et après l’avoir battu de verges, on le fera mourir et le troisième jour Il ressuscitera. Mais ils ne comprirent rien à cela, c’était pour eux un langage caché, des paroles dont ils ne saisissaient pas le sens. » (Lc.18:31-34)

Les apôtres avaient des idées préconçues à propos de Jésus. Ils connaissaient l’Ancien Testament qui montrait que Jésus allait venir et régner en gloire sur la terre. La première venue de Jésus, avec son sacrifice pour le salut des hommes était quelque chose de caché. C’est pour cela, que les apôtres ne pouvaient pas comprendre les paroles de Jésus.

Dans Genèse chapitre 37, nous lisons le début de l’histoire de Joseph, le fils de Jacob. Là, nous voyons que Joseph reçoit des rêves de la part de Dieu, mais que très rapidement les choses partent dans une direction totalement opposée. Joseph est jeté dans une citerne, puis vendu comme esclave et se retrouve en Égypte dans la maison de Potiphar. Ensuite, il est accusé par la femme de celui-ci d’avoir essayé de la violer. Du coup, il échoue en prison. Il va rester de nombreuses années dans cette prison en se demandant pourquoi les choses on finit de cette manière. Il était peut-être dans la confusion, mais ce qui l’a sauvé, c’est son cœur, car il avait un cœur selon Dieu et je suis sûre que même s’il ne comprenait pas tout ce qui était en train de se passer, il s’accrochait aux promesses que Dieu lui avait faites et qui se sont réalisées parfaitement en leur temps.

1) Dieu ne nous révèle pas tout dans les moindres détails

Nous sommes appelés à marcher par la foi et non pas par la vue (2Co.5:7), c’est-à-dire que nous devons mettre notre confiance entièrement dans le Seigneur et ne jamais douter de Sa fidélité, de Sa bienveillance et de Sa capacité à réaliser ce qu’il nous a promis, même si parfois les apparences sont à l’opposé de ce que Dieu a dit. En effet, Dieu est Celui qui change les temps et les circonstances (Dan.2:21). Pour le cas de Joseph, tout a changé en un seul jour. Joseph a vu la délivrance et la manifestation des promesses de Dieu car il avait mis sa confiance en lui.

Quand Dieu a fait sortir le peuple d’Israël d’Égypte, Il ne leur a pas non plus tout expliqué. Cependant, leur cœur n’était pas du tout prêt à Lui faire confiance, et quand les choses ont semblé se compliquer ils n’ont fait que contester et cette attitude a été présente encore et encore jusqu’à ce que finalement, ils meurent tous dans le désert et qu’aucun d’entre eux quasiment n’entre dans la terre promise.

Si Dieu ne nous révèle pas toute chose, c’est aussi parce qu’il y a un ennemi. Cet ennemi ne doit pas connaître les stratégies que Dieu à mises en place. Paul le dit lui-même que si l’ennemi avait su ce qui allait se passer après la croix, c’est-à-dire, la nouvelle naissance pour tous les hommes qui croiraient en Christ, il n’aurait pas crucifié le Seigneur de gloire (1Co.2:8).

2) La maturité ouvre la porte de la compréhension

« Ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant, mais tu le comprendras bientôt. » (Jn.13:7)

« J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. » (Jn.16:12)

Il est vrai que ces deux versets concernaient des situations particulières liées à l’imminence du sacrifice de Jésus, mais il est également vrai que cela concerne chacun d’entre nous à des moments clé de notre vie, tout particulièrement quand le Seigneur veut nous faire entrer dans une nouvelle dimension spirituelle.

Dans le naturel, il existe plusieurs stades de croissance :  bébé, enfant, adulte. Avec la croissance, vient également la compréhension et la connaissance.  Dans le domaine spirituel, ce processus de croissance est similaire, c’est pour cette raison que l’apôtre Paul à prié pour les Colossiens, afin qu’ils reçoivent la connaissance de la volonté de Dieu en toute sagesse et intelligence spirituelle. (Col.1:9)

3) Le rôle du Saint-Esprit

Plutôt  que de rester dans la frustration parce que nous pensions que Dieu allait faire telle ou telle chose et qu’Il ne l’a pas fait, apprenons à faire confiance au Saint-Esprit qui va nous aider à faire face à chaque situation.

Dans 2 Rois chapitre 5, nous lisons l’histoire de Naâman le lépreux qui s’était mis en tête qu’Élisée le prophète, allait le guérir en faisant tout un tas de simagrées. Il a failli passer à côté de sa guérison, alors qu’il était juste sur le point de l’obtenir. Ses serviteurs qui ici représentent ce que le Saint-Esprit auraient pu dire Lui-même, lui ont conseillé d’obéir à la parole donnée. Naâman a vu le résultat et a été guéri !

 » Quand le Consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, Il vous conduira dans toute la vérité, car Il ne parlera pas de Lui-même, mais Il dira tout ce qu’il aura entendu, et Il vous annoncera les choses à venir » (Jn16:13)

Pour pouvoir bénéficier de l’aide du Saint-Esprit, nous devons faire preuve d’humilité. Nous devons solliciter son aide étant prêts à écouter et faire ce qu’Il va nous dire. Il y a tellement de personnes qui foncent la tête la première droit dans un mur et qui ne sont prêtes à écouter personne. Nous ne pouvons que les regarder se détruire sans être en mesure de les aider malheureusement !

Prions sans cesse, en demandant à Dieu la compréhension qui parfois nous fait défaut, ce qui est un obstacle à notre avancée spirituelle et que parfois le diable utilise afin de nous retenir en arrière.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close