Search

La foi et le don de la foi : quelle différence ?

Mon cousin de plaisanterie Diola (ethnie au Sud du Sénégal), avait l’habitude de me dire qu’il y a « foi » et « Foi ». Alors je peux comprendre par-là, qu’il parlait de la Foi et du Don de la Foi.

 La Foi et le don de la foi : quelle différence ? Nous allons la voir en quelques lignes.

Comme définition, la foi, c’est la croyance, la confiance qu’on a en quelqu’un, quelque chose ou en une divinité. Le don par contre renvoie à l’idée d’une chose donnée, une aptitude (capacité naturelle ou surnaturelle).

Hébreux 11 : 1 (LSG) « Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère et une démonstration de celles qu’on ne voit pas. »

La foi tout court

Une ferme assurance mais superficielle. Cette foi, c’est la « foi populaire » ; tout le monde peut l’avoir quel que soit le niveau de spiritualité. C’est la certitude qu’on a de l’existence de quelqu’un ou de quelque chose. Par exemple, tout le monde sait que le monde est créé par un être suprême ou une divinité, que la terre tourne, etc.

Cette foi se limite à croire en Jésus-Christ comme un des prophètes parmi tant d’autres; sans plus. C’est la foi héréditaire, qui n’est pas née d’une expérience personnelle avec Dieu. Une personne ayant une telle foi, vit sa foi de manière terre à terre voire banale. Elle peut devenir tout à la fois : chrétien, animiste ou athée. Elle vit comme les autres, car elle limite carrément Dieu. C’est la foi de ceux qui abandonnent leur assurance et se retirent (Lire Hébreux 10 : 35, 39 LSG).

C’est une foi non opérationnelle. Elle ne permet pas à l’autre d’opérer et est incrédule. C’est le type de foi que les disciples et le Père de l’enfant avaient face au démoniaque, et ils n’ont pas pu chasser le démon (Marc 9 :17 : 27 ; Luc 9 :40- 41). Mais c’est une foi qui peut être changée ou soutenue par l’aide du Seigneur. C’est ce que le père de l’enfant va faire en demandant à Jésus de « venir au secours de son incrédulité » (Marc 9 :24 LSG).

Le don de foi

C’est un don de confiance surnaturelle; une aptitude de foi donnée par le Seigneur. C’est une démonstration des choses qu’on ne voit pas. C’est la foi qui « voit l’irréel réel, avant qu’il ne soit réel ». Il ne s’agit pas d’une foi mathématique ou intellectuelle.

J’ai l’habitude de dire à mes jeunes sœurs et frères que le choix du conjoint ou de la conjointe se fait avec le don de foi, exempt de toute mathématique humaine. Elle commence par le fait de se laisser guider par Dieu le Père, en la foi en Jésus-Christ.

Jean 6 :44-45 (LSG) « Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne L’attire … »

Le premier don de foi, c’est la foi en Jésus- Christ, en Son sacrifice à la croix pour le pardon des péchés et en Sa résurrection, pour donner la vie éternelle à tous ceux qui croient au don de Dieu (Jean 3 :16). Une autre étape du don de la foi est cette attitude de confiance en Dieu qui permet d’opérer dans le surnaturel, pour répondre à un besoin réel.

1 Corinthiens 12 : 9 (LSG) :« à un autre est donnée la foi … »

Il ne s’agit pas d’une foi qui sauve, mais d’une foi surnaturelle, particulière et accordée par l’Esprit, qui pousse le chrétien à croire que Dieu est capable d’accomplir l’extraordinaire et le miraculeux. C’est une foi qui dit à cet arbre : « Ôte-toi de là et plante toi dans la mer», et il obéit. Elle est exempt de tout doute (Marc 11 :23), et c’est une foi associée aux signes, aux prodiges et aux miracles.

Si la foi tout court est superficielle, limitée mais susceptible d’être transformée par Dieu, il est possible de recevoir un don de la foi de Dieu, une foi vraie et qui croit en la capacité de Dieu dans toutes les situations.

Luc 18 : 8b (LSG) : « Mais quand le Fils de l’homme reviendra, trouvera-t-il de la foi ? ».

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close